Rub & Tug : Scarlett Johansson abandonne son rôle de transsexuel à cause de la polémique

Mise à jour : 14/07/2018 17:26 - Créé : 14 juillet 2018 - Christophe Foltzer
Photo Scarlett Johansson
152 réactions

En plein débat sur le question des genres, leur représentation à l'écran et leur acceptation dans notre société, on peut penser que choisir Scarlett Johansson pour interpréter un transsexuel à l'écran pourrait être une bonne idée. Qu'une actrice de son calibre donne un coup de pouce à la cause. Il faut croire que les choses ne sont plus si simples aujourd'hui.

D'ailleurs, quand Scarlett Johansson a été officiellement annoncée à l'affiche du prochain film de Rupert SandersRub & Tug, les boucliers se sont tout de suite levés sur Internet. Inspiré d'une histoire vraie, le film raconte le parcours de Dante "Tex" Gill, un homme transsexuel qui, dans le Pittsburgh des années 70, avait créé un réseau de prostitution.

 

photo Dante Tex GillDante "Tex" Gill

 

Immédiatement, la communauté trans a créé une grosse polémique, utilisant le projet pour mettre en lumière un problème de l'industrie actuelle : la frilosité des studios à engager des comédiens et des comédiennes transsexuels et plus spécifiquement dans des productions qui les concernent. Un vrai questionnement, surtout à l'heure actuelle où le principe de genre fait débat mais une polémique qui a agacé ScarJo qui s'est fendue d'un petit commentaire un brin piquant.

La polémique n'ayant pas faibli avec les jours qui passent, la comédienne a finalement pris la décision d'abandonner le film, comme elle s'en est expliquée dans un long message paru dans le magazine Out :

"A la lumière des récentes questions éthiques soulevées par mon rôle de Dante Tex Gill, j'ai décidé de retirer respectueusement ma participation au projet. Notre compréhension culturelle des personnes transgenres continue d'avancer et j'ai appris beaucoup de cette communauté depuis ma première intervention qui était clairement insensible.

 

 

Photo Scarlett JohanssonScarlett Johansson

 

J'ai une grande admiration et un profond amour pour cette communauté et je suis reconnaissante que la discussion autour de l'inclusion à Hollywood se poursuive. Selon l'association GLAAD, les personnage LGBTQ+ ont fait un bond de 40% en 2017 par rapport à l'année précédente, avec aucune représentation de personnage trans dans un gros film de studio.

Si j'aurais adoré cette opportunité d'incarner Dante et de parler de sa transition, je comprends tout à fait pourquoi il devrait être interprété par une personne transgenre et je suis vraiment reconnaissante que le débat autour du casting, quoique controversé, ait début une conversation plus grande sur la diversité et sa représentation dans les films.

 

Photo Scarlett JohanssonScarJo semble très contente de faire la paix

 

Je pense que tous les artistes devraient être considérés à niveau égal. Ma société de production, These Pictures, développe activement des projets qui sont divertissants tout en repoussant certaines limites. Nous tâcherons de travailler avec les différentes communautés pour offrir ces histoires poignantes et importantes au plus large public."

Une déclaration sincère et franche qui devrait calmer les esprits. Même si, dans le milieu, on appellerait ça un bon gros mea-culpa des familles en mode damage-control histoire de ne pas avoir une sale image pour la suite de sa carrière. Cela dit, cette action l'honore et devrait être significative dans le débat. En espérant que maintenant le studio fasse le bon choix pour la remplacer.

 

Photo Scarlett JohanssonAllez, on se revoit à la prochaine polémique

commentaires

Draven 15/07/2018 à 16:34

@Negan
"on en est à imaginer qu'on va avoir des plaintes sur le sujet du film, ce qui à ce stade relève du fantasme."
J'ai depuis longtemps arrêté de discuter avec les "experts" du net qui utilisent des concepts psys qu'ils ne connaissent que vaguement afin de déformer des propos et de prendre l'ascendant sur l'autre, ce qui n'est pas du débat mais du lustrage d'égo.
Merci donc d'éviter les projections (pour rester dans une thématique freudienne) sur ma personne et mes propos.

