Meurs, monstre, meurs : pourquoi c'est une belle et inquiétante surprise

La Rédaction | 14 mai 2019 - MAJ : 14/05/2019 14:45
La Rédaction | 14 mai 2019 - MAJ : 14/05/2019 14:45

C’est le 15 mai 2019 que sort Meurs, monstre, meurs, réalisé par Alejandro Fadel. On vous explique en vidéo pourquoi il ne faut pas le louper.

Enquête surnaturelle et violente, polar surréaliste, cauchemar hallucinogène… Pas évident de définir ce long-métrage argentin, découvert l’an passé à Cannes, dans la sélection Un Certain Regard. Une chose est sûre, les amateurs de récits étranges et inclassables auraient tort de passer à côté.

 

commentaires

MystereK
15/05/2019 à 15:19

Je l'ai vu l'année dernière et j'avoir eu du mal a rester reveillé devant ce film à l'influence très lynchéne et avec quelques élipses bizares. A la fin de la séance, j'ai demandé à mes amis ce que j'avais manqué pour comprendre comment ont était arrivé à une certaines situation que je ne dirai pas pour cause de spoil, j'avais certainment dû m'êndormir quelques secondes, ils m'ont éropndus que non, je n'avais aps dormie, qu'effectivement il y avait une ellipse un peu bizarre. La créature elle même a fait s'éclater de rire la salle.

votre commentaire