Twilight : pour fêter les 10 ans de la saga, la réalisatrice dévoile des coulisses un peu houleuses

Créé : 5 octobre 2018 - La Rédaction
Photo Kristen Stewart, Robert Pattinson
71 réactions

Twilight a 10 ans, ce qui ne nous rajeunit pas, mais permet à la réalisatrice Catherine Hardwicke de lever le voile sur les coulisses du film.

Adaptation modeste d’un phénomène littéraire adolescent, Twilight s’est, quelques années durant, emparé du box-office et des tapis rouges. Saga qui révéla Kristen Stewart et Robert Pattinson, deux comédiens qui ont depuis su s’imposer du côté d’un cinéma indépendant, voire expérimental.

Catherine Hardwicke, cinéaste alors reconnue pour les très intéressants Thirteen et Les Seigneurs de Dogtown, s'était vu confier l’adaptation. Mais  comme l’a expliqué au Daily Beast à l’occasion de cette célébration anniversaire, elle n’aurait probablement jamais pu se voir confier le poste si le studio y avait vu un possible succès.

 

Image 326474 Une histoire d'amour arboricole

 

« Pourquoi croyez-vous que j’ai eu le job ? A votre avis, pourquoi ont-ils embauché une réalisatrice ? S’ils l’avaient vu comme un potentiel blockbuster, ils ne m’auraient même pas considérée, parce qu’à l’époque, aucune femme n’avait jamais été choisie pour diriger quelque chose qui s’apparente à un blockbuster. »

Autre point épineux soulevé par la réalisatrice : l’avis assez tranché de la romancière Stephanie Meyer quant aux questions relatives à la diversité dans son texte. Artiste mormone, qui n’a jamais caché son désir de promouvoir des valeurs très conservatrices dans ses œuvres, Meyer ne souhaitait manifestement pas avoir un casting trop multiculturel selon Catherine Hardwicke :

« Ce n’était sans doute pas comme ça qu’elle voyait le monde. De mon côté je me disais que j’aurais bien aimé voir des vampires, et pourquoi pas tous… Alice par exemple, je souhaitais qu’elle soit japonaise ! J’avais beaucoup d’idées de ce type.

 

Image 338082 Dans le Cullen la diversité !

 

Mais elle ne pouvait pas accepter que la famille Cullen recèle de la diversité, parce qu’elle les voyait très clairement dans son imagination. Elle savait parfaitement comment tel personnage incarnait tel ami, ou tel souvenir, ou telle connaissance de son passé ».

Avec malice, Catherine Hardwicke explique qu’elle serait parvenue à faire embaucher Edi Gathegi grâce à un subterfuge sémantique.

« La seule raison pour laquelle j’y suis parvenu, c’est parce qu’il était décrit dans le texte come ayant "un teint olivâtre" et j’ai fait remarquer qu’il existait des olives noires ! Après quoi, elle a accepté que des étudiants de la classe de Bella soit d’origines ethniques différentes, et nous avons pu nous ouvrir un peu, en prenant Christian Serratos et Justin Chon. »

Voilà qui est absolument passionnant, mais ne nous rendra pas les dix années qui se sont écoulées depuis que les vampires les plus mous de tous les temps ont fait la rencontre de la plus grande bouche ouverte de la galaxie.

 

Photo Kristen Stewart, Robert Pattinson Trop de love

commentaires

Zanta 06/10/2018 à 18:35

Quelle étrange filmo que celle de Catherine Hardwicke.
Certes, Thirteen était une claque, mais Red Riding Hood un ratage total - allez, presque autant que Twilight -et Plush assez ringard.

???? ???? ???? 06/10/2018 à 15:46

Waouh.. J'ai toujours trouvé cette Meyer un peu bizarre et en voilà quelques raisons. L'histoire de l'olive est un peu choquante pour se faire ''accepter'' dans la tête de cette femme. C'est mesurer sa mentalité
Elle a l' esprit très étroit quand même. Je sens un peu de racisme la dedans. Mais je ne la juge pas loin de là. Bref pour une femme Catherine a quand même du bon boulot même si je dois avouer que les trois autres volets (qui n'ont pas été réalisé par elle) etaient d'ailleurs beaucoup mieux que le 1er. Et c'est vrai vu que les Cullens étaient tous adoptés ca aurait sympa une petite Alice japonaise mais bon.. Bonne idée

Ljeudy 06/10/2018 à 15:16

J'aime trop Twilght, c'est toute ma vie je pourrai les regarder 40 mille fois mais je les aimerai toujours. Merci pour c'est film géniaux.

Jade 06/10/2018 à 11:05

J'adore Twilight avec Jacob Edward et Bella. Dans ce film j'ai renessmé la fille de bella.

Twilight 05/10/2018 à 20:53

Cool est ça rajeunit pas 10 ans

MisterM 05/10/2018 à 14:36

Il y a un monde entre vouloir retranscrire ce qu'on a imaginé et être raciste.

Pour autant, l'ultra-conservatisme toxique qu'elle répand dans cette saga ne la rend pas très sympathique effectivement.

nicowtine 05/10/2018 à 14:26

Désolant de s'imaginer la thune que s'est faite cette femme complétement raciste avec ces m*rdes...

votre commentaire