Solo : malgré le box-office, Ron Howard défend son Star Wars bec et ongles

La Rédaction | 28 mai 2018
La Rédaction | 28 mai 2018

Malgré un score américain et international au box-office qui ferait pavoiser nombre de productions plus modestes, Solo galère depuis sa sortie. Mais Ron Howard tient bon.

À l’heure où se multiplient les giga-blockbusters ultra-formatés, la communication qui les entoure vire elle aussi au systématisme industriel. Ce contexte n’est bien sûr pas propice aux épanchements sincères de la part des comédiens et cinéastes, forcément encadrés et poussés à la langue de bois, au damage control ou aux déclarations pusillanimes et prudentes.

 

photoChewbacca à la fraîche

 

Dans ce contexte, on a plutôt tendance à se réjouir de la position de Ron Howard, quelques jours après la sortie de Solo. S’il y a bien des choses à redire quant au film lui-même, l’engagement du réalisateur sur le projet n’a jamais fait le moindre doute. Lui qui était passé tout près de réaliser Star Wars Épisode I : La Menace fantôme entretient depuis belle lurette un rapport intime avec la saga initiée par George Lucas.

Au charbon depuis des mois pour défendre le projet qui lui a été confié dans des conditions difficiles, juste après le renvoi de ses deux metteurs en scène initiaux, Howard ne se laisse absolument pas démonter par les chiffres bien plus bas que prévus du spin-off de Star Wars au box-office, et fait preuve sur les réseaux sociaux d’un volontarisme touchant.

 

 

« [Le film] N’a pas atteint ses objectifs mais constitue un nouveau record personnel. Suivez #SoloAStarWarsStory pour obtenir des retours équilibrés et ensuite allez le voir sur grand écran ! »

Un message qui constitue une des nombreuses réponses adressées par Ron Howard directement aux spectateurs ou public potentiel de Solo. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a bien raison, car le film sort aux Etats-Unis alors que plusieurs blockbusters viennent de frapper les écrans ces dernières semaines, tandis qu’Avengers : Infinity War et Deadpool 2 remplissent encore nombre de salles.

Avec une critique américaine globalement positive et bienveillante, il aurait tort de ne pas s’engager ainsi, et il fait avec la sincérité et la bonne humeur qui ont contribué à faire de lui un artiste très apprécié, au sein du public comme dans les arcanes d’Hollywood.

 

Affiche française

commentaires

Babar77
28/05/2018 à 18:15

J'en sors.
C'était bien.

Manu
28/05/2018 à 17:21

Merci Ron mais non pas envie de mettre 12€ et me déplacer pour voir ce machin au cinoche, à voir quand le film sera dispo en location VOD et encore...

Jojo
28/05/2018 à 16:14

Ron Howard me fait de la peine, je cours de ce pas voir le film !

votre commentaire