James Bond 25 : pour la première fois en 56 ans, la saga se paye une femme scénariste

La Rédaction | 15 avril 2019
La Rédaction | 15 avril 2019
James Bond
192

Le scénario du 25e James Bond, réalisé par Cary Fukunaga et avec Daniel Craig, est peaufiné par Phoebe Waller-Bridge (Killing Eve).

L'arrivée de Phoebe Waller-Bridge sur Bond 25, pour peaufiner le scénario, est un signal clair : les nouvelles aventures de 007 se payent un petit coup de modernité. Alors que le développement du film n'a pas été simple, avec le départ de Danny Boyle et une date de sortie décalée, la créatrice des séries Killing Eve et Fleabag a été engagée pour apporter un peu d'humour et de piment au scénario.

C'est la quatrième personne à passer sur le scénario. Choisi pour remplacer Danny Boyle, le réalisateur Cary Fukunaga a engagé en début d'année Scott Z. Burns (La Vengeance dans la peauContagion) pour reprendre le scénario de Neil Purvis et Robert Wade, duo attaché à la franchise depuis Le Monde ne suffit pas en 1999. 

Phoebe Waller-Bridge et Scott Z. Burns étant tout nouveaux chez 007, ce Bond 25 semble placé sous le signe de la nouveauté. Après l'accueil un peu froid de Spectre, qui n'a pas réitéré l'exploit de Skyfall (1,1 milliard au box-office et un enthousiasme spectaculaire, côté critique et public), c'est peut-être plus que logique.

 

photo, FleabagDans sa série Fleabag

 

L'arrivée de Phoebe Waller-Bridge (qui a aussi prêté sa voix au droïde L3-37 de Solo : A Star Wars Story) est également intéressante à un autre niveau : c'est seulement la deuxième femme à participer à l'écriture de la saga, et la première depuis 56 ans. C'est presque ironique puisque la saga est justement née avec une femme aux manettes : James Bond 007 contre Dr. No et Bons baisers de Russie ont été écrits par Richard Maibaum et Johanna Harwood (et Berkely Mather en plus pour Dr. No).

A l'époque, Johanna Harwood avait d'ailleurs, elle aussi, été engagée pour apporter un peu de vie et d'esprit au scénario du tout premier épisode. Elle avait décidé de quitter la franchise à cause notamment des réécritures du réalisateur Terence Young (derrière les deux premiers films).

 

photo, Sean ConneryDerrière le premier Bond : trois scénaristes, dont Johanna Harwood

 

Deux femmes en vingt-cinq films et une vingtaine de scénaristes, c'est peu, surtout à l'heure où le débat sur le manque de diversité est omniprésent. La rumeur-provoc d'un James Bond féminin a d'ailleurs provoqué quelques ruptures d'anévrisme, notamment du côté de certaines actrices ayant participé à la saga.

Mais surtout, ce choix devrait apporter un peu de fraîcheur, la saga ayant tendance à s'accrocher à une poignée de scénaristes (Richard Maibaum est crédité sur treize films, Neal Purvis et Robert Wade sur sept). Choisir deux talents émergents aussi intéressants et différents que Scott Z. Burns et Phoebe Waller-Bridge, qui cartonne avec la série d'espionnage Killing Eve et a récolté des critiques dithyrambiques avec la comédie décalée Fleabag, est donc une jolie manoeuvre.

Bond 25, avec Daniel CraigRami Malek en bad guy et Léa Seydoux de retour, sortira le 8 avril 2020.

 

Photo Daniel CraigDaniel Craig dans Spectre

commentaires

Flash
15/04/2019 à 22:16

@mysterek
Ah, jean michel premier degré, va donc t'acheter une dose d'humour au lieu de nous chier du politiquement correct.

MystereK
15/04/2019 à 21:12

J'invite FLASH a prendre a réfléchir un peu avant de poster des commentaires qui n'ont aucun sens et basé sur des stéréotypes éculés.

JORGIO Barbari R. Brocolli est devenue productrice à part entière en héritage de son père décédé en 1996, soit après 34 ans de domination patriarcale (c'est bien al cas de le dire vu le type de filiation)..

Andarioch
15/04/2019 à 13:52

J invite ceux qui vont dire "oooh non une femme" de se taper au plus vite l'intégrale de K. Biguelow ne serait ce que pour se convaincre qu'une femme est capable de filmer de l'action tendu. Si ça ne marche pas je leur souhaite le sort des lemmings.

zoom7
15/04/2019 à 13:23

J invite ceux qui vont dire "oooh non une femme" à regarder killing eve. C est un recrutement basé sur le talent et elle en a . C est réjouissant de voir wade et purvis passer au second plan pcq scénaristiquement ils sont limités

jorgio69
15/04/2019 à 13:11

Je n'avais jamais fait attention.
C'est assez sidérant du fait de la situation "patriarcale" de ce milieu et du fait que la productrice soit Barbara R. Broccoli.

Flash
15/04/2019 à 12:27

James Bond ne va plus baiser et il va devenir vegan.

votre commentaire