Le remake de Suspiria sera classé R pour causes de sexe, "violence rituelle et images sanglantes"

La Rédaction | 19 juin 2018
La Rédaction | 19 juin 2018

Alors que même le cinéma d’horreur doit faire face à la politique des studios de s’adresser au plus large public possible, on se demandait quel serait le degré de violence du remake de Suspiria.

Dans un monde où les poupées maléfiques n’ont pas le droit d’éventrer face caméra des enfants et ou des dinosaures affamés ne peuvent que boulotter de simples figurants hors-champ, pas facile de trouver un film d’horreur qui n’hésite pas à tirer sur les cordes sensibles d’un public adulte.

Si Hérédité a été à ce titre une divine surprise, remplie ras la gueule de séquences extrêmement audacieuses, tout le monde se demande si le remake de Suspiria ne risque pas d’adoucir la violence symbolique, plastique et graphique du film original.

 

photo"Attention chérie, ça va trancher !"

 

On a déjà un élément de réponse, alors que le MPAA, l’office de contrôle de censure américain, vient de délivrer la classification du métrage de Luca GuadagninoSuspiria sera bien classé R, et s’annonce bien gratiné.

Son visa indique qu’il sera interdit aux mineurs de 17 ans non-accompagnés d'un adulte pour cause de "contenu perturbant incluant de la violence rituelle, images sanglantes et nudité graphique, ainsi que des dialogues incluant des références sexuelles". En attendant sa sortie le 7 novembre prochain, n'hésitez pas à redécouvrir la bande-annonce.

 

Heureusement, pour les chtites n’enfants, il y a toujours Conjuring.

commentaires

Dario De Palma
23/06/2018 à 14:40

"Violence rituelle", "images sanglantes" et "nudité graphique":
un film peut-être plus proche de "La Terza Madre" que de "Suspiria" donc!

Akitrash
22/06/2018 à 23:24

J'aime pas beaucoup les remakes... Mais là y a du potentiel! La photo est sublime!

Stag
20/06/2018 à 11:42

J'angoisse déjà, comme dit mon voisin de palier, la violence rituelle, c'est la pire des violences.

votre commentaire