Suspiria : pour Chloe Grace Moretz, le remake, c'est du Kubrick

Christophe Foltzer | 30 juin 2018
Christophe Foltzer | 30 juin 2018

C'est quand même marrant de constater à quel point nous sommes influençables. Alors qu'on ne voulait surtout pas en entendre parler, il a suffi d'une petite bande-annonce de rien du tout pour que, ça y est, on soit à fond sur le remake de Suspiria. Ouais, on n'a vraiment aucun honneur.

Et il est d'ailleurs intéressant de constater à quel point Luca Guadagnino semble avoir d'ores et déjà réussi son pari qui semblait à priori impossible : refaire le Suspiriachef-d'oeuvre de Dario Argento, sans se faire trucider par tous les fans énervés du Maître. Bon alors, bien sûr, pour le moment, il ne s'agit que d'une bande-annonce et comme on le sait tous, un trailer ne rend jamais les coups mais il faut bien reconnaitre que le parti-pris esthétique assez radical choisi par le metteur en scène nous emmènera très loin de la citation bête et aveugle.

 

PhotoUne répète qui risque de mal tourner

 

Une tendance à la réappropriation que Chloë Grace Moretz, en visite au Princetown Film Festival, semble confirmer en comparant carrément le film au cinéma de Stanley Kubrick. Rien que ça ! 

"C'est la chose la plus proche d'un Stanley Kubrick moderne que j'ai vue. Vous êtes transportés dans un monde que je peux uniquement vous décrire en vous disant qu'il est comme Shining par bien des aspects, où vous êtes juste aspirés dans le cerveau du réalisateur et que ce n'est comme rien de ce que vous connaissez."

Une déclaration qui met carrément la pression au film mais qui pourrait faire sens lorsque l'on voit le parti-pris esthétique purement 70's qui émane du trailer. Et quand on essaye d'en savoir plus, notamment sur le personnage qu'elle incarne, Patricia Hingle, notre Hit-Girl préféré nous rappelle à l'ordre :

 

PhotoEt bah voilà !

 

"Voilà le truc, c'est tellement secret que tout est bouclé. Et je veux que cela reste super secret comme ça vous serez tous choqués. C'est complètement sauvage, dingue... Mais je peux vous dire que, dans le film, je parle principalement allemand. Donc vous ne me reconnaitrez pas vraiment. Je ressemble à une personne totalement différente."

Bullshit marketing ou véritable note d'intention ? Difficile à savoir pour le moment. Même si on espère tous qu'il s'agit de la deuxième solution parce que, mine de rien, Suspiria, maintenant, on y croit un peu. Verdict le 7 novembre prochain.

 

Affiche

commentaires

Draven
30/06/2018 à 18:20

On ne compte plus les films d'horreur qui balancent à un moment de leur promo "vous n'avez pas vu ça depuis Shining".
Lassitude, lassitude...

Cuttyflam
30/06/2018 à 14:22

C'est vrai que ça fait fortement penser a shining de Kubrick

votre commentaire