Kevin Spacey, Steven Seagal et Anthony Anderson ne seront pas poursuivis pour crimes sexuels

Christophe Foltzer | 5 septembre 2018
Christophe Foltzer | 5 septembre 2018

Peu après l'explosion de l'affaire Weinstein en octobre dernier, ce fut au tour de Kevin Spacey d'être sous le feu des projecteurs. Puis Steven Seagal, et enfin Anthony Anderson. Mais la justice vient de trancher et le verdict risque de faire parler de lui.

Si Harvey Weinstein a été à la base de tout, du scandale, du mouvement #Metoo et de la chasse aux sorcières qui en a découlé, Kevin Spacey n'a pas à rougir de la comparaison tant les accusations proférées contre lui ont eu de grosses répercussions. On se souvient en effet que cela a failli signer l'arrêt de mort prématuré de la série House of Cards avant que Netflix ne décide de continuer sans lui.

De son côté, Steven Seagal s'est vu accusé en janvier 2018 par l'ancienne mannequin Faviola Davis, qui aurait été abusée en 1993 alors qu'elle n'avait que 18 ans. Enfin, le comédien Anthony Anderson s'était lui aussi vu inquiété dans une histoire au début du mois de juillet dernier, sans pour autant que les détails n'aient été révélés dans la presse.

 

Anthony AndersonAnthony Anderson

 

Ces trois dossiers ont évidemment fait l'objet d'une enquête du LAPD et, il y a quelques heures le procureur de Los Angeles vient de rendre son verdict, comme nous l'a appris le site Deadline. Ainsi donc, les trois comédiens se voient relaxés des charges qui pesaient contre eux.

Dans le cas de Spacey et Seagal, la décision de justice met en avant que les victimes présumées n'étaient pas mineures au moment des faits, tout comme le fait que cela remonte à plus de 25 ans et qu'il y aurait donc prescription. Précisons dans le cas de Spacey qu'il ne s'agit pas de l'affaire Anthony Rapp.

 

Photo Steven SeagalSteven Seagal

 

Dans le cas d'Anthony Anderson, si la Justice n'a pas communiqué sur le sujet, laissant ainsi les détails de l'affaire sous le tapis, il semblerait que la plainte déposée au LAPD par la victime présumée du comédien n'ait pas été jugée recevable. Précisons qu'Anthony Anderson a toujours clamé son innocence.

Cette triple décision risque donc de faire du bruit dans le contexte actuel. Ceci dit, si Steven Seagal et Anthony Anderson peuvent respirer, Kevin Spacey n'est pas tiré d'affaire pour autant puisqu'il est actuellement sous le coup d'une autre accusation pour agression sexuelle. Une affaire toujours prise en charge par le procureur de Los Angeles, sans parler de l'enquête de Scotland Yard pour des crimes similaires au Royaume Uni. Et cette fois, la prescription ne pourrait lui être d'aucune aide puisque les faits remontent à 2005. A suivre donc.

 

Photo Kevin SpaceyKevin Spacey

commentaires

Hungry
05/09/2018 à 16:00

Cela ne veut dire qu'ils sont innocents, ni coupables, le doute plane.

Number6
05/09/2018 à 15:24

@ cervo:

Les histoires vraies ou fausses contre Spacey, c'est comme un tour de magie avec la balle rouge sous des seaux. On ne sait plus à force sur quel seau d'eau misé.

Birdy
05/09/2018 à 15:19

@ Cervo
Oui mais Louis CK est drôle, Spacey est un con. La sodomie passe mieux avec une bonne blague.

Cervo
05/09/2018 à 13:13

@Roukesh

La blague Roukesh.

Le type est accusé d'avoir agressé sexuellement un mineur.

Il reconnaît à demi-mots en expliquant avoir mal compris ce qu'il faisait.
Et embraie en disant "mais je suis gay en fait".

Evidemment qu'il allait se faire lyncher, faut arrêter de faire croire que la presse organise un grand méchant bûcher contre des hommes innocents.

Bordel, même Louis CK, qui a tout admis, vient de reprendre ses stand up !

Roukesh
05/09/2018 à 13:08

Il y a au moins eu lynchage public. La justice a parlé mais la cause a avancé.

Cervo
05/09/2018 à 13:07

Il y a encore huit procédures en cours rien qu'à Londres pour Kevin Spacey hein...

Birdy
05/09/2018 à 12:57

Pas d'exécution sur la place publique alors ? J'appelle Jason Statham.

votre commentaire