Après Scorsese, Cuarón ou les Coen, Netflix se paie un autre réalisateur prestigieux (et oscarisé)

Prescilia Correnti | 12 septembre 2018 - MAJ : 12/09/2018 17:58
Prescilia Correnti | 12 septembre 2018 - MAJ : 12/09/2018 17:58

Son petit nom c’est Steven Soderbergh, et son prochain film, High Flying Bird, vient d’être acheté par Netflix.

Steven Soderbergh, notamment derrière Ocean's ElevenSolarisParanoïaLogan Lucky ou encore Contagion, a eu une Palme d'or hostirique pour Sexe, mensonges et vidéos, et a remporté l'Oscar du meilleur réalisateur pour Traffic. Bref, une pelletée de films, qui vont du pur produit hollywoodien aux expérimentations arty, en passant par le petite écran avec les récents The KnickThe Girlfriend Experience et Mosaic. Un autre grand nom du cinéma que le géant américain de la SVoD a réussi à obtenir.

Après Alfonso Cuarón avec Roma, les frères Joel et Ethan Coen avec La Ballade de Buster Scruggs, Jeremy Saulnier avec Hold the DarkPaul Greengrass avec Un 22 juillet, Guillermo del Toro avec une mini-série horrifique, David Fincher avec House of Cards et Mindhunter ou encore Martin Scorsese avec le très attendu The Irishman, Steven Soderbergh rejoint la longue liste des réalisateurs que Netflix a pu se payer.

 

Photo Claire FoyElle a surtout l'air d'avoir pris un bon truc sous acide

 

Alors qu’en juillet dernier, le cinéaste sortait Paranoïa, un thriller psychologique tourné avec des iPhones et porté notamment par Claire Foy, Steven Soderbergh planchait déjà sur son prochain projet, à savoir High Flying Bird. Un film qui se déroule dans le cadre du sport, ce qui rappelle que Soderbergh avait planché sur une version de Le Stratège avant d'en être débarqué. Voici le pitch :

« Un agent pour sportifs (Andre Holland) tente d’impliquer un de ses clients, basketteur un peu naïf (Melvin Gregg), dans une proposition intrigante et polémique lors d’un lock-out de basket-ball professionnel.»

Côté casting, on apprend donc que le métrage sera porté par Andre Holland, qui retrouvera le metteur en scène pour une deuxième fois après leur collaboration dans la série The Knick. A ses côtés, la star de Deadpool 2 et de la série AtlantaZazie Beetz, fera elle aussi son apparition, tout comme Zachary Quinto (Star Trek), Kyle MacLachlan (Twin Peaks), Bill Duke (Predator) ou encore Sonja Sohn (The Chi).

 

Photo Daniel CraigOn ne parle pas assez de sa coupe de cheveux

 

Le principal intéressé, Steven Soderbergh, a, lui, annoncé au micro de Collider pourquoi il avait choisi de distribuer son prochain film sur la plateforme de streaming :

« Nous avions plusieurs options fortes pour distribuer High Flying Bird, mais pour emprunter le patois du film lui-même, cet accord était un "slam dunk" et était le moyen idéal pour commencer ma relation avec Netflix en tant que réalisateur. »

Ce pourrait-il que ce soit là le début d’une grande histoire d’amour entre les deux protagonistes ? Seul l’avenir nous le dira. Mais Soderbergh ayant déjà expérimenté des moyens alternatifs de distribution avec Logan Lucky, afin de court-circuiter le système hollywoodien qu'il rejette maintenant, sa décision est logique.

Le film, quant à lui, devrait être diffusé sur Netflix en 2019. En attendant, rappelons que Soderbergh prépare aussi The Laundromat avec Meryl StreepGary Oldman et Antonio Banderas, sur les Panama Papers.

 

Photo Ma vie avec Liberace Soderbergh sur Ma vie avec Liberace

commentaires

Andarioch
12/09/2018 à 21:50

Oh oui du lovecraft avec des moyens et un bon réalisateur. Il y a bien des petits budgets qui ont tenté le coup mais on est plus proche du fan film moyen que d'autre chose

George Abitbol
12/09/2018 à 21:09

Netflix n'a pas envie de s'approprier Guillermo Deltoro par hasard? Histoire de faire comme avec les autres, lui filer les pleins pouvoirs pour réaliser Les Montagnes Hallucinées?

Hank Hulé
12/09/2018 à 18:31

Effectivement cohérent avec le bonhomme dont le Unsane était pas mal du tout ! Je kiffe ce gars depuis Hors d'atteinte, sommet du coooool

Andarioch
12/09/2018 à 18:11

Vu le recul qu'il cultive avec le système hollywoodien et d'une façon générale tout ce qui ressemble à un parcours balisé, Soderbergh allait forcement faire un tour du côté de Netflix. Cohérent avec lui même le bonhomme

votre commentaire