Javier Bardem défend Woody Allen contre son "lynchage médiatique"

Prescilia Correnti | 18 octobre 2018 - MAJ : 18/10/2018 18:22
Prescilia Correnti | 18 octobre 2018 - MAJ : 18/10/2018 18:22

L’acteur espagnol a une nouvelle fois parlé du "lynchage médiatique" de Woody Allen et des accusations sexuelles à son encontre.

Ce n’est pas la première fois que Javier Bardem prend la défense de son cinéaste. En avril dernier, l’acteur ne s’était pas caché des médias et avait déclaré être "choqué" par le traitement de la presse sur Woody Allen. En l'occurence, il avait aussi déclaré qu'en aucun cas il avait "honte d’avoir travaillé avec lui en 2008"  lors du tournage de Vicky Cristina Barcelona.

 

Image 303609Sur le tournage de Vicky Cristina Barcelona

 

C’est lors d’une master class durant le 10e Festival Lumière que l’acteur est revenu sur sa carrière, ses débuts au cinéma en passant ses rôles marquants et ses réalisateurs préférés et, in fine, est revenu sur la période Woody Allen :

« A l’époque où j’ai fait Vicky Cristina Barcelona, les accusations étaient déjà bien connues depuis plus de 10 ans et deux Etats américains ont estimé qu’il n’était pas coupable. Si la situation juridique change un jour, je changerai d’avis. Mais pour l’instant, je ne suis pas d’accord avec le lynchage public qu’il reçoit, et si Woody Allen me rappelait pour travailler avec lui, je serai là demain matin. C’est un génie. S’il y avait des preuves qu'il était coupable, alors oui, j’aurais cessé de travailler avec lui, mais j’ai des doutes. »

 

Photo Javier BardemJavier Bardem, pas très content

 

A côté, plusieurs vedettes des films de Woody Allen avaient publiquement déclaré qu’elles ne travailleraient plus avec le cinéaste à la suite des nouvelles accusations d’agression sexuelle provenant de sa fille adoptive, Dylan Farrow. Pendant que David Krumholtz (Wonder Wheel) confessait qu’il "regrettait d’avoir travaillé avec le cinéaste" qualifiant son acte comment étant "l'une des erreurs les plus déchirantes de ma vie", Javier Bardem s'exprime sur un autre ton :

"Je suis très choqué par ce traitement soudain. Il faut faire très attention avec l'accusation publique, le lynchage médiatique. Aujourd’hui, la situation juridique est la même qu’en 2007."

Entre autres, la réalisatrice et actrice Greta Gerwig avait aussi déclaré ne plus jamais vouloir travailler avec lui, et qu’elle n’aurait pas dû accepter de jouer dans To Rome with love en 2012.

 

Image 303613Un peu étonné que quelqu'un puisse le défendre

commentaires

yourglaaa
20/10/2018 à 19:54

@zanzibar, ton ignorance crasse à l'égard de la filmographie de Woody Allen est à la hauteur de ton commentaire ...

zanzibar_007
19/10/2018 à 20:19

c'est à peu près la seule chose de bonne avec cette histoire on entend plus parler de Woody Allen l'escroc du cinéma...

sylvinception
19/10/2018 à 10:20

"Il faut faire très attention avec l'accusation publique, le lynchage médiatique. "

Javier, t'as oublié qu'on vit à l'époque de Twitter et de Fessebouc, t'es pas à la page mon garçon. ;-)

votre commentaire