Hellboy : le reboot de Neil Marshall avec David Harbour est détruit par la presse

Camille Vignes | 11 avril 2019 - MAJ : 11/04/2019 16:15
Camille Vignes | 11 avril 2019 - MAJ : 11/04/2019 16:15

Les premières critiques sont tombées concernant le Hellboy de Neil Marshall. Avis aux fans du comics et de la version de Del Toro : elles ne sont clairement pas emballées.

Un mois avant la sortie française, et à la veille de la sortie américaine de Hellboy, l’embargo critique a été levé, ce qui n’augure rien de bon pour le film. D’abord parce qu’en bon fanboy, on a tous en tête la version de Guillermo del Toro (d’autant que le bonhomme a toujours voulu finir son triptyque), ensuite parce qu’après avoir vu le film, les critiques sont loin d’être enthousiasmées.

 

photo, David Harbour, Sasha LaneOn va faire tout péter

 

Avec ses bandes-annonces, versant péniblement du côté de l’humour stupide et bourratif pour la première et essayant de se rattraper avec des images plus violentes pour les suivantes, on se souvient que la perspective de voir un film trashos et éclairé s’était peu à peu envolée.

Malheureusement, même si les critiques ne détruisent pas tous le long-métrage, on n’est pas les seuls à avoir été déçu par Hellboy.

 

 

THE WRAP

« Hellboy est un très bon divertissement […]. La version de Neil Marshall n’a pas le panache de celle de del Toro […]. Ce Hellboy R-rated est souvent grotesque […]. Les effets visuels de Hellboy manquent de constance et ne sont pas aboutis : ils sont parfois impressionnants mais souvent, on se dit qu’ils auraient déjà été embarrassants en 2003 […].

En fin de compte, ça fait partie du charme. Hellboy de Neil Marshall est créatif, un film de super-héros majeur conçu pour les fans d’horreur hardcore, débordant d’humour, d’action et de peurs. »

 

THE PLAYLIST

« Hellboy est un gâchis enfantin, on pourrait croire qu'il a été fabriqué par un jeune homme de 13 ans. L’humour mal copié sur Deadpool est épouvantable, le récit est incohérent, calamiteux et repose sur une exposition cheap. La violence est grotesque et cache mal l’incompréhension totale du personnage et la raison pour laquelle le film a été conçu. […]

Les cinéastes étaient tellement soucieux de s’inscrire en marge des films de Guillermo Del Toro qu’ils ont oublié de faire un bon film. En fin de compte, Hellboy est un gâchis colossal qui porte atteinte à la marque et aux personnages »

 

photo, Daniel Dae Kim, David HarbourUne des nombreuses scènes d'action

 

SCREENRANT

« À force de vouloir adapter le plus de choses possibles du comics, Hellboy se disperse. Le résultat est un film peut-être plus fidèle à la bande-dessinée, mais qui a du mal à capter l’attention de son public […].

Hellboy est intéressant pour les fans des comics originaux ou ceux qui souhaitent voir le personnage sous un angle différent de celui de del Toro et de Perlman. Cependant, dans un mois aussi rempli de films de super-héros qu’avril, Hellboy est peut-être le plus raté du groupe. »

 

VARIETY

« Harbour ne brille pas comme Perlman avant lui. Son look de motard aux cheveux longs fait penser à un Vincent Gallo après une très mauvaise nuit. Harbour essaye de se rapprocher du cynisme de John Goodman - en d'autres termes. Hellboy est peut-être l'anti-héros des super-héros, mais dans une version plus négligée que dangereuse.

C'est vendu comme un film badass R-rated mais cette origin-story ressemble plus à un gros charabia frénétique et mal cuit, pleins de batailles avec des monstres qui ravagent leurs ennemis autant que les yeux des spectateurs dans une atmosphère grunge apocalyptique qui n'a rien à signifier. »

 

PhotoUn Hellboy trop inspiré ?

 

INDIEWIRE

« Peut-être est-il approprié de dire que la version 2019 de Hellboy est tellement surchargée qu’elle en devient épuisante, surchargée de peurs apocalyptiques et apparemment sans fin, surchargée de rebondissements […].

Il est difficile de ne pas voir Hellboy comme une tentative trop zélée de revisiter le contenu des films de Del Toro sans égaler leur sophistication. La version de Marshall résume seulement la substance qui a rendu ces films célèbres. Même s’il tente d’insuffler une nouvelle vie à la franchise, il finit par sentir le mort-vivant. »

 

PREMIERE

« Ne comptez pas sur le fond pour rattraper la forme ! Sans véritable évolution scénaristique, l’histoire est un gloubi-boulga de références mythologico-littéraires (la légende arthurienne, Alice au pays des merveilles, les contes russes…), qui n’évite pas la redite [...]

Le tout est aussi noyé sous les blagues incessantes du héros, qui devraient alléger l’intrigue mais créent l’effet inverse. Jamais vraiment drôle ni innovant, le film finit par être épuisant. »

 

photoHellboy sent bon le Walkingdead

commentaires

nes
02/10/2019 à 01:32

c,est de la mderde avec cet acteur ?

Kouak
12/04/2019 à 13:29

Bonjour,
@jeto
Dog soldiers également, juste avant.
Mais "the descent" est vraiment très appréciable...
;-)

JayT
11/04/2019 à 22:51

@Jeto

Tout à fait d’accord en tous points avec ce que tu as dit.
Rien à ajouter de plus.

jeto
11/04/2019 à 18:57

Neil Marshall pour moi c'est The descent et c'est tout. Le reste de sa filmo, pour ma part, c'est du nawak. C'est à peine regardable. Christopher Smith est bien meilleur comme réal.

votre commentaire