Star Wars : viré de l'Episode IX, Colin Trevorrow trouve quand même que c'était une super expérience

Christophe Foltzer | 30 mai 2018
Christophe Foltzer | 30 mai 2018

Maintenant que l'on sait que Star Wars : Episode IX sera réalisé par J.J. Abrams, on l'attend un peu plus sereinement qu'avant. Même si, vu l'orientation que prend la saga, tenir la barre n'aura rien d'une sinécure.

Il n'empêche qu'on n'échangerait pas notre baril de J.J. Abrams contre deux barils de Colin Trevorrow. Et pourtant c'est bien ce qui a failli se passer puisque, à l'origine, c'est le réalisateur de Jurassic World qui devait s'occuper de l'Episode IX, pendant que Rian Johnson commençait à préparer la prochaine trilogie.

 

Photo Jurassic World

Colin Trevorrow, un peu soucieux

 

Mais ça ne s'est pas super bien passé avec Kathleen Kennedy, la boss de la franchise (et du monde, du coup) et le Trevorrow, il s'est fait dégager. Alors qu'on nous dit que c'était d'un commun accord, c'est généralement comme avec les couples, c'est celui qui le dit qui s'est fait lourder en réalité. Si l'on ne reviendra pas sur les possibles raisons de son renvoi, on voulait quand même savoir comment il vivait la chose.

Et ça tombe bien puisque le réalisateur commence le press-tour de Jurassic World : Fallen Kingdom (qu'il a écrit et qu'il produit) et que le magazine Empire est allé lui demander s'il ne l'avait pas trop mauvaise.

 

Jurassic World

Pendant Jurassic World

 

"Je ne veux pas trop en parler parce que je ne veux pas que cela affecte la façon dont les fans considèrent ces films. Quand nous étions enfants, ces films sont venus de très, très loin jusqu'à nous. Ils étaient un vrai cadeau. Et plus nous parlions de la manière dont ils étaient faits et plus on se rappelait que ce n'était que des films. Mais ce ne sont pas que des films, ils sont bien plus que ça. Au-delà de ça, j'ai eu la chance d'écrire une histoire qui célèbre tout ce en quoi je crois, et de pouvoir la raconter à George Lucas et de parler de Luke Skywalker. Ce sont là des expériences que je chérirai toute ma vie."

Trevorrow confirme donc qu'il est avant tout un gros fanboy devant l'éternel et, si on ne dit pas qu'il aurait pu livrer le Star Wars définitif, on aimerait quand même connaitre sa vision des choses. Mais bon, ne le plaignez pas trop, il n'est pas malheureux puisqu'il s'apprête à mettre en scène le troisième Jurassic World. A moins qu'il se fasse virer avant que J.J. ne le remplace et que dans quelques mois il nous dise que les Jurassic Park sont plus que des films, qu'il a eu la chance d'écrire une histoire qui célèbre tout ce en quoi il croit et bla bla bla...

 

JW 2

Un homme, une vision

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Fredworf
30/05/2018 à 20:10

Absolument aucune info, donc ????

Karkass
30/05/2018 à 17:37

C'est un article, ou un commentaire idiot et sarcastique comment on peut en lire déjà beaucoup sur internet ?

Mr Vide
30/05/2018 à 14:34

Une bonne expérience pour lui ou eux....mais pour les spectateurs ?

votre commentaire