Après Une Vie cachée, Terrence Malick travaille déjà sur un nouveau film christique

La Rédaction | 10 juin 2019 - MAJ : 10/06/2019 18:10
La Rédaction | 10 juin 2019 - MAJ : 10/06/2019 18:10

Alors que son film Une vie cachée était projeté à Cannes à l’occasion de sa 72e édition, Terrence Malick travaillerait déjà sur un nouveau projet.

Depuis La Balade sauvage, la mystique chrétienne a considérablement influencé le cinéma de Terrence Malick, jusqu’à constituer le centre de gravité de son cinéma depuis Tree of Life. Les questionnements liés à la grâce, au salut, à la vertu, à l’affrontement entre le Bien et le Mal sont grandes lignes d’Une vie cachée , qui retrace l’engagement d’un objecteur de conscience en Autriche durant la Seconde Guerre mondiale.

Autant de problématiques qu’on devrait retrouver dans The last Planet, puisque le metteur en scène s’y attaquera frontalement à la vie du Christ, ainsi qu’à la représentation de certaines paraboles contenues dans le Nouveau Testament. Comme souvent avec Malick, c’est indirectement que la nouvelle de mise en chantier du film est arrivée jusqu’à la presse.

 

photoUne Vie Cachée

 

En effet, le maire d’Anzio, ville proche de Rome aux abords de la réserve naturelle de Tor Caladara, a publié un communiqué annonçant combien sa cité était fière et honorée d’accueillir l’équipe de tournage du long-métrage, qui s’intitule (au moins pour le moment) The last Planet. C’est à peu près tout ce qu’on sait sur le film, dont le casting est totalement inconnu à l’heure actuelle.

Rien ne permet de savoir si l’artiste travaillera sur un rythme similaire à celui qui fut le sien depuis Tree of Life, ou s’il compte marquer le pas. Quoi qu’il en soit, on sait combien ses tournages sont susceptibles de se transformer au fur et à mesure de leur progression, tout comme le montage peut se prolonger jusqu’à ce que l’auteur soit satisfait du résultat.

Bref, on n’est pas prêt de poser les yeux sur The Last Planet, tandis qu’Une vie cachée devrait sortir en France fin 2019 au mieux.

 

Photo August Diehl, Bruno GanzAugust Diehl et Bruno Ganz

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire