Creed II : Michael B. Jordan en dit plus sur son affrontement contre le fils d'Ivan Drago

Christophe Foltzer | 18 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 18 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

On ne devrait même pas le préciser mais, dans le doute, on le fait quand même : dire que l'on attend Creed II avec impatience est un doux euphémisme. Parce que bon, Ivan Drago quoi.

Alors oui, vous pouvez vous moquer, mais dès que l'on nous parle de Rocky IV, nous devenons quelqu'un d'autre. A la poubelle nos grands idéaux, notre volonté de faire avancer le cinéma et le public, aux chiottes cette philosophie personnelle qui nous contraint à remettre toujours en question la manière dont l'industrie nous prend pour des pigeons. Non, tout ça n'existe plus dès que l'on parle de ce film.

 

photo Rocky IVRocky IV, pour les deux du fond

 

Parce que l'on a grandi dans les années 80 et que l'on s'est pris Rocky IV en pleine figure quand on était mômes et qu'on ne s'en est jamais vraiment remis. Parce que depuis ce jour, on a le "hearts on fire", le "strong desire", parce qu'on n'a pas mal, parce que c'est un homme et pas une machine et surtout parce que si nous avons changé et que vous avez changé, alors ça veut dire que tout le monde peut changer.

Et forcément lorsqu'on nous tease Creed II en nous disant que Ivan Drago revient avec son fils Viktor pour prendre sa revanche ben, comment dire ça poliment... Kiki tout dur quoi. On n'a pas trouvé plus classe. Encore que le film pourrait nous réserver une énorme surprise. Et c'est plus ou moins ce à quoi nous a préparé le comédien Michael B. Jordan au micro du Toronto Sun :

 

photo creed 2Adonis Creed

 

"Le parcours de Viktor a plusieurs niveaux. Ces deux types se ressemblent sur bien des points... Adonis ressent, naturellement, une certaine animosité à l'égard d'Ivan et de Viktor, et puis d'autres thèmes viennent s'ajouter : la maturité, l'importance de la famille, l'héritage, tout ce qui rend Creed aussi spécial. Il ne s'agit pas uniquement de vengeance, ça parle de beaucoup d'autres choses et si l'on comprend bien cette leçon, je pense que cela rend le film très spécial."

Une confession on ne peut plus énigmatique et excitante pour un film qui, comme son prédécesseur, devrait vraiment être plus qu'une simple histoire de deux types qui se foutent sur la tronche. Ce qui n'empêchera d'ailleurs pas Creed II de proposer un vrai méchant charismatique puisque, toujours d'après le comédien, Sylvester Stallone a été inflexible sur ce point :

 

Photo Florian MunteanuFlorian Munteanu est VIktor Drago, fils de...

 

"Drago était tellement énorme dans Rocky IV qu'il a réellement posé son empreinte sur la saga toute entière. Donc on a voulu faire une suite qui soit encore plus énorme. C'est toujours délicat de tourner la suite de quelque chose, mais on voulait vraiment en faire quelque chose de nouveau. Nous n'avions pas vraiment de méchant dans le premier film, c'était plus une Origin Story sur Adonis pour comprendre qui il était. Là, on a tout ce qu'il nous faut pour passer à la vitesse supérieure."

Et voilà, on ne tient plus en place. C'est malin. Et pourtant il va nous falloir nous armer d'une grande patience puisque le film ne sortira pas sur nos écrans avant le 9 janvier 2019.

 

Tout savoir sur Creed II

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire