Uma Thurman ne serait pas contre retravailler avec Tarantino malgré l'incident Kill Bill

La Rédaction | 7 mai 2018
La Rédaction | 7 mai 2018

Uma Thurman avait déclenché une polémique au sein de l'affaire Weinstein, révélant un accident grave sur le plateau de Kill Bill couvert par le magnat.

Uma Thurman garde un très très mauvais souvenir de Kill Bill : Volume 2 : elle avait révélé fin 2017 qu'un accident de voiture avait eu lieu sur le tournage d'une de ses scènes qui lui a brisé les genoux et aurait pu carrément la décapiter d'après plusieurs vétérans cascadeurs hollywoodiens. Sans rentrer dans le détail, l'équipe de production de Kill Bill : Volume 2 aurait négligé la difficulté de la scène et n'aurait pas fait appel à l'équipe de cascadeurs ou de doublures, préférant qu'Uma Thurman tourne elle même la scène alors que c'est une piètre conductrice.

Ça s'est très mal fini, et Harvey Weinstein a usé de son influence pour museler l'actrice et couvrir l'incident (en plus du reste). Mais malgré cet incident et la petite part de (ir)responsabilité de Quentin Tarantino, la comédienne ne lui en veut pas (trop) et accepterait volontiers de collaborer à nouveau avec lui, comme elle le raconte à EW :

 

Photo Uma ThurmanKill Bill 2

 

"Je le comprends. S'il écrivait un bon rôle et que nous étions tous deux disponibles, les choses seraient différentes. [J'ai] toujours eu de bonnes relations [avec lui]. Nous avons eu quelques conflits au cours des années. Quand on fréquente quelqu'un aussi longtemps qu'on s'est fréquentés, 25 ans de collaboration, on a évidemment nos tragédies. Mais on ne peut pas résumer ce genre d'histoire et d'héritage. On aurait pu résumer cela à un accident de voiture si j'étais morte.

 

Photo Uma Thurman, Matt DillonDans The House That Jack Built de Lars Von Trier

 

Est ce que j'ai des problèmes chroniques au cou ? Oui. Est-ce que je lui en voulais de m'avoir traitée de cette manière ? Oui. Mais est ce que cela signifie que je ne prends pas en compte ces 25 années communes ? Non. Je peux pardonner, et des accidents peuvent se produire. L'accident en soi est une anomalie, mais j'ai essayé d'expliquer que c'est surtout les à côtés de cet accident qui m'ont le plus blessée."

Reste que si Quentin Tarantino parvient à faire son Once Upon a Time in Hollywood, il ne lui restera, théoriquement, plus qu'un film à faire avant de prendre sa retraite comme il l'a annoncé depuis le début de sa carrière, après 10 films.

 

commentaires

Zanta
08/05/2018 à 09:05

On peut douter qu'un producteur valide de telles retrouvailles... Si c'est pour que la promo tourne autour de l'affaire qui les a opposés, ça risque d'endommager l'image du film qu'ils défendraient.

votre commentaire