Pulsion73 15/07/2018 à 09:59

@redaction, juste en passant, pouvez vous supprimer s'il vous plaît, mon 1er post daté à 9h48 avec une dernière phrase mal écrite notamment pour les mots "Sellers" et "indien". Merci.

Pulsion73 15/07/2018 à 09:49

Là encore pour être raccord il faudrait que le réalisateur soit transsexuel, non ?.....Hein ? Après les réalisateurs noirs ou du sexe féminin choisits uniquement pour coller à leur personnage, pourquoi pas ? Hein ? Maintenant, il faut le trouver l'acteur transsexuel plus ou moins connu pour endosser le 1er rôle et porter le film sur ses épaules.....Alors certes, il y a quelques décennies on faisait jouer dans les westerns des acteurs américains pour interpréter des indiens et notamment pour des indiens célèbres, mais on faisait jouer aussi, par exemple dans la Party un excellent Peter Sellers pour interpréter un indien. Ok ? Pas facile tout ça.

Negan 14/07/2018 à 19:16

@Draven

Et moi je me demande si c'est pas plutôt les gens qui trouveront toujours un moyen de se plaindre face aux mots/maux des "autres". Après avoir peut-être compris qu'il n'a jamais été question de dire qu'un acteur ne peut rien interpréter de différent de lui (mais que justement c'est le principe du métier et que donc une Jamie Clayton par ex devrait pouvoir accéder aux castings de n'importe quel rôle et être jugée comme les autres, ce qui n'est pas le cas), on en est à imaginer qu'on va avoir des plaintes sur le sujet du film, ce qui à ce stade relève du fantasme.

Draven 14/07/2018 à 19:02

Mais vu le rôle (un proxo, donc), je me demande si la communauté trans n'aurait pas trouvé un autre moyen de gueuler si un trans avait été casté dès le départ... Genre "pour une fois qu'on caste un trans dans un rôle de trans, c'est pour interpréter un criminel, bravo Hollywood !"

corleone 14/07/2018 à 16:13

ECRAN LARGE et la censure quand allez vous arrêter? J'AI DIS JE NE PEUX PAS TOLERER QUE QUELQU'UN ME DICTE DE L'ACCEPTER COMME IL EST S'IL NE S'EST PAS LUI MEME ACCEPTÉ COMME IL ÉTAIT(Coucou Bruce Jenner). C'est mon point de vue et c'est aussi simple que ça.

Lilocat 14/07/2018 à 14:07

Aucun acteur, aucune actrice - même gay ou lesbienne - ne pourra saisir dans son être, donc le faire transparaître dans son jeu, ce que vit une personne trans.
Le même type de problème est apparu avec "la famille Bélier" considérée par certains comme « une nouvelle insulte cinématographique à la communauté sourde ». Ce fut au point que lors de l'avant-première à Toulouse, le public sourd a dû lire les sous-titres, car il ne comprenait pas la langue signée à l'écran.
Est-ce qu'un autre acteur que Pascal Duquenne aurait pu jouer son rôle (le 8ème jour) ?

Vive l'inclusion dans le cinéma, et ce n'est pas gagné, surtout en France....

Finnigan 14/07/2018 à 13:47

@Spade

Renseigne toi, personne ne demande de discrimination positive. Juste d'avoir accès aux castings, et être jugés sur leur talents ou non talents. Plutôt que d'être évincé par principe, pour leur identité.
Et de toute façon, le bullshit c'est de croire que seule la "compétence" est le sujet. On ne caste pas juste une Scarlet Johansson pour son talent, on ne greenlighte pas un projet juste parce qu'il est bien. Noms bankables, réseaux, timing, obéissance aux boss et aux directives... si on veut crier au bullshit faut le faire pour de vrai, en ouvrant grand les yeux.

Spade 14/07/2018 à 13:31

Quel gros tas de bullshit. Ils obtiendront des rôles quand ils en mériteront, le fait d’etre Transsexuel ne justifie aucune discrimination « positive ». La gauche américaine et son obsession de la représentation plutôt que de la compétence...

Zanta 14/07/2018 à 12:57

Curieux de savoir combien de personnes gèrent sa com...
Très efficace, ce communiqué.

Plus

votre commentaire