Ad Astra : le film de SF dans l'espace de James Gray avec Brad Pitt est "très loin d'être fini"

Mise à jour : 05/12/2018 17:50 - Créé : 5 décembre 2018 - Alexandre Janowiak
affiche, Brad Pitt
61 réactions

Ad Astra est une des plus grosses attentes de la rédaction pour l'année 2019.

En vingt-quatre ans de carrière, James Gray nous a longtemps menés au coeur de New York. De son quartier natal de Brighton Beach dépeint dans Little Odessa au business mafieux des métros de la ville dans The Yards, en passant par l'affrontement fraternel de La Nuit nous appartient, la romance en trio de Two Lovers et l'immigration européenne des années 20 dans The Immigrant, la Grosse Pomme a forgé une bonne partie de sa filmographie.

En 2017, le réalisateur a quitté son terrain de prédilection pour s'enfoncer dans la jungle amazonienne avec The Lost City of Z (adulé par une bonne partie de la rédaction d'Ecran Large). En 2019, il ira encore plus loin puisqu'il nous mènera dans l'espace avec Ad Astra

 

Photo James GrayJames Gray sur le tournage de The Lost City of Z

 

Présent au Festival International du Film de Marrakech, le cinéaste américain s'est exprimé sur de nombreux points notamment son dernier passage sur la Croisette avec The Immigrant. Il a également donné quelques brèves informations sur l'avancée de son film de science-fiction relayées par Variety.

Ainsi, il a expliqué qu'il était en plein montage du long-métrage et qu'il comptait encore plus de 600 plans à examiner. "Nous sommes loin d'avoir fini" a ajouté James Gray expliquant de facto pourquoi la sortie de son film a été repoussée de janvier à mai 2019 :

"J'ai beaucoup insisté car je ne voulais pas être confronté à une date de sortie [...] beaucoup de films de science-fiction contiennent souvent des plans qui ne sont pas très beaux" car ils subissent les dates imposées par les distributeurs ou producteurs et ne terminent pas le travail correctement, selon lui.

 

Photo James Gray, The ImmigrantJoaquin Phoenix et James Gray sur le tournage de The Immigrant

 

Pour rappel, Ad Astra racontera l'histoire de Roy McBride (Brad Pitt), un ingénieur autiste qui part à la recherche de son père (Tommy Lee Jones) perdu dans l'espace vingt ans plus tôt après son départ pour Neptune. Décrit comme un mélange de Apocalypse Now, 2001, l’odyssée de l’espace, Blade Runner et Metropolis, il nous tarde de découvrir ça sur grand écran.

En France, il faudra normalement patienter jusqu'au 22 mai 2019... Pour une présentation Cannoise, en dépit des critiques adressées par le metteur en scène au Festival ?

 

Affiche officielle française

commentaires

@tlantis 06/12/2018 à 11:06

le film est une de mes grosses attente de première moitiers d'année 2019

votre commentaire