L'auteur de Ready Player One révèle qu'il a failli y avoir du Blade Runner dans le film de Spielberg

Créé : 15 avril 2018 - Christophe Foltzer
Affiche
68 réactions

Ready Player One, c'est avant tout le rêve ultime de geek qui devient réalité. Mais sous l'oeil de Spielberg, le résultat est un peu différent qu'un hommage premier degré à la pop-culture des années 80-90. Attention, SPOILERS.

S'il est incontestable que seul un réalisateur comme Steven Spielberg pouvait adapter Ready Player One en film, le résultat n'a pas fait que des heureux. En effet, certains aficionados du livre écrit par Ernest Cline y ont vu une grosse trahison des thématiques et du sens profond de l'histoire. Mais il fallait bien cela pour que Spielberg ne s'approprie le matériau de base et l'inscrive dans son oeuvre harmonieusement.

 

Photo

 

Si le film fourmille de références diverses et variées, dont certaines à la limite du subliminal (vous avez tous vu l'hommage à Last Action Hero ou pas ?), la scène qui nous revient en tête en priorité est évidemment celle où nos héros plongent dans Shining pour trouver la deuxième clé. Une scène qui a failli être très différente comme vient de le confier Ernest Cline au micro d'Empire :

"A l'origine, nous voulions qu'ils aillent dans Blade Runner et qu'ils passent un test Voight-Kampf (ndlr : test qui permet de discerner les Réplicants des êtres humains) parce que c'est ce qui se passe dans le livre. Steven adore Blade Runner, il a visité le plateau à l'époque, il est ami avec Ridley Scott et Warner Bros possède les droits du film. Mais ces droits sont un peu compliqués à gérer et nous n'avons pas eu l'autorisation nécessaire pour utiliser le film."

 

Photo Rutger Hauer

Blade Runner

 

Dommage mais pas grave au fond puisque l'arrivée dans l'hotel Overlook fait son petit effet. Et l'auteur explique d'ailleurs comment ils se sont rabattus sur ce film-là et pas un autre :

"Quand on a regardé ce qu'avait fait Stanley kubrick dans les années 80, on s'est rendu compte qu'il n'y avait que Full Metal Jacket et Shining. Une fois que Steven a vu Shining dans la liste, c'était terminé. Il est devenu totalement dingue, tout comme Janusz Kaminski (ndlr : le directeur de la photo du film), parce que ce sont les plus grands fans de Shining que j'ai jamais rencontré. Et c'était marrant de voir mes héros se transformer en de gros geeks."

Et au final, nous avons droit à une séquence mémorable qui restera probablement dans les mémoires. Donc tout va bien. Même si on aimerait bien savoir ce que ça aurait pu donner avec Blade Runner.

 

Photo Jack Nicholson

Shining

commentaires

ZigoSid 17/04/2018 à 11:04

Ils ont quand même réussis à glisser du Blade Runner subtilement : quand ils arnaquent Sorrento, ils ont la vieille lueur rouge des réplicants au fond des yeux. J'ai trouvé ça bien cool.

vegetalgoret 16/04/2018 à 18:34

dans le livre la scene rejouee c pas blade runner mais Wargames....

Pléonasme2 15/04/2018 à 22:10

De plus, "au final", c'est également une erreur. On dit "finalement".

Pléonasme 15/04/2018 à 22:09

Luludo, oui, là c'est totalement un pléonasme.

Luludo22 15/04/2018 à 19:01

Ce qui est mémorable, par définition, reste dans les mémoires.... faites gaffe quand meme

votre commentaire