Rejeté aux Etats-Unis, Woody Allen trouve refuge en Europe pour tourner son prochain film

Déborah Lechner | 5 juin 2019 - MAJ : 05/06/2019 17:34
Déborah Lechner | 5 juin 2019 - MAJ : 05/06/2019 17:34

Le nouveau film de Woody Allen a enfin un casting et une date de début de tournage qui se fera en Europe.

Alors que son dernier film en date, Un jour de pluie à New York, aura finalement droit à une sortie en Europe et notamment en France après avoir été enterré par Amazon aux Etats-Unis, Woody Allen redéménage sur le Vieux Continent pour continuer sa carrière. Et s'il a été lâché publiquement par plusieurs acteurs, il se paye les services de quelques beaux noms.

A défaut de titre, son nouveau film Wasp 2019 (nom provisoire) a ainsi trouvé ses têtes d'affiche, venues d'un peu partout. On retrouvera ainsi l'acteur autrichien Christoph Waltz, doublement oscarisé chez Tarantino avec Inglourious Basterds et Django Unchained ; le Français Louis Garrel ; les Américains Wallace Shawn (Young Sheldon, Le Book Club) et Gina Gershon (P.S. : I Love YouShowgirls) ; et les Espagnols Sergi López et Elena Anaya (Wonder Woman, Van Helsing).

Venu filmer en Europe pour la première fois avec Match Point en 2005, le réalisateur retournera ici en Espagne, décor de Vicky Cristina Barcelona.

  

Image 678695Woody Allen dans le film Apprenti Gigolo de et avec John Turturro

 

Le film sera une comédie romantique qui suivra un couple américain au Festival de film de Saint-Sébastien, qui se laisse enivrer par les charmes de la ville. Lui finit par tomber amoureux d'une Espagnole tandis que sa femme le trompe avec un réalisateur français. Le tournage de ce film encore sans titre commencera dès juillet, jusqu'à la fin du mois d'août.

Le film sera produit par Mediapro qui a l'habitude de travailler avec le réalisateur, notamment sur Vicky Cristina Barcelona et Minuit à Paris. Dans un communiqué, le fondateur de la société de production espagnole, Jaume Roures, s'est félicité de cette collaboration :

 

Christoph WaltzChristoph Waltz dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino

 

"Chez Mediapro, on travaille avec Woody Allen depuis 14 ans. Ses films, comme tous les films produits par le groupe, ont une personnalité unique. Ce nouveau film réunit tous les ingrédients pour être à la hauteur de ce à quoi nous a habitué ce réalisateur talentueux, c'est-à-dire un scénario intelligent et une distribution internationale. En plus, nous sommes ravis de tourner à Saint-Sébastien qui entretient des liens étroits avec le cinéma."

Woody Allen n'a pas eu le même accueil par Amazon qui a préféré le mettre de côté et lui redonner les droits de son dernier film Un jour de pluie à New York, pour ne pas le sortir. En pleine vague Metoo qui a secoué Hollywood, le réalisateur a été rattrapé par un scandale sexuel qui date de 1992, après les accusations d'agressions sexuelles de sa fille adoptive, accusations dont il a été innocenté deux fois.

En attendant la sortie de son prochain film tourné en Espagne, notre critique de Wonder Wheel est juste ici.

 

Affiche française

 

commentaires

Lapin Mauve
07/06/2019 à 11:05

Rocky et Yannick : 2 oasis de raison et de bon sens dans le désert aride de la bien-pensance hystérisée de porteurs de fourches/torches en plein déni de réalité.
Continuez comme ça, vos cas sont malheureusement trop rares en cette époque de démence.

yannick
06/06/2019 à 19:23

De toute façon, personne ne connaît les tenants et les aboutissants de telles histoires qui en disent plus long sur ceux qui en parlent.Le principal est que Woody Allen et Roman Polanski soient deux grands cinéastes, ce pour quoi on les connaît grâce à leurs films.
Par contre souvent les mêmes personnes applaudissent quand Jacqueline Sauvage assassine son mari dans le dos alors que la justice n'a trouvé aucune preuve concernant le mari et que DEUX cours d'assises n'ont accordé à cette femme aucune circonstance atténuante, le DOSSIER en main. Pourtant, grâce à Hollande en quête de voix, une criminelle est libre. Deux poids deux mesures.

captp
06/06/2019 à 16:48

Ça fait pas mal de film que j'ai cette impression de déjà vu avec Allen.
J'ai tellement aimé ses films jusqu'à match point... J'espère qu'il continuera à tourner et surprendre à nouveau.
Sinon pour la polémique:évidemment que c'est absolument pas comparable à Polanski.

rocky
06/06/2019 à 15:21

@sigi : je parlais d'impuissants d'un point de vue juridique, pas sexuel… faut te faire soigner…

Et Woody Allen a été INNOCENTE : c'est-à-dire que la justice s'est DEJA penchée sur son cas et que des magistrats en ont conclu qu'il n'y avait pas matière à le poursuivre : autrement dit, il est innocent.

