Après Piranha 3D, Alexandre Aja de retour avec un film d'horreur et d'alligators

Geoffrey Crété | 2 mai 2018
Geoffrey Crété | 2 mai 2018

Alexandre Aja va tourner un nouveau film d'horreur avec de méchantes bestioles, produit par Sam Raimi, papa de la saga Evil Dead et maître du fantastique.

Côté France, il y a un projet plus qu'ambitieux de film d'aventure, avec Jean Dujardin, qui pourrait se concrétiser si les étoiles s'alignent comme prévu. Côté USA, il y a eu les déconvenues successives de Horns avec Daniel Radcliffe et La 9ème vie de Louis Drax, deux films dont la carrière en salles a été plus que discrète - le deuxième est sorti directement en VOD en France. Mais qu'on ne s'y trompe pas, Alexandre Aja compte parmi les metteurs en scène français les plus intéressants et exigeants de sa génération.

Pas de vraie surprise donc à voir le réalisateur français de Haute tensionLa Colline a des yeux et Mirrors revenir vers une formule plus carrée qui rappellera Piranha 3D, puisque son prochain film intitulé Crawl tournera autour d'une jeune femme piégée dans une maison pendant un ouragan, qui voit l'eau monter tandis qu'elle est confrontée aux "plus dangereux prédateurs de la Floride". Les alligators, donc. 

 

 Elisabeth Shue dans Piranha 3D

 

Le grand Sam Raimi (Evil Dead, Jusqu'en enfer) est producteur de Crawl, qu'Alexandre Aja a réécrit après une version rendue par les frères Rasmussen, les scénaristes du mauvais The Ward de John Carpenter. 

Le succès phénoménal de Sans un bruit de et avec John Krasinski (plus de 236 millions au box-office, pour un budget de 17) a certainement donné un coup de boost au projet puisque le studio Paramount a lancé sans plus attendre la production de ce nouveau film d'horreur au petit budget. Aucune info sur le casting ou la date de sortie, mais tout laisse croire que Crawl donnera très prochainement de ses nouvelles.

A noter que le cinéaste a également travaillé sur une série en réalité virtuelle : Campfire Creepers. Réalisée, produite et écrite par Aja, elle suivra un groupe de jeunes qui se raconte des histoires d'horreur au coin d'un feu de camp, menant ainsi à différentes parenthèses cauchemardesques. Oui, comme le film à sketches Petits cauchemars entre amis (Campfire Tales en VO) avec James Mardsen.

 

Photo Alexandre Aja, Daniel RadcliffeDaniel Radcliffe et Alexandre Aja sur Horns

  

Un projet alléchant donc pour quiconque apprécie le talent d'Alexandre Aja en matière de suspense et frissons, et a de l'affection pour cette famille du film d'horreur où crocodiles et alligators plus ou moins géants sont au premier plan. Petite pensée pour Solitaire, belle petite surprise sortie en 2008, réalisée par Greg McLean (Wolf Creek), avec Michael Vartan et Radha Mitchell.

 

 

Tout savoir sur Alexandre Aja

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Geoffrey Crété - Rédaction
03/05/2018 à 17:04

@kharezmi

Aux dernières nouvelles, Alexandre Aja disait que ce n'était pas enterré, mais que le contexte (avec les retours de Star Wars et la popularité des Gardiens de la galaxie, qui pour lui s'inspire très amplement de Cobra), compliquait les choses.
Il ne désespérait pas, évoquait différentes pistes (notamment une série), parlait de la possibilité de voir ça dans quelques années, qu'il avait toujours un scénario et plein de travaux préparatoires...

kharezmi
03/05/2018 à 16:36

Quid de Cobra ?

Geoffrey Crété - Rédaction
03/05/2018 à 10:15

@Wolf

Pour son exploitation salles en France, Rogue s'appelait bien Solitaire. C'est pour la sortie vidéo qu'il a été renommé Eaux troubles, de manière un brin absurde, donc on reste sur la sortie cinéma où on l'avait traité.

Wolf
03/05/2018 à 09:11

ils ont changé le titre de solitaire en "Eaux troubles"

Pierre
02/05/2018 à 15:50

Le synopsis ressemble quand même très fortement à Burning Bright, si ce n'est que c'était un tigre qui était enfermé avec la femme pendant un ouragan (par un habile stratagème scénaristique d'ailleurs).

Zanta
02/05/2018 à 15:31

Très alléchant, en effet !
...
Sinon, Sam Raimi le réalisateur manque toujours. Beaucoup.

votre commentaire