Mission : Impossible - Fallout marque un record pour la saga (et Tom Cruise) avec son démarrage au box-office

La Rédaction | 29 juillet 2018 - MAJ : 29/07/2018 19:04
La Rédaction | 29 juillet 2018 - MAJ : 29/07/2018 19:04

Mission : Impossible - Fallout démarre en trombe aux USA et dans le monde.

La saga Mission : Impossible n'est pas prête de s'arrêter. Avec 61,5 millions lors de son premier week-end au box-office domestique, Mission : Impossible - Fallout marque un record pour la franchise, et quasiment un autre pour la carrière de Tom Cruise.

Les 57,8 encaissés par Mission : Impossible 2 à son démarrage américain en 2000 ont ainsi été dépassés par le sixième opus, réalisé par Christopher McQuarrie. Avec l'inflation, l'épisode de John Woo reste loin devant (85 millions environ), mais dans la communication des studios, peu importe.

Mission : Impossible - Fallout est aussi le deuxième meilleur démarrage de l'acteur superstar, derrière les 64,8 millions de La Guerre des mondes de Steven Spielberg en 2005. Sauf que c'était un long week-end férié, de six jours, ce qui donne donc une quasi première place au nouveau Mission : Impossible.

Au box-office mondial, sur 36 territoires. le film démarre avec 153,5 millions, là encore un record pour la franchise (devant les 131 de Protocole fantôme, qui est jusque là le plus gros succès de la série). Le film a encore de gros territoires à venir, comme la France, l'Allemagne, ou encore le Japon.

 

Photo Tom CruiseLa montagne du succès, Cruise s'y accroche

 

Mission : Impossible - Fallout, premier épisode dirigé par un même réalisateur (McQuarrie a aussi réalisé Rogue Nation) et également premier à remettre en scène un personnage féminin au premier plan (la Ilsa Faust de Rebecca Ferguson), a tous les voyants au vert jusque là. Aux Etats-Unis, c'est l'opus qui a récolté le plus de critiques positives côté presse, et côté public sur CinemaScore (un indicateur majeur de satisfaction du public).

Après La Momie qui a démarré avec environ 31 millions et encaissé dans les 80 au box-office domestique, et Barry Seal : American Traffic qui a difficilement atteint les 50 millions là-bas, c'est un rappel que le public américain aime encore Tom Cruise - en Ethan Hunt du moins.

Le but de Mission : Impossible - Fallout est simple : faire mieux que les 694,7 millions de Protocole Fantôme, record au box-office mondial de la saga. Et impossible n'est pas Cruise. Surtout que l'été laissera le champ à peu près libre à Ethan et son équipe en matière de blockbuster.

 

Affiche

commentaires

Kappa
30/07/2018 à 17:33

@Lecteur

Et dans ce que vous voyez comme une sommation d'assumer, je vois le simple fonctionnement des commentaires sur un site, où l'on vient partager et réagir. Et si vous faîtes dire à un article ou un autre ce qu'il ne dit pas, vous conviendrez que vous pourrez survivre à l'idée qu'on en fasse éventuellement de même avec vous.

Entremêler votre avis sur le film et l'aspect business, est plus trouble que cette objectivité des faits dont vous parlez. Et vous ayant lu sur la critique du film, ainsi que vos réponses à d'autres, je ne parlais pas dans le vide.

Tout ça pour dire qu'il n'y a rien de plus simple, normal et ordinaire que de venir réagir à vos mots, dire ce que j'en pense et perçois. C'est toute la base de la communication sur ces espaces.

Quant à ce que dîtes maintenant sur le box-office total, c'est justement ce qu'on a pu lire un peu partout jusque là, et que plusieurs ont répété. C'est même la conclusion des articles lus ici à ce sujet. Et c'est aussi parce que les faits parlent bien assez d'eux-mêmes qu'on peut décemment, parfois, avoir envie de réagir aux théories et projections un peu arrogantes qu'on croise parfois. Donc rien de plus à dire que, oui oui. Et "on verra", comme cela a été dit aussi.

Lecteur depuis l’origine
30/07/2018 à 17:21

@ Kappa
Vous faites dire à mon complément ce qu'il n'est pas.
Et pour information très amicalement dite, il est rare que l'on apprécie d'être sommé d'assumer. Comme si j'étais dans l'esquive.
Et non je n'ai pas d'élément de mauvaise fois.
Je suis là pour discuter d'arguments et donner le maximum d'éléments objectifs.
Bref, parler de l’émetteur d'un discours n'est jamais le plus approprié.

Si vous voulez discuter de l'utilité de l'équipe non pas factuellement dans le climax, mais dans la révélation que doit constituer ce climax pour Hunt (cf Truby), on peut le faire dans le sujet du film.
Au plaisir de vous lire.