Rien à voir avec Polanski.

Donc ceux que tu appelles roulures sont juste des gens raisonnés et non des tarés immatures avides de voir chuter un homme juste pour flatter un peu leurs pulsions de violence.

yannick
06/06/2019 à 13:29

Ce qu'il y a de troublant, c'est que des gens se permettent de mettre leur nez dans les histoires personnelles des autres sans rien y connaître ou qu'à travers les médias, ce qui regarde la justice seulement, au lieu de parler d'une oeuvre cinématographique. On savait que les gens n'avaient pas grand chose à dire maintenant on en a la preuve.
Même quand la justice a statué, il faut qu'ils causent comme des corbeaux pour toujours accuser, s'occuper de la vie des autres sans doute parce que la leur est si vide... Leur moralisme est tellement suspect qu'il faudra se pencher sur leur propre vie d'ailleurs car avec leur précept de curé aucun artiste ne pourrait échapper à une quelconque condamnation.

TicEtTac
05/06/2019 à 22:31

D'ailleurs il y a plus d’éléments à charge contre un Michael Jackson défendu par des milliers de fans et qui a résolus les accusations qui pesaient contre lui à coup de millions que contre Woody Allen. Il est où le deni ?

TicEtTac
05/06/2019 à 22:28

SIGI, votre résumé est faux et orienté, si vous lisez les rapports des deux enquêtes qui ont innocentés Woody Allen au lieu des sites qui propagent des rumeurs, et arrangent les faits. vous ne tomberiez pas dans le panneaux, vous y apprendriez aussi comment, dans d'autres circonstance, MIa Farrow est une manipulatrice avec sont entourage (dommage, j'adore cette actrice) qui utilise les moyens les plus bas pour s’attaquer à ceux qui la contredise. Exemples
- Jamais Allen n'a eu le statu de père de Soon-YI
- On ne sait rien de la date du premier rapport entre Allen et Soon-Yi, d'autant plus que le passeport donne un âge et que des analyses physiologiques à posteriori commandées par les accusateurs la disent plus jeunes.
- LEs interrogatoire de Dylan n'ont jamais convaincu les interrogateurs qui parlent d'elle comme récitant une leçon apprise par coeur et ne contiennent pas les inexactitudes, hésitations, contradictions qui existent dans toutes déclarations normales.
- Il y a eu des témoignage de personne qui ont vu Mia Farrow faire répéter ses accusatoin à Dylan.
- Etc... Etc... Etc...

Il n'y a ni deni ni affirmations, il y a un cas compliqué qui peut basculer d'un coté comme de l'autres, la seule chose certaines est que la justice à conclu qu'il n'y avait pas matière à poursuivre.

Le Waw
05/06/2019 à 20:15

Bravo @Sigi... Bien dit.

Sigi
05/06/2019 à 19:09

Et c'est parti pour le déni facile. Les circonstances ayant mené à innocenter Allen sont certes le négatif de celles ayant condamné Polanski, et donc ? Soon-Yi était mineure quand Allen et elle ont eu leurs premières relations sexuelles. Elle était bien plus jeune que ne le laissait paraître son passeport au moment de son adoption. Allen a usé de son statut de père pour pénétrer son intimité et gagner sa confiance. Dylan avait sept ans quand elle s'est confiée. Woody Allen a reconnu des comportements inappropriés en niant l'agression sexuelle. Le mec a la filmographie intergénérationnelle la plus explicite et longue de l'histoire du cinéma. Cessons d'accepter l'immoralité sous-prétexte qu'elle n'est pas sanctionnée. Le Pianiste et Annie Hall sont des chefs d'oeuvre, Polanski et Allen sont des pédophiles.

Ninja200
05/06/2019 à 18:04

@Sigi
Un jour faudra m'expliquer le lien entre un gars qui drogue et viol un enfant (Polanski a donné des sousous à la victime comme "dédommagement") qui est condamné à une peine de prison suite à un procès mais qui s'enfuit sans purgé sa peine. On a donc un type qui a été reconnu coupable, qui limite, par ces actes reconnait lui même être coupable mais trop lâche pour purger sa peine.
Et de l'autre un gars qui a été innocenté 2 fois au tribunal ... Un moment il ne va pas payer toute sa vie ce qui semble être plus que probablement, de fausses accusations, où une jeune fille est instrumentalisée dans une bagarre de couple....
Faut arrêter ... Autant Président d'honneur pour Polanski, ça me fait gerber pour un lâche pareil autant Allen mérite qu'on le laisse passer à autre chose après 30 ans....

Plus

votre commentaire