Les Frères Sisters : Audiard ne veut pas retourner à Cannes après sa récompense vénitienne

La Rédaction | 10 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 10 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Les Frères Sisters de Jacques Audiard a remporté le Prix de la Mise en scène à la Mostra de Venise. Et tout indique que le réalisateur révélé par le Festival de Cannes ne remettra pas les pieds sur la Croisette.

Il y fut initialement primé pour le scénario d’Un héros très discret en 1996, honoré du Grand Prix en 2009 pour Un prophète et sacré avec la Palme d’Or de Dheepan en 2015. Pour autant, on ne revit pas le cinéaste à l’occasion des Les Frères Sisters, son premier film américain.

En effet, les producteurs de ce western atypique, à la sortie programmée courant septembre, ont estimé que le Festival de Venise, combiné à celui de Toronto, constituait un meilleur tremplin pour un métrage de ce type. Mais, dans une intervention qui a suivi la projection du métrage à Toronto, Jacques Audiard a laissé entendre qu’on n’était pas prêt de le revoir du côté de Cannes.

 

Photo Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix dans Les Frères Sisters

 

Indiewire a ainsi rapporté des propos semblant définitifs au sujet de la Croisette.

« Je ne ressens pas le besoin d’y être. »

L’accueil assez violent réservé à Dheepan aurait-il vacciné l’artiste contre le Festival ? Impossible de le dire, mais la perspective de retrouver le tapis rouge et sa compétition ne l’enchantent guère.

« Je refuserais. Ça ne m’intéresse pas vraiment d’aller à Cannes ou pas. »

 

photo, John C. ReillyJoaquin Phoenix et John C. Reilly dans Les Frères Sisters

 

Et comme l’indique la dernière citation publiée par Indiewire, peut-être la question est-elle plus générale, Audiard précisant bien qu’il n’a désormais plus l’intention de se plier à une quelconque forme de concurrence.

« Je ne souhaite pas être en compétition, où quoi que ce soit. »

Toujours est-il que Les Frères Sisters a très légitimement remporté le Prix de la Mise en scène à Venise, et qu’il sortira chez nous le 19 septembre 2018. Notre critique est à retrouver ici.

 

Affiche

Tout savoir sur Les Frères Sisters

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Raoul
12/09/2018 à 15:21

Il dit ça aujourd'hui, mais s'il revient à des films moins calibrés "américain" dans le futur, il repassera par Cannes.

TicEtTac
11/09/2018 à 11:05

Avec les échos que l'on reçoit de Cannes de la part de personnes qui y participent, cela n'est pas étonnant, qu'une fois qu'on a pu en profiter, on essaie de passer à autre chose de peut-être plus sain comme ambiance.

slaine
11/09/2018 à 09:12

@rpga

Audiard n'a "plus" besoin...la nuance est importante..toujours un peu dommage d'oublier les années passées..mais c'est son droit bien entendu.

MystereK
11/09/2018 à 07:04

T-REx

EL ne font que citer des faits, tout comme Apocalypse Now, Dheepan a clivé avant de gagner le prix suprême, il n'y a aucune contradiction. Autre exemple récent, accueil violent de Climax dans certains festival tout en rempportant des prix, c'est même assez fréquent ce genre de chose.

T-Rex
11/09/2018 à 00:30

Je cite l'article :
"Audiard fut sacré avec la Palme d’Or de Dheepan en 2015"
Et plus loin :
"L’accueil assez violent réservé à Dheepan aurait-il vacciné l’artiste contre le Festival ?"

Euh... Là on peut parler de contradiction je pense...

MichMich
10/09/2018 à 21:19

Le monde a découvert Audiard à Cannes en 2009 avec son "Prophète" qui a bénéficié de la meilleure des caisses de résonnance. Quelle tristesse de le voir rabaisser le Festival d'un revers de la main...

rpga
10/09/2018 à 21:08

Audiard n'a pas besoin de retentissements médiatiques, pour preuve regardez les acteurs qui se bousculent dans son dernier film. Il est dans la liste des réals français qui comptent, il n'a vraiment pas besoin de ça

azerty
10/09/2018 à 19:24

le retournement de veste de mr Audiard est assez ... drôle

Eddie Felson
10/09/2018 à 19:20

Il crache dans la soupe!
Ingrat qu’il est, Cannes reste un tremplin médiatique cinématographique à nul autre pareil et, qu’un film fasse polémique pour de bonnes ou mauvaises raisons, peut importe puisqu’il bénéficie d’un retentissement médiatique qui ne peut que le servir, le faire connaître.... Couvert de prix ces dernières années

votre commentaire