John Cusack craint que Disney fasse de la merde avec l'adaptation d'High Fidelity en série télé

Christophe Foltzer | 7 avril 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 7 avril 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Signe des temps, nos chers producteurs et studios se tournent vers le passé à défaut de trouver quelque chose de neuf à nous proposer et décident de déterrer les vieilles gloires pour capitaliser dessus comme des malades.

Et on s'attendait à tout sauf à ce que Disney ne se mette en tête de refaire le High Fidelity de Stephen Frears en série télé. C'est pourtant bien ce qui va se passer comme nous l'avons appris il y a quelques jours, puisque le film culte de toute une génération va donc revenir sur le devant de la scène, avec un gros changement cependant, puisque son personnage principal devrait être changé en femme. 

 

Photo High Fidelity

Du coup, ils vont prendre Joan Cusack pour remplacer John Cusack ?

 

On rappelle que le film nous présentait Rob Gordon, propriétaire d'un magasin de vinyles, entouré d'une galerie de personnages hauts en couleurs, déchiré entre sa passion pour les disques et la musique et les obligations de la vie réelle, tout comme ses responsabilités dans sa vie de couple. Un film très discret mais extrêmement juste, prenant et sensible, qui mérite bien son statut d'oeuvre culte.

Dans le film, le héros c'était John Cusack. Et John Cusack, voyez-vous, il n'est pas super content que Disney touche à High Fidelity, surtout pour y apporter autant de changements, surtout quand il s'agit de changer le ton du film pour le rendre plus positif. Alors quand John Cusack pas être content, John Cusack râler sur Twitter :

"Une histoire plus optimiste ? On dirait bien qu'ils vont rater l'ingrédient magique... Qu'est-ce qui est venu en premier ? La musique ou la détresse ?"

 

Photo Jack Black

Un film avec un Jack Black exceptionnel dedans

 

Car oui, le film montrait comment Rob Gordon, suite à une profonde détresse affective, s'était réfugié dans le monde de la musique et de la collectionnite pour panser ses blessures et fuir la réalité (en gros, c'est un geek analogique). Et adoucir cet élément pourrait considérablement changer le sens de l'histoire.

"Bien sûr, ils veulent construire leur marque à partir de la nôtre... Mais ils vont se foirer."

Que voilà une réponse bien lapidaire pour un projet qui n'est pour le moment qu'annoncé. Et c'est peut-être bien cela le problème. Il est en effet beaucoup trop tôt pour savoir ce que Disney nous réserve, la série n'étant prévue qu'en 2019, et ce changement de ton et de sexe pourrait être bénéfique à l'histoire que le studio veut nous raconter. Ne reste plus donc qu'à attendre sagement d'en savoir plus, même si on peut partager certaines inquiétudes de John Cusack.

 

Photo John Cusack, Jack Black

Regardez High Fidelity. C'est la vie...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hornby
08/04/2018 à 00:32

Bouquin culte surtout du genial Nick Hornby ! Largement supérieur au film pourtant très bon !

Matt
07/04/2018 à 11:44

personne, je dis bien personne, ne pourra changer le rôle parodique de Tim Robbins en Steven Seagal.

Eddie Felson
07/04/2018 à 11:00

Avec toi John... le côté obscure étend son ombre jisque dans les coins les plus reculés de nos cinémathèque!

votre commentaire