Après la polémique Steven Spielberg, Netflix est critiqué par Helen Mirren

Camille Vignes | 3 avril 2019 - MAJ : 03/04/2019 19:22
Camille Vignes | 3 avril 2019 - MAJ : 03/04/2019 19:22

De passage à la CinemaCon de Las Vegas, l'actrice Helen Mirren s'est fendu d'une déclaration cinglante à l'encontre de Netflix.

Le cinéma connait un changement en profondeur depuis l'arrivée en masse de la SVoD avec Netflix, Hulu, Amazon Prime ainsi que Disney et Apple à venir. Or, après la saison faite par Roma aux Oscars (10 nominations pour trois statuettes), pas mal de réalisateurs, dont Steven Spielberg ou Xavier Dolan, redoutent que la vidéo à la demande ne tue le cinéma.

 

Photo Yalitza AparicioRoma

 

L'argument principal de ces cinéastes, celui qui divise aujourd'hui le monde en deux, est de dire qu'il existe une différence entre l'expérience en salles, le moment où une foule d'inconnus est réunie devant la même toile pour regarder le même film, et celle chez soi, depuis son canapé devant son ordinateur, sa télé ou même son rétroprojecteur. Et que de surcroît, un film sorti sur grand écran ne peut être jugé de la même manière qu'un film sorti en salles.

Et justement, lors de la promotion du film The Good Liar (pendant la Cinemacon de Las Vegas) l'actrice légendaire Helen Mirren s'est prononcée contre Netflix, ralliant les réalisateurs de Ma vie avec John F. Donovan et Ready Player One.

"J'aime Netflix, mais f*** Netflix. Il n'y a rien de tel que d'être assis au cinéma et de voir les lumières s'éteindre. Je tiens à vous remercier d’avoir rendu cet environnement possible."

 

Red 2Helen Mirren, armée contre Netflix

 

Entourée par des propriétaires de salles de cinéma et coïncidant avec les discussions entre le Ministère de la Justice et l'Académie vis-à-vis des règles d’éligibilité aux Oscars, le commentaire de l'actrice était tout à fait à propos.

Comme tous les produits disponibles pour les consommateurs, Netflix est une cible constante pour les critiques et les éloges. Mais côté défenseur de Netflix, on ne cesse de répéter que bien que le cinéma soit une expérience unique et profonde, il y en a qui ne peuvent tout simplement pas se permettre le prix des billets.

 

photo, Frank MarshallSteven Spielberg

 

Il faut bien comprendre que les propos de Steven Spielberg, Xavier Dolan et Helen Mirren ne sont pas là pour incriminer Netflix, ni ses productions, mais pour pointer du doigt la différence d'intention d'un cinéaste entre un film créé pour le grand ou le petit écran. Leur volonté est de ne plus voir des films intrinsèquement différents participer aux mêmes compétitions.

Et quand on voit leur carrière, même si celle de Dolan est beaucoup plus jeune, impossible de ne pas considérer leur avis.

 

photo, Helen MirrenHelen Mirren, oscarisée pour The Queen

commentaires

Chewie52
05/06/2019 à 19:58

Bravo Helen Mirren. Je refuse de voir un jour un monde sans salles de cinéma.
Je n'ai rien contre le visionnage à domicile, mais il y a une différence entre regarder un film et VIVRE un film.
Continuez le combat....

televore
14/04/2019 à 01:24

Je trouve cette polémique ridicule. Comparer les conditions de visionnage au cinéma et à la maison n'est pas à l'avantage du cinéma:
Avec un bon home-cinema, pas de spectateur qui parle pendant le film, qui se lève pendant le film ou s'empiffre de pop-corn qui est l'aliment le plus bruyant au monde... (je l'ai expérimenté dans le film silencieux "sans un bruit"... on n'entendait que le seul imbécile de la salle).
On peut revenir en arrière chez soi, pas au cinéma. Rien n'empêche de baisser les lumières chez soi pour faire comme au cinéma. Chez soi, on ne doit pas se taper des pubs et autres bandes annonces (qui gâchent les films suivants en dévoilant la majorité de l'intrigue) alors qu'on a payé...
Le seul avantage du cinéma que je vois est l'instinct grégaire qui peut augmenter les sensations (on rit ou pleure ensemble).

MystereK
07/04/2019 à 18:05

AEES, non, les films produit ou acheté par Netfliy sont des films cinémas, la plupart sont d'ailleurs prévu pour le cinéma et finissent sur Netflix, le fait que Netflix les distribuent ne les transforment pas d'un coup de baguette magique en téléfilm

Un téléfilm c'est quoi ? C'est un film produit par une chaîne de télévision avec plus ou moins de moyen, mais qui obéit généralement à un format : rythme entre les coupure pub, fondu au moment prévu pour la pub, etc... Hors les nouveaux films produit par les chaîne du câble ou de streaming n'ont pas ces contraintes et pourrait sortir au cinéma sans plus de honte que la plupart des films qui sortent en salle.

