Luca Guadagnino réfléchirait déjà à un prequel de Suspiria

Christophe Foltzer | 29 octobre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 29 octobre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

C'est donc le 14 novembre que sortira enfin la nouvelle version de Suspiria par le réalisateur de Call me by your name. Et on vous prévient que tout ce que l'on dira jusqu'à la date de sortie risque de contenir des SPOILERS. Vous voilà prévenus.

Suspiria est vraiment un cas à part dans la mode actuelle des remakes et des reboots. Ne serait-ce que parce qu'il n'a aucune intention de servir la soupe aux fans de l'original de Dario Argento mais qu'il cherche avant tout à exister pour lui-même. Et le résultat semble particulièrement réussi (d'ailleurs, vous pouvez retrouver notre critique du film ici).

 

Photo

 

Si on criait au sacrilège au moment de son annonce, fort est de reconnaitre que le film de Luca Guadagnino a su nous charmer, nous intriguer, nous questionner sur notre propre rapport à la notion de culte, tout en ouvrant de nouvelles pistes de réflexions autour du Suspiria de 1977. Au final, nous nous retrouvons avec un objet assez étrange et fascinant, quoi que perfectible, et qui devrait pas mal faire parler de lui.

Guadagnino avait déjà envisagé de donner une suite à son film, par le simple fait que l'histoire convoque trois sorcières et que Suspiria ne s'attarde que sur l'une d'elles, Mater Suspiriorum, alias Helena Markos, interprétée par Tilda Swinton. Et voilà qu'il y a quelques jours, le metteur en scène a confié au micro de The Playlist qu'au lieu d'une suite, il se verrait bien en faire un prequel finalement :

 

photo3 Mères, 3 Sorcières, 3 histoires

 

"J'ai cette image dans ma tête, et c'est une exclusivité pour The Playlist. J'y vois Helena Markos, toute seule en 1212, en Ecosse ou en Espagne. Elle parcourt les rues d'un village en se demandant comment elle va pouvoir manipuler les femmes qui y habitent. Je sais qu'elle était là-bas tout comme je sais que c'était 600 ou 700 ans avant l'histoire du film."

Un point de départ intéressant mais qui n'est pour l'instant qu'une vue de l'esprit, puisque rien n'allant dans ce sens n'a été confirmé à ce jour. Il va sans dire que si le film fonctionne bien au box-office, la question se posera réellement. Et, quelque part, c'est ce que l'on espère.

 

photoTilda Swinton

Tout savoir sur Suspiria

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bowl
29/10/2018 à 12:58

@Simon Riaux
Ok c'est vrai, je pensais qu'après Call me by your name il pouvait plus utiliser son nom pour promouvoir le truc.

Dario De Palma
29/10/2018 à 12:30

"Au final, nous nous retrouvons avec un objet assez étrange et fascinant, quoi que perfectible, et qui devrait pas mal faire parler de lui."

Justement, le réalisateur Pascal Laugier donne son opinion sur le film dans le dernier numéro de Première...:

"Ce film sera totalement oublié, et à une vitesse vertigineuse. C'est du cinéma poseur et prétentieux, d'une lourdeur incroyable. Je me mouille en disant cela, je prends un risque, mais je crois qu'il n'en restera rien. Quand on évoquera SUSPIRIA, on n'aura pas besoin de préciser de quelle version il s'agit."

Le réalisateur de "Martyrs" et "Ghostland" serait-il jaloux?
Il me semble qu'il avait été approché il y a quelques années pour un remake de "Ténèbres" du même Argento, mais peut-être que c'est Guadagnino qui s'y collera encore vu qu'il semble avoir un faible pour les remakes..

Simon Riaux - Rédaction
29/10/2018 à 12:11

Ce n'est pas très étonnant. Guadagnino n'est pas connu du public américain, Suspiria n'est pas un marqueur du grand public et le film est trop violent pour être visible par le public mineur. Enfin, sa durée de 2h32 doit décourager pas mal d'exploitants, les métrages horrifiques tournant plutôt autour des 90 ou 100 minutes.

Bowl
29/10/2018 à 11:19

Il sort dans 250 salles aux Etats-Unis et n'a même pas de date de sortie en Suisse. (pas un défaut en soit mais c'est quand même bizarre pour ce type de film). On dirait qu'ils le font passer par la petite porte.

votre commentaire