A l'international, Fallout fait 20% de plus. Une fin de carrière vers 850 millions (et au delà) serait donc envisageable et montrera que les éléments que j'ai pointé n'ont pas empêché le public de venir.
Un score entre 700 millions et 850 sera donc dans les résultats attendus. Selon la position dans cet intervalle, on aura une quand même une bonne surprise.
Moins de 700 et c'est une déception que j'ai toujours dit, je n'espère pas.

Sur ce, les faits trancheront. Il n'y a qu'à attendre et je n'ai rien d'autre à ajouter qui n'a pas déjà été dit.

Kappa
30/07/2018 à 13:50

@Lecteur

Ce n'est pas une allusion ni une attaque, c'est un constat : je vous ai croisé sur tous les articles sur Fallout à entremêler votre avis sur le film (nulle part je n'ai dis que c'était un problème, je n'ai d'ailleurs pas adoré cet épisode), et votre analyse/prédiction sur le box-office.

Dire ici que comme la rédaction a aimé le film, ils le "défendent" alors qu'il s'agit d'une simple news courte, avec des chiffres + mention de l'inflation et du discours promo, ça me semble facile et pas pertinent. Ou alors, assumez que comme vous avez passé quelques pavés à dire que ce film est moins bien (avec des arguments recevables puisqu'encore une fois personne n'a dit le contraire, mais un peu de mauvaise foi quant à l'utilité que vous jugez nulle de l'équipe dans le climax par ex), et que vous n'aimez pas beaucoup ce film, vous avez une "analyse" qui insiste sur le négatif et le doute (que vous nuancez au fur et à mesure face aux chiffres néanmoins il me semble, et vu que la nuance est toujours bien, je n'en fais point une critique). Et parler ici de pari de "gros sous" vs "de réalisateurs' est là encore un regard d'analyse, pas une vérité : on peut questionner la tournure très business de la saga depuis le 3ème, rien que dans le choix des cinéastes ; et avec le 4ème suite à la fin du partenariat entre Cuise/Wagner et Paramount.

Personne n'a dit que Fallout n'était pas un "pari" et que tout était bon et expédié. Et certainement pas cet article. Néanmoins, impossible de nier que les critiques sont très positives, que le public américain s'est déplacé et a renvoyé un signal de satisfaction, qu'il a démarré très fort à l'international et a encore des territoires à venir, et que la cote de popularité de Tom Cruise grimpe chaque année depuis quelques temps, surtout face aux spectacles produits à la chaîne par une partie de la concurrence.

Lecteur depuis l’origine
30/07/2018 à 13:32

@ Elleen
Oui vous avez absolument raison.
Et ravi que vous ayez aimé le film.

@Kappa
Je passe sur l’allusion à ma personne.
J’ai un différent d’analyse avec la rédaction. Oui c’est sain.
Et je pointe ce qui est à voir pour comprendre échec ou réussite du film en salle.
Je suis donc en complément de ce que dit la rédaction.
Et je présente ce qui permet au lecteur d’apprehender la com du studio et les chiffres du box office.
Le lecteur sera plus capable cet été de se faire une idée par lui même.
Ghost Protocol avait un budget de 145 millions soit 162 millions actuels.
Fallout a 178. Soit 10% de plus.
Et le prix des assurances pour un prochain film avec Tom Cruise va monter en flèche.
Fallout est donc un pari.
Les précédents étaient des paris de réalisateurs. Celui-ci joue plus sur une histoire de gros sous.

Kappa
30/07/2018 à 07:39

@Lecteur depuis

Si eux "défendent" le film (ils rapportent des chiffres et rappellent que c'est de la comm...), toi tu "descends" ce film que tu n'aimes pas sur à peu près chaque article depuis 3 semaines...

On peut trouver toutes les raisons qu'on veut et projeter et sortir les calculs habituels que tu fais très bien et avec quasiment les mêmes arguments/données qu'on retrouve sur toutes les analyses BO approfondies de ce site (comme le récent Black Panther) et des autres : le film démarre très, très bien. Et avec ces calculs, aucun M:I n'a été super rentable au domestique (Protocole fantôme c'est à peine 210 au BO domestique.. personne ne mise sur 550 pour ce Fallout).

Pour le reste, la marge est à peu près similaire aux précédents : le budget n'est pas énormément plus élevé (car l'assurance couvrira le gros du dépassement suite à l'accident), la promo est similaire aux précédents... donc si le film fait entre Rogue et Protocole, voire dépasse Protocole, ce sera une réussite. Oui, ils doivent tous rêver d'approcher du milliard, et jouer parmi les gros succès, mais même à 700 et +, ce sera une réussite. En terme de comm, en terme de solidité de franchise, en terme de rapport au public.

