Jim Carrey est méconnaissable dans la première bande-annonce glaciale de Dark Crimes

Christophe Foltzer | 12 avril 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 12 avril 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Jim Carrey est dieu. C'est comme ça, y a pas tortiller, c'est tout. Et tous ceux qui ont vu Jim & Andy sur Netflix le savent mieux que personne. Sauf qu'aujourd'hui il nous montre une facette qu'il avait bien gardé caché.

Si dans les années 90 et au début des années 2000, Jim Carrey était au top, avec un sens comique hallucinant qui fait toujours mouche aujourd'hui, la suite n'a pas été forcément de la même trempe. Une bonne petite traversée du désert, peu de rôles vraiment marquants, une gigantesque dépression, bref tous les ingrédients nécessaires pour une bonne grosse résurrection comme Hollywood les aime tant.

 

Photo Dark Crimes

Ouais, cette fois, ça déconne pas

 

S'il demeure toujours aussi cher à nos coeurs, on attend toujours le film qui nous fera nous dire que cette fois, ça y est, Jim Carrey est réellement de retour. Et ce sera peut-être Dark Crimes, réalisé par Alexandros Avranas, un film tourné depuis 2016 et qui aura enfin droit à une petite sortie en salles aux USA le 18 mai prochain, en même temps qu'en VOD.

Le film s'inspire d'un article du New Yorker qui racontait l'histoire incroyable d'un policier qui était convaincu que le roman d'un auteur contenait des éléments capitaux sur un meurtre non résolu. Jim Carrey sera donc Tadek, le policier polonais qui soupçonne le romancier Krystov Koslow (Marton Csokas) d'être bien plus qu'un simple écrivain. Dans son enquête, il va entretenir une relation trouble avec la petite amie de ce dernier, interprétée par Charlotte Gainsbourg, une travailleuse du sexe qui va le faire plonger dans le monde souterrain de la civilisation où règnent les pulsions inavouées.

 

Photo Dark Crimes

 

Première grosse surprise, le film se passe en Pologne, les personnages sont polonais tout comme les accents des comédiens, ce qui surprend un peu au début. La bande-annonce dévoilée aujourd'hui nous laisse espérer un polar extrêmement sombre avec un Jim Carrey fascinant de sobriété et de douleur contenue.

Si l'on ne criera pas au chef-d'oeuvre annoncé avant de l'avoir vu, l'ensemble nous parait suffisamment intrigant pour qu'on s'y penche très sérieusement à la première occasion.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
AlexKain86
14/04/2018 à 17:25

+1 avec Mordhogor.

J'aurais préféré voir Emmanuelle Béart que Charlotte Gainsbourg par exemple.
Je l'avais trouvé excellente dans le film My Mistress, prouvant si besoin était qu'elle pouvait avoir plusieurs facettes. (film non sorti en France il me semble par contre)
Charlotte Gainsbourg parait plus fade.

Bref, le film peut être intéressant, j'essaierais d'y jeter un oeil.

brazor
13/04/2018 à 00:06

@Le Grand Blond Avec Une Faucheuse Noire
"S'il enchaine les DTV tournés en Europe de l'est, ton souhait de le voir jouer aux cotés de Nic Cage pourrait bien s'exaucer !"
Peu importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse.

Le Grand Blond Avec Une Faucheuse Noire
12/04/2018 à 19:58

@brazor
S'il enchaine les DTV tournés en Europe de l'est, ton souhait de le voir jouer aux cotés de Nic Cage pourrait bien s'exaucer !

brazor
12/04/2018 à 19:00

Lent, ce n'est pas forcément chiant, les films de Kitano ne vont pas à 100 à l'heure et pourtant tu passes toujours un bon moment. C'est réducteur de vouloir cloisonner un acteur sur un type de rôle bien précis. Surtout vis a vis de Jim Carrey ou sa palette d'émotions et son sens de "l'acting" est très large......ça saute aux yeux. Si Dieu existe, je veux qu'il fasse deux choses, qu'il stoppe la faim dans le monde et que John McTiernan tourne un Road Movie sauvage avec Nicholas Cage et Jim Carrey en duo.

Mordhogor
12/04/2018 à 18:43

Pas d'accord avec vous. Carrey a été mis à l'écart d'Hollywood comme Robin Williams en son temps. Les stars de la comédie se font/faisaient trop vieilles pour faire encore rire et amener du pognon. Depuis longtemps Carrey essaye d'autres chemins. Man on the Moon, The Majestic, Le Nombre 23 (film imparfait mais dans lequel il savait montrer un nouveau visage inquiétant). Il est difficile pour lui de sortir du créneau dans lequel il s'est lui-même enfermé, et c'est vrai qu'il a connu un véritable enfer ces derniers temps. Si l'entrée dans les rôles sérieux doit passer par là, pourquoi pas. Nul doute que les studios ne vont pas allonger les billets verts pour lui donner cette chance. Il faut qu'il prouve autrement, seul, et qu'il ait sa seconde chance (hey, Tarantino). A une époque, j'aurais rêvé d'un Ace Ventura 3, mais là, c'est plus la peine, ce serait ridicule. Je veux y croire. Et grande sortie ne veut pas forcément dire grand film en plus... C'est plus Gainsbourg qui m'inquiète. Elle n'a rien de... séduisant, ou même ne serait-ce que vénéneux...

Le Blond Avec Une Faucheuse Noire
12/04/2018 à 13:50

Du même avis que toi KibuK.
Difficile d'imaginer que Jim Carrey s'engouffre dans une production qui semble tant convenue autrement que par intérêt financier (et, sans doute, thérapeutique aussi). Un film aux airs fauché, qui je suis sûr est déjà loin derrière lui. Triste de voir, toutefois, cet acteur tant physique ne rien dégager ici, mis à part un jeu qu'on devine bien monolithique. Barbant donc, dans tout les sens du terme.

KibuK
12/04/2018 à 12:20

Le fait que le film n'ait le droit qu'à une sortie confidentielle aux US et en VOD de par chez nous reste inquiétant quant à la qualité d'un métrage avec Jim Carrey dans le 1er rôle. Par ailleurs, je trouve que les effets de montage de la bande-annonce la rendent racoleuse. On sent qu'ils essayaient de booster un récit lent avec peu d'action ou de moment choc. Les images sont soignées mais déjà vues 100 fois. Et que dire de ces titres qui essayent de nous convaincre que le film est super bien joué avec une performance incroyable de Jim Carrey ? J'adore cet acteur mais je pense que tourner un film en Pologne avec un rôle à contre courant de ce qu'il a fait jusqu'à maintenant était peut-être une manière de guérir sa dépression en soignant le mal par le mal.

votre commentaire