Terminator 6 aurait trouvé l'actrice qui prendra la relève de Sarah Connor

Christophe Foltzer | 9 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 9 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si on a d'abord cru à une mauvaise blague, Terminator 6 est sur le point de devenir réalité. Après un Genisys particulièrement décevant (#euphémisme) tous nos espoirs reposent entre les mains de James Cameron et Tim Miller.

Vous connaissez à présent l'histoire : Terminator : Genisys devait nous rebooter l'un de nos univers préférés et lancer une nouvelle saga déclinable à merci en univers étendu et autres conneries du genre. Sauf que, heureusement, le Dieu du Bon Sens s'est incarné dans les spectateurs qui sont certes allés voir le film (440 millions de dollars au box-office pour un budget de 155 : mieux que Terminator Renaissance, et dans le sillage de Terminator 3 : Le Soulèvement des machines), mais n'ont pas caché leur mécontentement, rendant le sacrilège à venir impossible.

Comme en plus les droits de la franchise revenaient dans les mains de James Cameron en 2019, le cauchemar était terminé, on avait combattu le futur et on avait gagné.

 

Photo , Terminator 6

 

Et c'est là, sans prévenir, que Cameron annonce un nouveau Terminator, qu'il produit et qui sera réalisé par Tim Miller, avec toujours Arnold Schwarzenegger mais aussi Linda Hamilton dans le rôle de Sarah Connor. Le film, prévu pour le 26 juillet 2019 au cinéma, sera la suite directe de Terminator 2 ainsi que le point de départ d'une toute nouvelle trilogie.

 

Photo Mackenzie Davis, San JuniperoMackenzie Davis dans Black Mirror

 

Et qui dit nouvelle histoire dit aussi nouveaux personnages. S'il est acquise que Sarah Connor ne sera pas l'héroïne principale du film, on nous parlait d'une certaine Dani Ramos, jeune mexicaine d'une vingtaine d'années ayant plus ou moins grandi dans la rue. Et aujourd'hui, nous apprenons via le site Heat Vision que la comédienne Mackenzie Davis vient d'être engagée par la production pour assurer le rôle principal de l'histoire. Si l'on ignore si elle incarnera cette fameuse Dani Ramos ou quelqu'un d'autre, il est par contre sûr que ce sera elle qui portera cette nouvelle trilogie sur ses épaules. Un choix inspiré, qui devrait plus convaincre que celui d'Emilia Clarke dans Terminator : Genisys.

Et les fans de Blade Runner 2049, Halt and Catch Fire, Black Mirror ou encore Seul sur Mars seront donc ravis de retrouver la comédienne, attendue dans Tully avec Charlize Theron, dans un gros rôle d'un blockbuster. Quant aux autres, ils attendront d'en savoir plus avant de péter un câble parce que, et c'est terrible à dire, ces derniers nous ont appris à nous méfier des idées de James Cameron. Ouais, c'est dur, mais c'est un peu vrai quand même quoi.

 

Photo Mackenzie Davis, Carla JuriBlade Runner 2049

Tout savoir sur Terminator : Dark Fate

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Liv
10/03/2018 à 15:31

Super actrice

Mr Vide
09/03/2018 à 14:11

Mais laissez nous ! Tous les films doivent être obligatoirement multipliés ? Des nouvelles trilogies etc... fait chier.

Wes
09/03/2018 à 14:01

@gerbe

Sauf que tu parles de rumeurs, mais rien n'indique une refonte "féminine" de Terminator. Schwarzy est là, Hamilton aussi. Et comme ils sont pas éternels, le studio cherche sûrement qui leur succédera. Ils ont essayé avec Emilia Clarke, réessaient avec Mackenzie Davis peut-être...

Absolument rien de spécial ou fou donc. Terminator n'est pas "féminisé". De la même manière, quand ils annonceront une acteur prochainement, personne ne criera au sexisme et à la testostérone.