Le bouche à oreille est celui du public qui s'est rué en salles ? ... Oui, c'est le principe. Et le principe, c'est qu'un public peut se ruer en salles pour x raisons, et ne pas être satisfait (voir un Batman v Superman par ex), et ainsi envoyer très vite un signal contrasté pour la stabilité de la carrière. Là, Fallout a un score supérieur à tous les précédents. C'est ça qui laisse penser qu'il aura une très bonne deuxième semaine (et le manque de concurrence solide). Les voyants sont plus que verts de ce côté.

Le score par écran est inférieur aussi parce que Fallout sort sur plus d'écrans.

L'inflation est une question abordée à chaque BO, et tous les studios communiquent sans la prendre en compte (et l'inflation, si elle retourne vers des dates trop éloignées, pose à son tour des questions significatives sur le comportement du public, ses habitudes, le circuit des salles, les moyens alternatifs comment le streaming etc).

Eileen
30/07/2018 à 07:24

@ lecteur depuis l'origine. C'est une très bonne analyse. Mais il faut bien prendre en compte que la franchise Mission Impossible fonction beaucoup mieux à l'étranger que sur le territoire américain. En général, les USA représente qu'environ 30% de la recette finale. Et il faut ajouter que Mission Impossible est de plus en plus apprécié en Chine et risque de faire de gros chiffre chez eux.
A titre plus personnel, j'ai vu le film en avant-première et il est fantastique. J'ai déjà hâte de le revoir en salle !!!

Rudy Mako_85487
30/07/2018 à 01:13

Ah les ricains et leurs chiffres qui donnent le tournis!!! Une chose est sûre, MI 6 dépassera le demi milliard, mais ferait-il mieux que le protocole fantôme? Là est la question. Avec cette folle promo, et les promesses des cascades spectaculaires de Cruise, on ne peut qu'espérer, sinon à quoi cela aurait-il servi de se blesser.......

Lecteur depuis l’origine
29/07/2018 à 23:21

Bon vous défendez ce film que vous aimez mais je le dois d’apporter des compléments.

Fallout a un bon bouche à oreille? C’est celui qui du public qui s’est précipité en salle, donc le plus fan de la franchise.
Le score reste bon mais cet indicateur porté à notre connaissance par BO mojo mériterait un raffinement.
Le score par écran est inférieur à Rogue Nation.
Si on corrige l’inflation du ticket, Rogue Nation a rapporté 62,5 millions.
MIII une fois corrigé a lui rapporté 67,6 millions.
Les deux premiers MI sont aussi plus haut.
Reste Ghost Protocol avec sa sortie dans un nombre réduit de salle pendant une semaine avant de se lancer son exploitation, qui est inclassable.

Donc oui le studio fait sa com mensongère comme vous le dite.

Fallout jouera le dépassement de son public actuel lors de son second week-end.
Voire si ce même public va aller revoir le film, entraîner d’autres personnes. Si ceux qui se sont laissés tenter vont en dire du bien etc.
Généralement la franchise a un taux de diminution des recettes de l’ordre de 45 à 50% en seconde semaine.
En regardant ce chiffre on aura un indice sur la carrière du film sur le marché nord américain.
Si le film a couté que 180 millions (avec la part de l’assurance compensant le dépassement) et une promo de 100 millions (généralement c’est plutôt 150 millions) et un deal de 55% avec les exploitants, le film devra rapporter 510 millions avant de faire des bénéfices en Amérique du Nord. Il en sera loin.

Sachant qu’à l’international le pourcentage est variable, si on prend un pourcentage de 50% à la louche, le film devra rapporter 560 pour faire des bénéfices, dans la meilleure hypothèse. Et ce sans les taxes qui s’ajouteront ou les intéressements des acteurs avant que le studio n’est enfin accès aux bénéfices.
Pour une promo de 150 millions, le film devra rapporter 660.
Si l’assurance n’avait pas payé et avec une promo de 150 millions, soit le pire scénario, le film aurait du faire 800 millions pour rentrer dans ses frais.
Tout cela est à la louche.
Mais cela donne la fourchette et en gros le pourcentage du retour sur investissement que les studios feront.

Le studio a intérêt à créer un buzz pour amener un public de curieux, sa marge n’étant pas si large que ça.

Joe Staline
29/07/2018 à 22:25

@Max
Oui, en fait, le box-office Français est surtout traité de telle manière par qu'en France, on n'aime pas parler de l'argent. Surtout que cela fâcherait une grosse part du public de savoir que 7 films Français sur 10 qui sortent ne rentrent pas dans leur frais. L'autre excuse, c'est que le Français est nul en maths ...

Eddie9Felson
29/07/2018 à 22:17

@Max : exactement!

Plus

votre commentaire