Les Yeux ont perdu leur visage pour toujours, l'actrice Edith Scob est décédée

Déborah Lechner | 26 juin 2019 - MAJ : 26/06/2019 18:24
Déborah Lechner | 26 juin 2019 - MAJ : 26/06/2019 18:24

L'actrice française Edith Scob s'est éteinte à l'âge de 81 ans après presque 60 ans de carrière.

Le cinéma n'a plus que ses yeux pour pleurer la disparition d'Edith Scob, à l'image de l'actrice dans le film qui l'a révélé au grand public : Les Yeux sans visage de Georges FranjuCe rôle a marqué le début d'une carrière longue de près de 60 ans pour à peu près autant de longs-métrages.

Elle avait commencé sur le grand écran quelques mois plus tôt à 22 ans avec le même réalisateur dans La Tête contre les murs, le début d'une collaboration qui a donné en tout six films, dont Judex. Elle est aussi devenue la muse de Raoul Ruiz avec qui elle a tourné six fois (encore), notamment dans Le Temps retrouvé et Les Âmes fortes

 

photo, Les Yeux sans visageChristiane Génessier (Edith Scob) dans Les Yeux sans visage

 

Souvent considérée comme un des seconds rôles les plus prisés du cinéma français, Edith Scob s'est illustrée dans le cinéma populaire avec Mille milliards de dollars d'Henri Verneuil, L'Été meurtrier de Jean Becker, Radio corbeau d'Yves Boisset, Le Pacte des loups de Christophe Gans, L'Heure d'été d'Olivier Assayas, ou encore Holy Motors de Leos Carax.

Sa dernière apparition à l'écran remonte au printemps dernier dans Mon inconnue d'Hugo Gélin (Comme des frères, Demain tout commence) où elle y interprète la touchante grand-mère de l'héroïne. En plus d'une grande carrière sur les planches où elle a souvent obtenu des rôles pour des pièces classiques ou d'auteurs, la comédienne n'a pas négligé sa carrière sur le petit écran.

 

photo, Holy MotorsCéline (Edith Scob) dans Holy Motors

 

Elle a ainsi joué dans plusieurs téléfilms, mais aussi quelques séries. Elle a été la Marquise de Coulteray dans la série La poupée sanglante ou la Mère supérieure dans Sœur Thérèse.com. Sa dernière apparition à la télé est le rôle d'Alexandra dans le troisième épisode de la première saison de Transferts (dont on parlait plus en détail ici).

En six décennies, ce visage éternellement familier a donc su traverser les époques et laisser son empreinte dans le monde du cinéma et de la télévision qui la regrettent déjà. Bon repos madame Edith Scob.

 

photo, Isabelle Huppert, L'AvenirAvec Isabelle Huppert dans L'Avenir

 

photo, Famille à louerMadame Delaland (Edith Scob) dans Une famille à louer

commentaires

Sharko
26/06/2019 à 19:08

Magnifique titre pour une belle actrice. Elle était toujours discrète et on l'apercevait sans qu'on s'y attende.
Par contre j'ai découvert Les yeux sans visage juste après son remake Les Prédateurs de la Nuit avec Brigitte et c’était plutôt le visage avec les yeux qui saignent.

votre commentaire