Le compositeur John Williams n'en a pas encore terminé avec Star Wars

Christophe Foltzer | 19 novembre 2018
Christophe Foltzer | 19 novembre 2018

S'il fallait citer un exemple pour vous convaincre que la musique d'un film est au moins aussi importante que ses images, on vous parlerait sans hésiter de John Williams et de son travail sur la saga Star Wars.

Que John Williams soit une légende vivante de la musique de films, c'est un fait. Après tout, on lui doit on ne sait combien de thèmes mythiques pour pas mal de nos films préférés même si, ses dernières années, l'homme avait un peu tendance à se répéter. Mais bon, à 86 ans, on peut bien lui pardonner, surtout que, malgré tout, le résultat reste toujours fantastique.

 

Indiana Jones 5Le très grand John Williams

 

Vu son âge, le compositeur s'est lentement acheminé vers une retraite bien méritée même si cela ne doit pas être facile. Et pas que pour lui. En effet, comment se passer de lui alors que l'on relance la saga Star Wars et que sa musique est aussi pour beaucoup dans le succès mythique de la franchise ? On y va progressivement.

Après avoir composé les bandes-originales du Réveil de la Force et des Derniers Jedi, Williams s'est quelque peu mis en retrait en ne composant qu'un seul thème, très efficace, pour Solo : A Star Wars Story. Même si on l'annonce également sur Star Wars Episode IX, le compositeur avait annoncé il y a quelques mois qu'au terme de ce film, il tournerait définitivement la page.

 

Photo Rey & Finn

 

Et voilà qu'on apprend via le site Darkhorizons que John Williams n'en a pas vraiment terminé avec la saga des étoiles puisqu'il vient d'accepter de composer deux nouvelles partitions estampillées Star Wars, à savoir les musiques qui accompagneront l'ambitieuse attraction Galaxy's Edge pour les parcs Disney. En l'occurrence, deux attractions intitulées Millenium Falcon : Smugglers Run qui nous proposera un ride conçu comme impressionnant à bord du célèbre vaisseau d'Han Solo et Rise of the Resistance, qui nous invitera à bord d'un vaisseau du First Order.

Si on ne sait pas pour le moment si ces attractions arriveront dans le parc français à terme, nul doute qu'on va zieuter comme des sauvages que quelqu'un mette les musiques sur le net.

 

Photo Domhnall Gleeson

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire