Lilly Wachowski donne son avis sur le nouveau Matrix qui se prépare sans elle

Christophe Foltzer | 5 août 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 5 août 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Il y a des choses qu'on ne devrait pas faire pour avoir le moral au beau fixe, surtout le lundi matin. Des choses comme, par exemple, réaliser que le premier Matrix a 20 ans cette année. Parce que là, on se prend un méchant coup de vieux quoi, quand même...

Et pourtant, nos tergiversations n'y changeront rien, Matrix est bel et bien sorti dans les salles en 1999 et il a changé énormément de choses sur son passage. Autant compilation d'influences que pierre angulaire de toute une nouvelle génération de films, l'oeuvre des soeurs Wachowski fait toujours partie des plus grands moments cinéma des années 90-2000, même si les deux suites que sont Matrix Reloaded et Matrix Revolutions n'ont jamais retrouvé l'excellence du premier volume.

 

photo20 ans, putain...

 

Comme on pouvait s'en douter, une telle licence ne pouvait rester en sommeil éternellement et nous savons à présent qu'un Matrix 4 est en préparation dans les couloirs de la Warner même s'il est particulièrement avare en informations. En effet, on ne sait toujours pas ce qu'il va nous raconter et de quelle manière il va se raccorder aux précédents films, on ignore encore qui le mettra en scène et mis à part une grosse rumeur sur Michael B. Jordan, son casting reste bien flou.

Ce qui est sûr, par contre, c'est que les Wachowski ne devraient pas en être. Et plus particulièrement Lilly Wachowski (ex Andy), qui vient de déclarer au micro de Slashfilm qu'elle souhaitait le meilleur au nouveau projet :

 

Photo MorpheusY a de quoi se la prendre et se la mordre

 

"J'aime quand les histoires parcourent le monde et reviennent vers vous d'une manière différente. C'est ce que le principe de storytelling constitue. Je fais partie de quelque chose de plus grand. Je n'ai aucun droit de propriété sur quelque chose comme ça, donc qu'importe l'histoire que quiconque veuille raconter, j'ai hâte de l'entendre. Et j'espère qu'elle sera meilleure que l'originale."

Une déclaration posée et sereine donc, bien loin de toute idée de conflit ou de regret. Il faut dire aussi qu'en tant que co-créatrice de la franchise, Lilly Wachowski devrait toucher au passage un bon petit chèque, ce qui aide à faire passer la pillule. Mais surtout, la réalisatrice-productrice a d'autres chats à fouetter actuellement puisqu'elle prépare une nouvelle série télé, Work in progress, qui nous racontera l'histoire d'une femme grosse et queert de 45 ans qui enchaine les galères avant de faire une rencontre qui va tout changer.

Une série d'ores et déjà prévue sur Showtime à partir du 8 décembre prochain. Loin de Néo, Morpheus et Trinity donc.

 

Neo Keanu ReevesLa saga connaitra-t-elle un nouvel envol ?

Tout savoir sur Matrix Revolutions

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Eter
23/08/2019 à 15:21

La rėalité c'est qu 'il se sont inspirés d'un livre qui s'appelle le troisième oeil écrit par une afro-américaine et qui a touchée des millions d'euros pour plagiats et que les Fréres Wachowski ont copiés l'intégralité du livre en question. Quelle inspiration on dirait du Gad elmaeh

srd
12/08/2019 à 19:05

C'est toujours dommage de salir la réputation de Matrix et d'autres sagas en règle générale avec des suites qui n'ont pas d'âme mais qui veulent faire croire l'inverse. Cependant, une surprise est toujours possible...
---
Le Cinquième Élément n'est pas un plagiat puisque parmis les auteurs embauchés pour le design du film figurent Mézières et Moebius, le premier étant connu pour ses bandes-dessinées qui ont inspiré diverses oeuvres modernes, et le second ayant été officiellement reconnu par Ridley Scott comme sa source d'inspiration principale.
Scott s'est inspiré de leur travail et d'autres classiques du cinéma, Besson a fait pareil mais a en revanche travaillé avec eux. Il n'y a pas de copie dans la mesure où ces dessinateurs sont "propriétaires" de ce qu'on le voit dans ces deux films et même d'autres encore.

MystereK
07/08/2019 à 13:28

Mais arr^'etez donc de paniquer, un Matrix 4 ne va pas détruire votre jeunesse, déjà parce que votre jeunesse, vous l'avez déjà vécue et que vous n'allez pas revenir en arrière pour la modifier, ensuite le(s) Matrix(s) orignal(aux) existent toujours et ne sera(ont) pas modifié(s) non plus et si cela vous fait si peur que cela : n'allez pas le voir ! La solution à tous vos problèmes ! Et laissez ceux que cela interresse et à la nouvelle génération le plaisir d'en profiter.

Amagad
07/08/2019 à 10:53

@darkpopsoundz

+1000 !

M1pats
07/08/2019 à 05:08

Inspiration veut pas dire aller copier coller des scenes, le roi lion inception Matrix Black Swan pour ne citer qu eux possèdent plusieures scenes copier coller des films dont ils s inspirent

Carl
07/08/2019 à 01:52

Il me semble judicieux de rapeller que Blade Runner n'aurait pas existé sans la plume de Philip k. Dick.

Birdy
06/08/2019 à 17:01

Blade Runner ( et 80% des villes du futur ) sont directement inspirées de Metropolis de Fritz Lang.

darkpopsoundz
05/08/2019 à 18:09

Il y a des films comme ça qui même s'ils ont 20 ans (ou 40 ou 60) ne prennent pas de rides et restent des références en termes et mise en scène et de scénario, et Matrix en fait clairement partie. Un Matrix 4 en soi ça me réjouit, il y a de quoi raconter beaucoup de choses même et surtout 20 ans après quand on a vu l'évolution de la société et du monde depuis, mais à voir comment Hollywood traite les "franchises" (déjà ce terme...) je pense qu'il est légitime de s'inquiéter, surtout si les Wachos ne sont plus de la partie...
Sinon je trouve la réaction de Lily incroyablement généreuse, c'est tout à son honneur.

Simon Riaux - Rédaction
05/08/2019 à 16:31

@La Classe Américaine

Mauvais exemple, mais qui permet en élargissant de bien voir la différence entre inspiration et pompage.

Il est évident que Le 5e Element n'est pas un pillage de Blade Runner, le film n'alignant qu'une poignée d'hommages, repensés, redigérés et transformés.

La situation est très différente sur Lock Out, produit par Besson, qui lui a valu une condamnation, où le scénar reprend sans la transformer toute la structure de New York 97.

Depuis la nuit des temps, tous les arts s'inspirent des prédécesseurs, pour les revoir, repenser, et avancer.

La Classe Américaine
05/08/2019 à 16:28

@Interpol(TheBand) : au cinema, inspiration c'est le mot courtois pour dire pompage. Exemple, Luc Besson qui dit s'être "inspire" de Blade Runner pour "Le 5ème Element".

Plus
votre commentaire