Bright : deux mois après la bataille, Joel Edgerton tacle la critique qui a détesté le film

Christophe Foltzer | 1 mars 2018
Christophe Foltzer | 1 mars 2018

Sorti pour Noël sur Netflix, Bright devait être le premier gros film à succès du network capable de rivaliser avec Hollywood en termes de budget, de succès et de qualité. Allez, on va dire qu'il en a au moins réussi 2 sur 3.

Oui parce que malgré notre meilleure volonté et nos plus grands efforts, on ne peut pas considérer que le Bright de David Ayer soit un bon film. On en est même très loin. Mais ce n'est que notre avis, comme on dit hein. Un avis partagé par pas mal de monde d'ailleurs et qui n'a pas empêché le film de connaitre son petit succès puisqu'une suite est d'ores et déjà lancée.

D'ailleurs, elle l'était même avant la diffusion du métrage, c'est dire la confiance de la chaine sur ce coup.

 

Photo Will Smith, Joel EdgertonJoel Edgerton et Will Smith

 

Mais, deux mois après les faits, alors que la pression et l'émotion sont retombées, Joel Edgerton, qui y interprétait l'orc Jakoby, s'est enfin permis de donner son avis sur cet accueil contrasté au micro de Collider. Et, pour lui, il y a quand même quelque chose de bizarre là-dedans :

"Tout ce que je sais c'est ce que tout le monde a dit. Que le film a fait 11 millions de spectateurs le premier week-end. Ce qui correspond à une exploitation rapportant un peu plus de 100 millions de dollars en un week-end. Mais il ne faut pas oublier que cela inclut le fait que les gens n'aient pas à prendre leur voiture pour se rendre au cinéma, acheter un ticket et du popcorn.

 

Photo

 

Et il faut aussi remarquer la contradiction bien sauvage entre les audiences et le score sur Rotten Tomatoes, qui est presque l'inverse des Derniers Jedi. La critique est à 92 ou 93%, alors que le public tourne autour de 50. Pour Bright, c'est l'inverse, il a été éreinté par la critique mais sa note du public culmine à 90%. Je pense qu'il a eu droit à un petit extra de haine de la part de la critique parce qu'il change complètement le paysage de l'industrie du cinéma. Mais je pense que Bright est un film à regarder avec l'opinion du public plutôt que via le regard, sourcil dressé, de la critique de film."

 

Photo Will Smith, Joel Edgerton

 

Ah bah voilà, c'est comme d'hab', dès qu'un truc ne fait pas l'unanimité, c'est de la faute de la critique. On sait très bien que la mode depuis plusieurs années dans le cinéma c'est de décrédibiliser la critique pour créer un fossé entre elle et le public pour mieux en profiter et valoriser l'égo des spectateurs afin qu'ils se ruent en masse dans les salles voir des films qui les prennent pour des buses, mais on n'arrive pas à s'y faire.

Non, parce qu'il y a quand même un truc à ne pas oublier dans l'histoire : un critique est aussi et avant tout un spectateur, comme les autres, il a simplement choisi de faire de l'amour du cinéma son métier et d'en parler publiquement. Pas pour dire qu'il a raison, mais simplement pour créer le dialogue.

D'ailleurs, on est sûrs que si Edgerton avait joué dans Les Derniers Jedi il aurait conseillé de le voir sous le prisme de la critique et pas celui du public qui, décidément n'y connait pas grand chose...