Hanouna le dieux : apparemetn vous n'en regardez pas beaucoup parce qu'il y a de vraies perles sur Netflix. Les 3 dernières que j'ai vu, Calibre, Ton fil, Sous ma peau.Regardez les films proposé avant de critiquer.

Il faut bien comprendre que les propos de Steven Spielberg, Xavier Dolan et Helen Mirren ne sont pas là pour incriminer Netflix, ni ses productions, mais pour pointer du doigt la différence d'intention d'un cinéaste entre un film créé pour le grand ou le petit écran.

Oh là, les intentions des réalisateurs cest eux qui les connaissent et ces réalisateur (Coen, Cuaron, etc...) font ces films pour le cinéma et sont vu au cinéma dans les pays où il n'y a pas de chronologie des médias (j'ai vu Roma et le Coen au cinma). C'est jsute que n'ayant pas trouvé de studio pour produire et distribuer, ils se sont tourné vers Netfliy mais cela ne change absolument rien à l'ambition de l'oeuvre. Au contraire, Coen que j'ai pu voir en personne dans un festival à expliqué que son film avait pris de l'ampleur avec Netflix à la production.

Rorov94
04/04/2019 à 19:41

C'est vrai,quelle expérience immense que d'être emmerdés par des casquettes à l'envers qui vous foutent des coups de pieds dans le fauteuil,parle au téléphone en mode«chez oim!» ou foutent le bordel car c'est la mairie qui paye...
Et n'allez pas vous plaindre,les agents de sécu' vont vous foutre dehors après avoir «tchecker» avec leurs potes!

jaaj
04/04/2019 à 13:14

@AES

N'importe quoi.

AES
04/04/2019 à 03:56

Et oui Netflix, c'est du téléfilm, du spectacle (c'est bien aussi). Et si plus personne ou presque ne peut faire la différence entre un film d'art et d'essai, et de l'intertainement, c'est que la présence globale du cinema d'art et d'essai à très largement diminué, et le cinema est influencé par la télé depuis le début des années 80, et ce beaucoup à cause des films de Spielberg d'ailleurs.
Donc oui il faut faire la différence entre un film d'art et d'essai et de l'intertainement, mais là c'est peine perdu. L’affaire est déjà pliée. Donc oui c'est logique que Netflix soit primé aux Oscars, et que tout le monde ou presque s'en réjouisse. #mediocratie

King
04/04/2019 à 00:17

Je partage entièrement le point de vue de Kong. Combien de navets produits et qui sortent en salles.... le choix est réduit. Spielberg trouvera toujours un studio pour le produire, mais les autres réalisateurs, moins connus et moins bancables ?

Julien
03/04/2019 à 22:54

Arrêtons un peu avec le prix des billet. Même si ça coûte trop cher pour certains, les films se retrouvent en DVD, VOD et SVOD quelques mois. C’est pas parce qu’on voit un film un an après sa sortie qu’il est moins bon. Un film est une œuvre d’art, pas une denrée périssable avec date limite de consommation.

Personnellement je ne regarde que très peu de films à la maison. Je préfère l’ambiance d’une salle obscure et pour 18€ par mois je ne vais pas me priver de ce plaisir.
Le truc, c’est que lorsqu’un film sort sur Netflix, sa sortie en salle sera très limitée. Même dans les pays où il n’y a pas de chronologie des médias. Les cinémas américains par exemple ne vont pas gâcher des salles pour diffuser des films que 95% préfèreront voir avec leur abonnement Netflix. Et je comprends que les cinémas boycottent de toute façon les films Netflix.

pamiou
03/04/2019 à 22:27

"Il faut bien comprendre que les propos de Steven Spielberg, Xavier Dolan et Helen Mirren ne sont pas là pour incriminer Netflix, ni ses productions, mais pour pointer du doigt la différence d'intention d'un cinéaste entre un film créé pour le grand ou le petit écran."

Vous voyez ça comment à la rédaction, Roma est un téléfilm ou un film?
Pas sur que les propos plus haut soit approuvé par Alfonso Cuaron.

Moi j'ai l'impression avec cette affaire Netflix que c'est une bataille de salons entre des réals qui vivent dans leurs époques Vs les autres plus réacs. Combien de films sortent en salle et sont calibrés pour la télé quand on regarde bien?

kong
03/04/2019 à 22:10

Ils n'aiment pas Netflix ? Ils ont peur que le cinéma disparaisse ?
Que Hollywood se réveille et arrête de produire des remakes inutiles, des reboot tout aussi inutiles, des suites de suites, du Marvel à haute dose, des films débiles et paresseux pour adolescents niais et simplets, des films réalisés par des tâcherons et autres yes man, bref, des m..... à la chaine !
Qu'ils engagent de vrais scénaristes et de vrais réalisateurs, qu'ils prennent des risques et traitent les sujets avec respect et non avec comme seul et unique souci le box office du premier weekend de sortie.
A ce moment là, les spectateurs reviendront dans les salles.
Il n'y a pas de mystère.

Plus

votre commentaire