Julie Adams, le fantasme de L'Étrange Créature du lac noir, est morte à 92 ans

La Rédaction | 4 février 2019 - MAJ : 04/02/2019 17:48
La Rédaction | 4 février 2019 - MAJ : 04/02/2019 17:48

Julie Adams n’est plus. Elle était devenue une légende du 7e Art grâce au cultissime L'Étrange Créature du lac noir,  inspirant jusqu'à Guillermo del Toro.

En 1954, la scientifique Kay Lawrence allait devenir un personnage légendaire. Légendaire et iconique, à tel point que le studio Universal, persuadé de voir dans la comédienne une véritable mine d’or, fit assurer ses jambes.

 

Julie Adams

 

Ces dernières avaient en effet été immortalisées par Jack Arnold en 1954 dans L'Étrange Créature du lac noir, au cours de laquelle elles faisaient la rencontre des membres squameux et gorgés de sang d’une bête humanoïde et lubrique. Le temps de séquences hallucinantes, en trois dimensions, le spectateur était soudain plongé dans la subjectivité d'un monstre, obsédé, par un corps féminin qu'il entendait posséder, envers et contre tout. Extrêmement sexualisé pour son épqoue, L'Étrange Créature du lac noir allait plus loin encore que King Kong 20 ans plus tôt, passant du singe géant à un être véritablement humanoïde.

Incarnation d’un certain fétichisme et d’une forme de fantasmagorie masculine typique de son temps, le métrage est devenu un objet de culte, qui aura si durablement influencé le 7e Art qu’il en constitua l’origine de l’excellent La Forme de l'eau. À 92 ans, Julie Adams, l’interprète de Kay Lawrence est morte.

 

Photo Lac noirL'Étrange Créature du lac noir

 

Mais on aurait tort de limiter l’artiste à ce seul et iconique rôle. Julie Adams fut une actrice de western aux côtés de stars telles que Rock Hudson (Victime du destin), Raoul Walsh (Le Traître du Texas) ou encore James Stewart (Les Affameurs).

La pop culture lui rendra bien les images inoubliables que la comédienne lui injecta dans la tête, et de nombreuses œuvres joueront de son image, notamment Lost, Melrose Place ou encore Arabesque.

 

photo, Julie AdamsUn demi-siècle avant La Forme de l'eau

commentaires

Victeam
02/08/2019 à 00:36

J'arrive un peu après la bataille. Vous avez bien raison de souligner que sa carrière est loin de se limiter a son iconique rôle dans le film de Jack Arnold. Ceci dit, si le traître du Texas est un excellent film, quel rapport entretien t-il avec Raoul Walsh ? C'est Budd Boetticher qui l'a réalisé tout comme le superbe déserteur de fort Alamo ou l'actrice apparaît également. Walsh a part contre réalisé victime du destin que vous avez également cité.

theindominusalex
05/02/2019 à 21:56

Les studios avaient assuré ses jambes oO

Starfox
05/02/2019 à 12:01

Oui je me souviens aussi de cette diffusion en 3D du film. Ca avait fait tout un foin, il y avait les lunettes en 3D rouge et bleu dans le télé7jours. C'était génial, dans la cour de l'école, on avait déjà tous notre paire de lunettes et on était super impatient de voir ça !

Sauf que nous, à la maison, on avait une télé noir et blanc... C'était génial quoi.

Richter
04/02/2019 à 20:40

Rip Julie Adams. Je me souviendrais toujours de la diffusion du film dans l'émission "La dernière séance" avec Eddy Mitchel. Pour l'occasion, était fourni avec le programme tv, un fascicule avec la créature en relief accompagné de sa paire de lunettes. Reste qu'à l'époque je n'avais pas très bien perçu le relief dans le long métrage.

votre commentaire