John McTiernan, réalisateur culte de Die Hard et Predator, annonce (encore) son grand retour au cinéma

La Rédaction | 4 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 4 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après un an de prison ferme et de multiples projets annoncés, John McTiernan déclare qu'il prépare un film.

Dans les années 80 et 90, c'était un demi-dieu du spectacle hollywoodien, avec PredatorPiège de cristalÀ la poursuite d'octobre rouge ou Une journée en enfer. Un film comme Last Action Hero, boudé par le public à sa sortie, est devenu un film cultissime depuis. Et s'il a connu quelques problèmes à l'aube du nouveau millénaire, avec un Le 13ème Guerrier qu'il a quasi abandonné pour en faire un grand film malade, et un remake de Rollerball ridicule, John McTiernan reste pour bien des cinéphiles une référence absolue.

Emprisonné entre 2013 et 2014 à cause d'une sombre affaire d'écoute illégale du producteur de Rollerball et surtout pour avoir menti sous serment au FBI, lourdement enterré en conséquence, le réalisateur a été lié à divers projets au fil des années. Mais tandis que les studios continuaient à tirer sur la ficelle des marques qu'il a aidé à lancer, de la série Jack Ryan à The Predator en passant par le retour de Bruce Willis dans McClane, il n'avait rien réalisé depuis Basic en 2003. Si ce n'est des bandes-annonces pour le jeu vidéo Ghost Recon Wildlands.

Mais McTiernan prépare son retour.

 

Photo RollerballMcTiernan à droite, sur le plateau de l'inutile Rollerball

 

Invité à Nice pour les 100 ans des studios de la Victorine, John McTiernan a répondu aux questions du Figaro. Il y a redit tout le mépris qu'il ressent pour le Hollywood d'aujourd'hui, dans la lignée de ses déclarations sur Captain America et Mad Max : Fury Road qu'il décrivait comme des "produits d'entreprise" en 2016. Il y décrit aussi les films de super-héros comme des "créations proto-fascistes", et "l'équivalent cinématographique de l'avenue géante de Pékin, qui a été construite afin que les êtres humains se sentent minuscules, impuissants et sans importance".

Après avoir néanmoins salué Les Veuves de Steve McQueen ("un bon polar", dit-il), il lâche surtout une information qui va réveiller le coeur de ses fans : il travaille sur un nouveau film.

"Je travaille actuellement sur un projet avec Uma Thurman. On pourrait dire qu'il s'agit d'un film sur un 'mercenaire marxiste'. Si vous trouvez que c'est le plus étrange projet dont vous ayez entendu parler, alors, c'est que vous êtes sur la bonne voie !"

Une idée bien intrigante donc. En espérant qu'elle ne termine pas comme Red Squad, film évoqué en 2014 et silencieux depuis, ou sa suite de Thomas Crown dont il disait avoir écrit un scénario en 2015.

 

photo, Uma ThurmanUma Thurman va quitter le salon poussiéreux de sa filmo récente pour refaire du cinéma ?

Tout savoir sur John McTiernan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kaneda
03/07/2019 à 01:31

Bien que je n'aime pas trop les marvels, je ne comprends pas trop en quoi ils sont fascisant. Par contre je ne comprends pas du tout son ressentiment envers Fury Road. Mais bon, chacun ses goûts. Il devrait revenir avec un Die Hard qui bouclerait définitivement la boucle ; ainsi il rappellerait au monde qu'il est le réalisateur du meilleur film d'action de tous les temps (Die Hard 3) et ferait oublier ces produits dérivés qu'étaient les 4 et 5.

Thekiller
08/02/2019 à 00:24

Entièrement d'accord avec lui sur les films de super héros. On a l'impression d'être retourné dans les années 30 avec ces films.

(The) Aurelio
05/02/2019 à 10:31

"créations proto-fascistes"

ah oui... le mec est fatigué quand même.

Stridy
05/02/2019 à 07:13

C'est malheureusement la Nième annonce du genre... on croise les doigts quand même.

Geoffrey Crété - Rédaction
05/02/2019 à 00:17

@Dirty Harry

On ne parlait pas de ses mini-rôles amusants chez Lars, dont on a vivement parlé d'ailleurs. On pensait plutôt à la demi-douzaine de navets où elle avait les premiers rôles. Et on vient de la voir dans Blackwood, le pensionnat, donc le souvenir est tenace.

F4RR4LL
04/02/2019 à 22:07

ON VEUT LAST ACTION HERO TWO ! Avec le grand Arnold et McT pour bien revoir en long, en large et en travers cette glorieuse époque hollywoodienne du super slip.

Dirty Harry
04/02/2019 à 21:39

On peut comprendre que Fury Road se fasse dézinguer : c'est pile son terrain au niveau du découpage et de l'action, donc un peu de jalousie le rend humain...Mais j'aimerais savoir ce qu'il en est de son film structuré sur les rêves...(sinon Uma Thurman vient de jouer dans le mordant "The House that jack built" ce qui n'a rien de poussiéreux !)

alzar
04/02/2019 à 20:26

Oh putain!

yannski
04/02/2019 à 20:22

Je suis assez d'accord avec sa critique des films de super héro qui sont assez fascisant sur les bords (mais bon, se plaint-on des dessins animés de princesse qui sont le must de l'élite anti-democratique ?). Par contre je ne vois pas trop le rapport avec Fury Road.

galetas
04/02/2019 à 19:50

Mettre dans le même sac Captain America et FURY ROAD , Pfffeeuuuh!
Espérons que tu n'a perdu ta lucidité derrière une caméra.
Welcome back John!

Plus
votre commentaire