Les suites de Mad Max : Fury Road sont paralysées à cause d'un procès entre Warner et la société de George Miller

Christophe Foltzer | 17 avril 2018
Christophe Foltzer | 17 avril 2018

Déjà trois ans que Mad Max : Fury Road est sorti au cinéma et on s'en souvient encore comme si on l'avait découvert hier. C'est ça la marque des grands films. Et ça tombe bien parce que c'est pas demain la veille qu'on en aura un nouveau.

Il fallait bien au minimum s'appeler George Miller pour contrer toutes nos attentes et nos craintes à l'idée de faire un nouveau Mad Max 30 ans après le troisième et sans Mel Gibson. Et pourtant, le choc fut total : un film fou, impressionnant, virtuose, épuisant tout autant que sensible et dramatique. Bref, un vrai morceau de cinéma comme on l'aime qui prouve que l'industrie n'est pas qu'une réunion de faiseurs sans âmes qui se prétendent artistes alors qu'ils réfléchissent juste à leur carrière et à leur prochaine piscine. Et, franchement, ça fait plaisir.

 

miniature Tom Hardy

 

Evidemment, nous, on en veut plus et visiblement nous ne sommes pas les seuls puisque George Miller aurait déjà écrit deux autres films, que Tom Hardy et Charlize Theron seraient partants, même s'ils se sont écharpés pendant le tournage et qu'environ une fois tous les trois mois on nous dit que, oui, c'est bon, ça va se faire.

Sauf que non en fait, et surtout pas en ce moment d'ailleurs alors qu'on apprend via le Sydney Morning Herald qu'un procès met en péril l'avenir de la saga. Le journal nous précise en effet que Kennedy Miller Mitchell, la société de George Miller, poursuit en justice la Warner Bros pour un gros litige au moment du tournage de Fury Road, pour le motif d'une conduite "autoritaire, insultante et répréhensible." L'action judiciare accuse en effet Warner d'avoir interdit à Miller de tourner certaines scènes, dont plusieurs dans la Citadelle d'Immortan Joe, tout en le forçant à créer une nouvelle fin et de rallonger drastiquement la période de reshoots ce qui a eu pour effet "de modifier le film de manière substantielle et d'occasionner des retards".

 

Photo COMA

 

L'autre grief, c'est que Warner aurait ordonné pas moins de 10 projections-test, ce qui aurait, à chaque fois, amené son lot de changements au film. Pour ne rien arranger, la société de George Miller stipule que Warner lui doit encore 7 millions de dollars pour avoir terminé le film sous le budget prévu tandis que le studio prétend l'inverse en avançant que le film a coûté beaucoup plus cher que prévu. Là où ça devient un peu vicieux, c'est que tous les reshoots et les changements ont coûté 31 millions de dollars supplémentaires qui, selon George Miller, n'avaient pas à être inclus dans le budget réel du film, comme ils l'avaient précisé dans le contrat établi avant le début de la production. De son côté, la Warner nie en bloc, prétextant qu'il n'a demandé des reshoots et des changements qu'une fois qu'il paraissait clair que le film exploserait son budget, précisant au passage que la nouvelle fin n'était qu'une suggestion mais en rien une obligation.

C'est maintenant à la Justice de trancher. Mais, ce qui est sûr, c'est que la première victime est la franchise Mad Max elle-même parce que le procès va prendre du temps et que, durant cette action judiciaire, aucun projet relatif à la marque ne peut être mis en route. Que ce soit chez Warner ou ailleurs.

 

Photo Tom Hardy

commentaires

Caracalla
20/04/2018 à 19:07

Monde de merde ...

Brad
17/04/2018 à 20:51

Sérieusement il faut que tout les réalisateur fuit comme la peste warnerbros car j ai l impression que chez warner il dise tageule execute et si t es pas contents dégage bref ils ont aucun respect envers les artistes et créateur.

Emynoduesp
17/04/2018 à 14:02

Et Zack Snyder? Il n a pas une clause dans son contrat qui lui permettrait de nous sortir SA Justice League?
War...neeeeeeeeeeeeeer, ton,univers impitoyahaaaaaaaableuuuuuuuuuuh...

Joe
17/04/2018 à 13:34

Si tous les studio mettaient au tribunal une production ingérable ça finiraient peut être par les calmer.

Beerus
17/04/2018 à 13:25

@ Le Waw

Je suis d'accord il y a qu'un MadMax et c'est Mel Gibson.

Steph
17/04/2018 à 10:03

Le syndrome d'Hollywood depuis quelques années.
Tout est dirigé par des banquiers, et non plus par des artistes.
Vu le nombre de films qu'ils foutent en l'air comme ça et qui se plantent au box office, ils devraient admettre leurs erreurs.

Le Waw
17/04/2018 à 09:33

Merdoum... En tout cas dés que Miller se sort de ce procés ridicule, qu'il nous en ponde un nouveau, mais par pitié (bien que j'adore cet acteur) qu'il ne reprennes pas Tom Hardy. Le film est démentiel, mais perso c'est oit un retour vers le Gibson d'origine en vieux. Sinon pour fitter plus avec le Gibson de la fin du 3, je verrais vraiment Hugh Jackman en Max.

Mr Vide
17/04/2018 à 09:19

Bon ben dès que possible papy Miller, va falloir en tourner 2 d un coup des films ( comme Back tout the future 2,3 ou Matrix 2,3 etc.., sinon on va pas y arriver...

votre commentaire