Star Wars : Gary Kurtz, le père de la Force, est mort

La Rédaction | 25 septembre 2018 - MAJ : 25/09/2018 15:02
La Rédaction | 25 septembre 2018 - MAJ : 25/09/2018 15:02

On rappelle souvent que George Lucas n’a pas créé Star Wars seul. C’est justement l’un de ses principaux artisans, Gary Kurtz, qui vient de nous quitter.

Le producteur de légende est mort à 78 ans, dans le Nord de Londres, après plusieurs mois de bataille contre la maladie. Loin du modèle classique du producteur hollywoodien, traversant les décennies en essayant vaguement d’anticiper modes et goûts du public, Kurtz fut pleinement acteur, artiste et façonneur de ce qui constitue aujourd’hui un véritable pilier de la culture pop.

Au front durant la Guerre du Viêt Nam, parallèlement à des études de théologie extensives, il apportera ses thèmes dans l’ADN de Star Wars. C’est en grande partie à lui que nous devons le concept de Force, le liant primaire de la galaxie Star Wars. Et on peut le supposer raisonnablement, il est sûrement aussi à l'origine de pas mal de concepts saisissants faisant du conflit spatial décrit une guerre inoubliable

 

photo Tatooine Que la Force soit avec Gary Kurtz...

 

Cet architecte comptait parmi les amis les plus chers de Mark Hamill, mais également de Peter Mayhew, qui ont tous deux rappeler sur les réseaux sociaux combien ils étaient proches de l’homme, et combien la fresque de George Lucas lui devait.

Il quitta la série après la production houleuse de Star Wars Épisode V : L'Empire contre-attaque, regrettant notamment une orientation progressive de la marque autour de sa production de jouets, et une tendance des scripts à la répétition.

 

 

"J'ai perdu un ami de toujours. Le monde a perdu un artiste et un cinéaste aimable, sage, aux multiples talents, dont les contributions au cinéma sont essentielles. C'était un honneur d'avoir travaillé avec lui et je sais que je suis un homme meilleur juste pour l'avoir connu."

Pour autant, il ne fut pas seulement un des auteurs de la fresque cosmique, loin s’en faut, pusiqu’on lui doit également Macadam à deux voies, American Graffiti, première percée sur grand écran de George Lucas, mais surtout le cultissime Dark Crystal.

Le film d’animation, dont la suite est actuellement en production pour le compte de Netflix, demeure peut-être une de ses plus belles propositions et une création résolument à part, où une nouvelle fois, le producteur put transposer son amour du monde spirituel.

 

Photo Gary Kurtz Jim Henson Frank OzGary Kurtz, Jim Henson et Frank Oz sur le plateau de Dark Crystal

commentaires

MystereK
25/09/2018 à 21:20

RIP

Il a quitté le bateau pour divergence avec George Lucas quand il a pris une direction artistique plus consensuelle avec l'épisode VI. Le côté plus sombre de L'Empire contre-attaque, c'était lui.

Eddie9Felson
25/09/2018 à 18:59

Bien triste nouvelle.
Merci à lui pour sa contribution majeure à l’édification de l’univers de Star Wars. RIP.

Andarioch
25/09/2018 à 17:00

techniquement les films de marionnettes (ainsi que pâte à modeler, tout support de ce genre ) sont des films d'animation

Somni-451
25/09/2018 à 16:43

Dark Crystal n'est pas un film d'animation.

Alan Smithee
25/09/2018 à 15:40

Le <<Yoda>> de George Lucas qui avait été capitale dans l'écriture du premier film et encore plus sur le second.

Notable aussi pour avoir servis de garde-fou aux pires délires que Lucas voulait introduire dés le premier film qui réapparaitront dans la prélogie (les conflits économiques par exemple)

l'autre
25/09/2018 à 15:30

RIP Mr Kurtz et merci pour ce bijou qu'est Dark Crystal !

Andarioch
25/09/2018 à 15:25

Et pendant ce temps, Ryan Johnson se porte à merveille.
Je plaisannnnnte.

votre commentaire