 

PhotoC'est pas de notre faute si, de temps en temps, les gens aiment les choses nulles...

commentaires

Joe
02/03/2018 à 08:13

Oh les pauvres journalistes ils sont vexées ! Je croyais qu'il fallait pouvoir accepter la critiques :)

Terminéator
01/03/2018 à 23:14

Mais la majorité des spectateurs en ont rien à carer des critiques de films ... Les gens vont voir un film suivant leur goût , en voyant les bandes annonces. Bon ok Il y a aussi des exceptions comme les films qui provoquent de véritables phénomènes de mode ou des raz de marées : Titanic , Les Star Wars , Avatar ou les Fast and Furious . Ou bien Les films qui font Le buzz ou La quasi unanimité mais honnêtement ce n'est pas Les critiques qui influence le plus Les spectateurs . Il n'y guère que Les spécialistes ou fans de cinéma qui y portent un quelconque intérêt ????

tom's
01/03/2018 à 22:55

nul c'est le seul terme adéquat,cette histoire fantasyphile si je puis dire,je vous conseil futur immediat avec james caan petit film culte des 80(1988) dont BRIGHT est un tres mauvais ersatz ennuyant pretentieux plat visuellement pauvre et mal joué edgerton ou un autre derriere le masque c'etait pareil tellement cliché mais faisandé et en plus le mec fait l'apologie de netflix une entreprise reloue qui veut imposer le ciné chez toi ex annihilation ca commence a me souler serieusement tt ca

corleone
01/03/2018 à 21:30

Il n'a pas dû beaucoup aimé Les derniers Jedis le Joel Edgerton, top là bro!

john
01/03/2018 à 19:58

absolument d'accord avec Joel Edgerton !

Le rol
01/03/2018 à 17:53

Awwww
@William
Encore un p’tit troll qui a pas aimé que Bright soit le ratage absolu d’un real totalement sur-estimé et en roue libre et ne supporte pas qu’un tout petit film qui parle d’un amour de jeunesse contrarié a eu, lui, toute l’attention.
Au vu de ton pet de l’esprit, tu es apparement tres loin d’être fini mais un conseil:
Meme Edgerton si il t’avait lu t’aurait mis une grosse claque ds la gueule en te hurlant que tu n’aides pas du tout, mais alors du tout sa piteuse excuse qui releve plus d’un populisme bidon, bien analysé ds l’article plus haut mais qui encore aujourd’hui arrive malheureusement a pondre trop de commentaires pathetiques comme le tien.

William
01/03/2018 à 17:14

Il a entièrement raison, retournez vous toucher la nouille devant CALL ME BY YOUR NAME.

Manu
01/03/2018 à 16:53

"Je pense qu'il a eu droit à un petit extra de haine de la part de la critique parce qu'il change complètement le paysage de l'industrie du cinéma." Heu non non, le film est juste une daube. Maintenant à chaque fois que l'on va pas aimé un film de Netflix on va nous dire que c'est parce que on déteste cette plateforme...

maxleresistant
01/03/2018 à 16:35

Le truc c'est que la critique américaine a perdue toute crédibilité.
Les mecs te collent des score de ouf a des films comme Wonder Woman, Le Retour du Jedi ou Black Panther.
Et derrière ils assassinent sans raison des films comme Lone Ranger, Bright ou Batman V Superman.
Non pas que ces films méritaient d'être encensés, c'est juste que clairement, il n'y a plus d'objectivités. Et les critiques américaines d'aujourd'hui ne valent du coup pas plus que celles d'un blogueur ou d'un youtubeur.

Le Waw
01/03/2018 à 14:15

Je m'attendais a une merde a force de lire les critiques et à part la catastrophique et ridicule interprétation de Noomie Rapace qui virevolte et retombe en faisant des poses de bouffone à la Underworld. Le film est très sympa. Un petit côté "Flic ou zombie", "Futur Immediat", le duo fonctionne grave bien, les images sont belles, la réa est sobre mais fonctionnelle, de toutes façons Ayer est un faiseur. Retournez voir Suicide Squad et là vous pourrez dire que c'est un nanar. Dommage qu'ils n'aient pas simplement racheté la license "Shadowrun" ça aurait été térrible. Vivement la suite. Sans les petites érreurs du premier. Et pourtant je suis rarement en faveur du publique que je trouve souvent beauf dans ses gouts.

Plus

votre commentaire