Est-ce que c'est bête et dommage de parler de changer un héros en héroïne (la fameuse rumeur James Bond, aussi solide qu'Idris Elba en Bond, qui créé là aussi des polémiques...) ? Oui. Est-ce que c'est illogique ? Non. C'est plus simple de transformer une marque, que d'en créer une nouvelle. Pourquoi ? Parce que le public le prouve chaque année en salles.
Quand ils s'amusent à le faire, comme récemment avec Atomic Blonde, ça marche très moyen. Et quand ça marche, comme Bridesmaids, les studios foncent bêtement et recopient la formule (Bachelorette, Pire soirée...), pour ensuite constater que ça marche pas, donc que le public n'aime pas/plus.

La faute est sur les studios, et le public. Il y a des TONNES de projets développés, existants, dans les tiroirs, sur des héroïnes, sur de bons personnages de couleur/genre/nature différents. Plein de scénaristes, réalisateurs, acteurs, ne demandent que ça. Mais le box-office dicte la loi, et donc, le public. C'est un business hein, faut pas l'oublier. On parle de la facette industrielle là.

L'aberration ici, pour revenir à Terminator, c'est pas d'avoir éventuellement une femme ou deux au premier plan (rires...) : c'est qu'on en soit à la troisième refonte de l'univers, après Renaissance et Genysis. Les gens devraient s'énerver sur ça, et pas sur la pseudo dictature féministe qui est servie sur 5 films par an, quand tous les autres, uniformisés avec un acteur blond aux yeux bleus, sont considérés comme "normaux". Et si on sort les extrémistes qui s'énervent et voudraient la domination des femmes, alors prenons bien ça comme des extrêmes (et pas comme le "féminisme"), tout comme les hommes regroupés dans une association ou je ne sais quoi, qui ont attaqué Mad Max Fury Road comme un film qui tuait le mâle.

gregdevil666
09/03/2018 à 13:59

Gerbe + 1

Gerbe
09/03/2018 à 12:50

@maxleresistant

Je suis d'accord, Cameron a toujours proposé des personnages féminins intéressants sans pour autant que cela prenne une tournure "féministe". Je n'ai rien contre les rôles féminins et encore moins contre Mackenzie Davis. Ce que je veux souligner par "un film féministe" - peut être que je m'exprime mal - ce n'est pas la présence de femmes, mais cette nouvelle mode ridicule à Hollywood qui consiste à dénaturer des œuvres. On parle d'un James Bond féminin, on fait des spin-off féminin juste pour dire "A Hollywood on pense aux femmes, on soutient la cause féministe". C'est débile. L'industrie a besoin d’héroïnes, de mettre en avant les femmes, mais faut-il pour ça dénaturer des franchises pensées pour des personnages masculins. Terminator c'est un robot masculin froid et violent à la poursuite de la mère du future... Le second opus ont retrouvé une Sarah Connor forte après les évènements du premier opus et de nouveau un robot froid et violent envoyé du futur (Robert Patrick) et un autre pour la protéger. Nous avons des franchises avec des femmes fortes "Alien" etc. Ce que je veux dire c'est qu'il y a de quoi créer des projets originaux mettant en scène des femmes fortes, alors que ces dernières années on prend des franchises avec des héros et on les reboot avec des héroïnes, c'est complètement stupide à mon sens. Et effectivement, les rumeurs pour T6 évoquent un large casting féminin pour T6 et le personnage de John Connor semble avoir été zappé... En revisitant des franchises mettant en scène des personnages masculins pour des personnages féminins on ne fera rien avancer, les femmes soufreront toujours de la comparaison avec les hommes, elles méritent des personnages originaux. Aujourd'hui il n'y a plus de "Sarach Connor" de "Ripley"...

maxleresistant
09/03/2018 à 12:11

@Gerbe La série a toujours été "féministe" par l'intermédiaire du role de Sarah Connor.

Je vois pas de probleme avec un terminator féminin, ni a l'excellente Mackenzie Davis ayant un rôle important. Surtout que James Cameron a toujours su faire des personnages féminins très intéressants.

Gerbe
09/03/2018 à 11:02

Mackenzie Davis ne sera pas Dani Ramos, mais une soldat. Probablement envoyée du futur, l'équivalent féminin de Reese ? Apparemment T6 serait un film féministe selon les rumeurs, une sorte de Ocean's 8. Il est même évoqué une "Terminatrice".... on en est là quoi... !

votre commentaire