L'Homme Invisible : le remake horrifique et féminin dévoile son étonnante histoire

La Rédaction | 13 mai 2019 - MAJ : 13/05/2019 11:51
La Rédaction | 13 mai 2019 - MAJ : 13/05/2019 11:51

Leigh Whannell réalisé ce nouvel Homme invisible, avec Elisabeth Moss (The Handmaid's Tale, Us) en haut de l'affiche.

Depuis le lancement raté de l'univers étendu Dark Universe avec La Momie, le blockbuster avec Tom Cruise qui n'a pas été à la hauteur des enjeux et annonces, les retours de Frankenstein et sa fiancée, l'Homme invisible, le Fantôme de l'opéra ou encore Quasimodo étaient en suspens. Jusqu'à ce que Jason Blum s'en empare, en collaboration avec Universal qui a revu ses plans : la grande franchise de superproductions, annoncée de manière prématurée, s'est muée en espoir de lancer une série de films horrifiques, avec des budgets plus modestes.

Le premier sera donc L'Homme Invisible, réalisé par Leigh Whannell, scénariste de plusieurs suites de Saw, et réalisateur d'Insidious : Chapitre 3 et Upgrade. L'arrivée d'Elisabeth Moss au casting a créé beaucoup de théories, à l'heure où la question du féminisme hystérise les débats. Mais le premier synopsis officiel balaye bien des idées, et annonce une approche inattendue.

 

photo, Elisabeth MossElisabeth Moss, rock dans Her Smell

 

Le remake-reboot-whatever de L'Homme Invisible ne sera pas donc pas l'histoire d'une femme invisible (comme dans La Femme invisible de 1948), mais d'une femme confrontée à un homme invisible.

Bloody Disgusting partage les premiers détails sur le scénario. Le film suivra Cecilia (Elisabeth Moss), qui apprend le suicide d'un ex petit ami qui abusait d'elle. Mais alors qu'elle reconstruit sa vie, elle commence à dérailler lorsqu'elle sent que cet homme n'est peut-être pas réellement mort.

De L'Homme invisible de 1933, réalisé par James Whale, à Hollow Man, l'homme sans ombre de Paul Verhoeven (qui mérite une seconde chance), en passant par Le Retour de l'homme invisible ou L'Agent invisible contre la Gestapo, les films autour de l'homme invisible ont toujours adopté son point de vue. La nouvelle version explorera donc une autre approche, propice à l'angoisse pure.

 

photo, Saw ILe réalisateur Leigh Whannell était aussi acteur dans le premier Saw

 

Un choix amusant et inspiré pour une thématique si usée, exploitée par de nombreux films et séries depuis. Et nul doute que Blumhouse, qui sort du carton Halloween (plus de 154 millions pour un budget d'environ 15), saura le vendre.

Par ailleurs, Storm Reid a rejoint le casting du film. L'actrice révélée dans Un raccourci dans le temps, un des pires films de 2018, sera Sydney, une enfant qui se rapproche de l'héroïne incarnée par Elisabeth Moss, et qui subit, elle aussi, les événements.

L'Homme Invisible n'a pas encore de date de sortie, mais le tournage devrait vite commencer. Elisabeth Moss sera d'ici là une rock star dans Her Smell (en salles le 17 juillet), reviendra dans la saison 3 de The Handmaid’s Tale le 6 juin prochain et a été annoncée dans le prochain Jane Campion.

 

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
13/05/2019 à 23:05

@Maurice Escargot

Non, c'était réellement envisagé...

Maurice Escargot
13/05/2019 à 19:58

Quasimodo ?!
C'est une blague de votre part, ou c'est du sérieux ? Il ne me semble pas avoir entendu parler de ce projet à l'époque de La Momie...

Antephil
13/05/2019 à 17:59

N'oublions pas Jason Blum aime les twists ... Elisabeth Moss pourrait devenir elle même la femme invisible a un moment donné du métrage. Pour moi ce ne serait pas exclu, surtout que je vois mal la suite de cette saga faire de ce petit ami le personnage principal, surtout avec une actrice comme Moss. On verra bien ... a ben non du coup.

snake
13/05/2019 à 16:55

il y a moyen que ca tende du cote de l'emprise de 1981, ca peut etre tres interessant !

jorgio69
13/05/2019 à 13:15

L'approche est originale mais je suis quelque peu déçu. J'aurai préféré voir (ou ne pas voir) Elisatbeh Moss en femme invisible.
Mais bon attendons de voir :)

Geoffrey Crété - Rédaction
13/05/2019 à 12:29

@Zach

Etant donné qu'un film La Femme invisible, centrée sur une héroïne donc, est sorti en 1948 (comme rappelé dans l'article), personne n'a attendu Metoo (et cette soi-disant mode et hypocrisie) pour imaginer des variations de ce type.

Zach
13/05/2019 à 12:11

Bientôt Dracula à la sauce Me too ? Mina Harker qui repousse ses avances et porte plainte ?

votre commentaire