Après plusieurs accusations en 2018, une mannequin dit avoir eu une relation avec Woody Allen quand elle était mineure

Camille Vignes | 18 décembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Camille Vignes | 18 décembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La pluie de révélations continue de s'abattre sur Woody Allen. Manhattan serait le miroir d'une relation entre le réalisateur et une jeune lycéenne de 16 ans.

En 1976, Barbara Christina Engelhardt (Babi), mannequin en devenir, n’a que 16 ans, Woody Allen de son côté est déjà célèbre. Encore tout chaud de son film Woody et les robots et sortant de la réalisation de Annie Hall, il aurait entamé une relation avec la jeune Christina. On apprend dans les colonnes du Hollywood Reporter que, malgré ses 41 ans, il n'aurait jamais demandé son âge à la jeune fille (tout en la sachant au lycée).

 

Photo Shelley Duvall, Woody AllenShelley Duvall et Woddy Allen, dans Annie Hall

 

Pour ceux qui ne se souviennent pas, Manhattan c’est ce film de Woody Allen sorti en 1979 qui raconte l’histoire d’Isaac Davis, auteur comique de 42 ans que sa femme vient de quitter, et qui a une liaison éphémère avec une jeune lycéenne de 17 ans, Tracy.

Si on recoupe l'histoire de Manhattan avec celle qu'aurait vécue Engelhardt et Allen, la ressemblance est étrangement frappante. Cette liaison serait restée secrète les huit années qu'elle aurait duré. Le destin de leur relation aurait été aussi tragique que celui d’Isaac Davis et de Tracy, puisqu’Engelhardt aurait fini dans l’ombre de Mia Farrow, alors célèbre pour Rosemary's Baby et Gatsby le magnifique.

Plus de quarante ans après, la modèle parle d'un souvenir « claustrophobe, contrôlé et pourtant plein de rêve ». Le mouvement #MeToo et sa remise en cause du pouvoir genré, aurait fini de transformer son souvenir mélancolique en quelque chose de véritablement inconfortable.

 

Photo Scarlett Johansson, Matthew GoodeMatch Point

 

Malgré ses révélations, le but de Engelhardt ne serait pas d’incriminer Woody Allen :

« Ce qui me fait parler, c’est que je pense pouvoir apporter une nouvelle perspective. Je n’attaque pas Woody. Je ne veux pas mettre cet homme à terre. Je parle de mon histoire d’amour. Elle a fait de moi qui je suis. Je n’ai aucun regret ».

Entre cette nouvelle cofession, auquel le réalisateeur n'a pas réagit, l’histoire engluée avec sa fille, Dylan Farrow, les célébrités qui se retournent contre lui, et son prochain film, A Rainy Day in New York, toujours dans la tourmente, la météo n'est vraiment pas au beau fixe pour le réalisateur de 83 ans.

 

Photo Juno TempleJuno Temple dans Wonder Wheel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
MystereK
21/12/2018 à 22:56

Le Waw

Engelhardt parle d'histoire d'amour, elle a duré 8 ans, elle parle aussi de rêve et c'est le mouvement metoo qui l'a rendue incofortable,qui l'infleunce, pas les faits même. A 16 ans, elle était d'accord pour cette liaison.

Quant à l'histoire avec Dylan, il y a eu 2 enquêtes, pas une seule, qui ont toutes les 2 blanchis le réalisateur, parce que Dylan n'est pas crédible, les circonstances ne sont pas crédibles, il y a de nombreuses incohérences, et des témoignages, comme celui de Moses, qui démontrent comment Mia a cetainement manipulé Dylan.

Joker
19/12/2018 à 10:01

@Le Waw :

y-a-t-il eu plainte officielle ? y-a-t-il eu procès puis condamnation ? Non !
Et puis, curieusement, on ne parle que des propos de Dylan Farrow mais beaucoup moins de ceux de Moses Farrow...

Tim Lepus
18/12/2018 à 19:49

Elle raconte une histoire d'amour. Ils étaient amoureux, consentants. La différence d'âge dans un couple est encore mal perçue dans notre société, c'est suffisamment dommage comme ça, faut pas amalgamer avec le harcèlement ou le viol.

Dirty Harry
18/12/2018 à 19:34

Allons tous les artistes ont couché avec une mineure (et surtout dans les 70's). Certaines demandent même d'être dépucelées, ça fait chic auprès des copines d'avoir donné sa fleur à machin ou bidule. Le "Pouvoir genré" est très demandé car le pouvoir est aphrodisiaque..

Le Waw
18/12/2018 à 17:36

Alors non seulement elle n'aide pas la cause en racontant ça de la sorte. Et en plus fallait oser se farcir ce... Truc. Bon sérieusement quand est ce que l'on fait vraiment quelque chose pour mettre ces délinquants sexuels au trou ? ,Peu importe leur âge et leurs talents.

C'est un truc de dingue. Merde une accusation déjà ça fait tâche. Mais là c'est l'incendie et il n'y a pas de fumée sans feu.

The Riddler
18/12/2018 à 16:53

Par ici, Par ici ! Moi, Moi, Moi ! Moi aussi je veux du pognon !

votre commentaire