Destination Finale : Tony Todd révèle pourquoi la saga s'est arrêtée

La Rédaction | 8 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 8 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Destination Finale fut une des grandes sagas horrifiques populaires des années 2000. Un de ses acteurs emblématiques croit savoir pourquoi on n’est pas près de la revoir.

Tony Todd a gagné ses jalons de légende du fantastique grâce au personnage de Candyman, fantôme d’un homme afro-américain torturé et lynché, symbole d’une mémoire urbaine tourmenté et de la puissance des mythologie populaires. Après quoi, l’artiste s’est vu proposer pas mal de clins d’oeil et d’apparitions, jouant de ses airs de boogeyman.

Et Tony Todd fit office de croque-mitaine sacrément iconique dans la franchise Destination Finale. Récemment interrogé à l’occasion de la mise en chantier du remake de Candyman initié par Jordan Peele par BloodyDisgusting, le comédien a dit quelques mots de la saga Destination Finale.

 

photo Tony Todd

 

S’il s’attendait à voir la franchise se poursuivre, il a néanmoins sa théorie pour expliquer sa mise en pause.

« J’ai été surpris, mais je sais bien pourquoi ils n’ont pas fait de suite. Ce sont vraiment des films coûteux à tourner. Rien que les scènes d’accidents, prenez par exemple celle du grand carambolage dans le deuxième épisode, ça nous a bien pris cinq semaines de tournage pour au moins 20 millions de dollars.

Et il y a à côté des films comme Annabelle, qui se focalisent juste sur une poupée, qui peuvent être fabriqués pour bien moins cher et quand même rapporter beaucoup d’argent. »

 

photo, Tony Todd (I)Le Miel et les Abeilles

 

La remarque de Tony Todd est très juste et en effet, Conjuring ainsi que ses dérivés ont pu représenter une alternative économique à des productions plus « robustes ». Ajoutons néanmoins que ces dites alternatives ne datent pas d’hier et que le found footage n’a pas attendu Annabelle pour faire les beaux jours de l’horreur a peu de frais, sans compter que la possibilité d’un reboot des Destination Finale a été évoquée plus d’une fois.

Ce qui est sûr, c’est que Todd prend tout cela avec pas mal de philosphie.

« Je suis à peu près sûr que le sort en jeté mais qui sait ? Il ne faut jurer de rien, en tout cas, c’était bien tant que ça a duré. »

 

photo, Tony Todd (I) Tony Todd en Candyman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Number6
09/01/2019 à 15:13

@nelson

Ouais même qu'il serait réalisé par Michael Anderson

Nelson
09/01/2019 à 07:18

Mes films préférés j ai pourtant vu des extraits du 6 ou un barrage cède

The Shadow
08/01/2019 à 21:05

(soucis de message avec mon portable sur ce site). Donc oui les scènes de catastrophes des cinq film ont coûté, mais ce n'est pas (à mon avis) la raison principale de l'arrêt de cette franchise. Quand à la conclusion du 5ème film, elle m'a laissé perplexe. Il faut savoir arrêter au bout d'un moment. Ils feront súrement un remake un de ces quatre.

The Shadow
08/01/2019 à 20:58

Le concept du 1er film était intéressant. Le manque de renouvellement et d'audace a enterré la franchise. C'était toujours la même chose en dehors des lieux des drames. Prémonitions que personne ne croit, le drame arrive, les survivants essaient de survivre et meurent la plupart du temps. la saga a de moins en moins de saveur en avançant.casting peu charismatique sorti du 1er Dhestination f

Adam
08/01/2019 à 16:24

Le paradoxe c'est que Destination finale est la seule série de slasher où le tueur en série ne sera jamais attrapé (à part par Sisyphe) et donc qui aurait pu continuer tant que les scénariste avaient de bonnes idées d'"accident"

Number6
08/01/2019 à 15:35

Tant mieux, le 5eme boucle très bien la saga. Bon sinon, un petit spin off sur le personnage de Tony Todd par Blumhouse avec un budget de 10millions, ce serait pas mal nan ?

votre commentaire