Zombies, alcoolisme et Scotty : Simon Pegg revient sur ses années d'alcoolisme et de dépression

Créé : 10 juillet 2018 - La Rédaction
Photo Simon Pegg
98 réactions

Il est un des emblèmes les plus sympathiques et populaires de la culture geek, mais comme il vient de le révéler, ces dernières années ont eu des airs de chemin de croix.

Remarqué grâce à l’épatante série Spaced - Les allumésSimon Pegg a rencontré le grand public à l’occasion de Shaun of the Dead, qu’il a co-écrit avec avec son comparse Nick Frost. Pastiche cinéphile et brillamment conçu, le film devait le consacrer comme ambassadeur d’une gourmandise passionnée et généreuse.

Le reste de sa carrière a des airs de fantasme de fan, Pegg étant devenu la caution nerd de plusieurs des franchises qu’il adorait étant môme. Visible dans Mission : Impossible, dans Star Trek, il a joué dans de nombreux autres films et est apparu dans des franchises célèbres à l’occasion du Réveil de la Force, ou encore de Land of the dead - Le Territoire des morts.

 

Photo Simon PeggBon, c'est vrai qu'il n'a pas l'air d'aller super super fort

 

Un parcours sympathique et riche, qui le voit désormais scénariste de la franchise Star Trek. Mais l’artiste vient de se livrer à un long entretien dans les colonnes du Guardian, particulièrement touchant pour qui a suivi de près sa carrière. Il y révèle avoir souffert de dépression depuis ses 18 ans, et avoir eu longtemps recourt à l’auto-médication alcoolisée.

« Je me disais… je suis dans un film avec Tom Cruise, j’ai le rôle de Scotty dans Star Trek, tout cela devrait me rendre heureux. Mais je ne l’étais pas. »

Pegg explique que sa dépendance à l’alcool et sa confusion se sont progressivement accrus, jusqu’à culminer lors du tournage de Mission : Impossible 3.

« Quand je revois le film, je vois où j’en étais à l’époque, c’est-à-dire plutôt perdu, malheureux et alcoolique. »

 

Photo Simon Pegg"Reprendre du poil de la bête"

 

Le témoignage est par endroit bouleversant, et Pegg paraît désormais sorti d’affaire, à force de traitement, de suivi et de cures de désintoxication. Il permet de mieux comprendre le personnage, mais aussi de repenser sa filmographie.

Comme il le souligne lui-même, et comme on pouvait le percevoir lors de sa sortie, Le Dernier Pub avant la fin du monde prend un tour très particulier, au-delà de son étonnante atmosphère désenchantée.

« J’avais l’impression de raconter ce qui m’arrivait aux gens. Parce que c’est exactement ça l’addiction. C’est comme d’avoir une seconde tête qui pousse, une seconde tête intéressée uniquement par son auto-destruction, et qui fait passer ça avant tout le reste – votre mariage, vos enfants, votre boulot. »

Et le spectateur de se rappeler du sourire de cet anti-héros émouvant et pathétique, qui ne retrouvait la joie de vivre qu’après la fin du monde. On vous recommande la retranscription de cet entretien, intéressant, sincère et de nature à donner quelques clefs quant à la personnalité de Simon Pegg. L'acteur sera à l'affiche de Mission Impossible : Fallout le 1er août prochain.

 

Photo Simon Pegg, Tom CruiseSimon Pegg et Tom Cruise

commentaires

Raoul 11/07/2018 à 15:08

Je me disais bien qu'il y avait un truc qui clochait avec Dernier Pub avant la fin du Monde, quelque chose était foiré, par rapport aux films précédents. Paul est remarquablement bidon aussi, ça doit dater de cette époque. Cool qu'il s'en soit sorti, c'est un bon gars mais il devrait jouer des rôles à contre-emploi.

jojo 11/07/2018 à 11:52

F4RR4LL t'es qu'une burne!

Den the gun 11/07/2018 à 07:22

FARR4LL, Je ne te souhaite pas de vivre ce genre de situation.

Den the gun 11/07/2018 à 07:20

Un grand bonhomme.

Hunter Arrow 10/07/2018 à 20:38

F4RR4LL t'es con ou tu es con ? Là le mec parle de dépression, de sensation d'être au fond du trou, de mal être interne qui peut pousser beaucoup au suicide (comme Chester Bennington) et toi tu ramène ça à une vulgaire croisade de chapelles de pouilleux en ramenant ses propos sur Star Wars ? Alors soit tu as moins de 18 ans et je met ca sur ta jeunesse, soit l'une de mes 2 affirmations citées plus haut est vraie.

F4RR4LL 10/07/2018 à 19:46

Qu'il arrête de défendre aveuglement Star wars 7 (et 8 ?) et d'attaquer betement la prélogie. ça sera déjà bien.

Matt 10/07/2018 à 19:32

On voit d'ailleurs sur certains films son état de fatigue sur son visage (Le Dernier Pub, Cadavres à la Pelle voir le MI4). Super comédien, tant mieux s'il reprend du poil de la bête. Son interview est tellement sincère que cela en est troublant. Reviens en forme Simon avec un hot fuzz 2 si plus est!

votre commentaire