Pour J.J. Abrams, ceux qui attaquent les personnages féminins des Derniers Jedi ont surtout de gros problèmes avec les femmes

Christophe Foltzer | 17 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 17 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

C'est la même chose à chaque fois. Dès qu'un nouveau Star Wars sort au cinéma, Internet se transforme en conflit israélo-palestinien pendant plusieurs mois. On ne peut plus rien dire, quoi qu'on pense, on a tort et l'ennemi, c'est toujours l'autre.

Et c'est vrai que c'était particulièrement prégnant avec Les Derniers Jedi, le film de Rian Johnson ayant déclenché les passions comme rarement, sa vision de l'univers Star Wars ayant posé quelques problèmes à certains. Et, s'il est vrai que le film est critiquable par certains aspects, il faut, comme disait Jacques Chirac, "savoir raison garder".

 

Photo Daisy Ridley

Trop de pouvoir ! Inadmissible !

 

Si cela n'a pas été forcément le cas chez nous, aux Etats-Unis, une partie de la communauté a violemment attaqué le film sur le traitement de ses personnages féminins. Alors que l'on pourrait penser qu'il était question de la place de la femme dans l'histoire, d'une égalité vis-à-vis des hommes (bref, tous les trucs dont on parle en ce moment), en réalité il s'agissait de l'inverse : cette branche de fans trouvait que, justement, les femmes avaient trop d'importance et que du coup, c'était inadmissible.

Un parti-pris bien phallocrate qui hérisse quelque peu le poil de J.J. Abrams, qui revient dans l'univers pour réaliser l'Episode IX et qui n'a pu s'empêcher d'en donner son avis au micro d'IndieWire :

 

Photo Kelly Marie Tran

D'où elle fait des trucs autres que la vaisselle celle-là ?!

 

"Leur problème n'est pas Star Wars, leur problème, c'est qu'ils se sentent menacés. Star Wars est une grande galaxie, et vous pouvez y trouver à peu près tout ce que vous voulez. Si vous vous sentez menacé par les femmes et que vous avez besoin de vous déchainez contre elles, vous pourrez trouver votre ennemie dans Star Wars.

Vous pourrez probablement regarder le premier film de la saga et voir ce que George Lucas a fait avec la princesse Leïa, trouver qu'elle parle beaucoup trop, qu'elle est trop forte. Quiconque veut trouver un problème, le trouvera. Internet semble fait pour ces choses-là."

 

Photo Star Wars : Les Derniers Jedi

Parce qu'en plus elle donne des ordres elle ?! Nan mais oh !!!

 

Et on ne peut que lui donner raison tant nos journées sont rythmées par les scandales du net, de pacotille ou non, on a l'impression que la toile n'est plus qu'un gigantesque bureau des plaintes en tout genre. Quant à savoir si cela orientera sa vision de l'Episode IX, il ne faut pas y compter :

"Pas le moins du monde. Il y aurait beaucoup de choses à dire à ce sujet, mais c'est un peu trop tôt pour parler de l'Episode IX... Je dirai juste que les histoires de Rey, Poe, Finn et Kylo Ren - d'ailleurs, si vous regardez, il y a trois hommes et une seule femme, ça c'est pour ceux qui se plaignent qu'il y a trop de femmes dans Star Wars - vont continuer d'une façon qui ne pourrait plus me plaire que celle-là et je suis très impatient que les gens les voient."

Rendez-vous est donc pris le 20 décembre 2019, en espérant que d'ici là les mentalités aient quelque peu évoluées. Même si on n'y croit pas trop.

 

Photo Daisy Ridley

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
wxcvbn
25/03/2018 à 15:31

Le problème ne vient pas des femmes mais juste de la qualité du scenario et du mauvais choix d'acteur pour Kylo Ren (aucun charisme, ne restera pas dans les anales de star wars)

captp
19/02/2018 à 15:31

Ah là la ! Sacré jean-jacques .comment éviter toute remise en question par l'absurde....
Si t'as pas vu landolfi à Paris ! Alors C est qu'il mort !

LeDash
18/02/2018 à 23:08

Personne deux dimensions, juste là pour avancer un discoure idéologique. Dans 15 ans, lesquelles des films Star Wars reverrez-vous avec plaisir.

Ripley est un personnage super qui se trouve être une femme. A l'origine ça devait être un homme, mais Sigourney Weaver est arrivé au casting et a insisté pour obtenir le rôle.

Quand un personnage est bon, le sexe est un paramètre de plus parmi d'autre. Quand l'idée est d'écrire un personnage pour en faire l'avatar d'une idéologie bancale, vous obtenez un personnage bancale. Rey est le plus mauvais personnage de tous les Star Wars. Elle est parfaite, n'a nulle besoin de qui se soit, excelle en tout, ce qui rend ses moments de pseudo vulnaribilités complètement faux et mal venue. Les personnages féminins sont si prépondérants, qu'ils ne savent même plus quoi faire des personnages masculin. Au point que dans le 8, aucun personnage masculin n'accomplit quoi que se soit. Finn est un déserteur, qui ne sait rien faire, ici sans Rose, précédemment sans Rey ou Poe ou Han. Poe est une tête brûlé qui est dépeint comme une foudre de guerre peu soucieux de ses camarades. Luke renie tout ce qu'il est devenue au cour des 6 derniers films. Des pans entiers du film ne servent à rien. Les personnages sont inconsistants. L'univers entier est devenue inconsistant.

Pouvoir warper à travers des boucliers, warper à travers une flotte ennemie, consommer des soleils entiers pour alimenter une arme. Avoir une arme capable de détruire des planètes à une distance grotesque, même la suspension d'incrédulité, déjà bien sollicitée dans un univers pareille est violentée à l'extrême par cette trilogie qui est aussi bien écrit que les Terminators qui sont venue après le troisième. Pour un projet pareil, qui se savait déjà une trilogie avant même que le budget pour le premier soit voté, ne puisse pas avoir un scénario qui justifie trois long métrage et qu'à la place on est 2 réalisateur qui s'amuse à inventer, sans concertation l'un après l'autre.... J'en reste sans voix. Dire que des gens prennent leur pieds, non là n'est pas le problème, il est dans les fait que les gens soient certains qu'il s'agit de chef d'oeuvres....

sassenachaline
18/02/2018 à 11:28

Non mais quel crétin ! Je suis une femme et je déteste l'épisode 8. Toutes mes amiEs l'ont également trouvé nul. Je n'aime pas les femmes dans cet épisode, pas parce que ce sont des femmes mais parce qu'elles sont mal écrites. J'adore les bons personnes qu'ils soient masculins, féminins ou extraterrestres !
Faites un tour sur youtube et regardez pourquoi les fans détestent ce nouvel épisode, ils disent tous la même chose : le film est mal écrit, n'a aucun sens et détruit Luke Skywalker, le personnage le plus aimé de toute la saga.

jango56700
18/02/2018 à 09:58

Tout a fait d'accord avec ça :

Star Wars 7,8 ou le Labyrinthe ou Twilight ou Hunger games, mêmes films vides...femme ou pas , personnes d'origines diverses ou pas, ça ne changera rien, Pas de scénar pas de personnages. Point.

Mr Vide
17/02/2018 à 22:02

Star Wars 7,8 ou le Labyrinthe ou Twilight ou Hunger games, mêmes films vides...femme ou pas , personnes d'origines diverses ou pas, ça ne changera rien, Pas de scénar pas de personnages. Point.

jo
17/02/2018 à 20:43

J'espère qu'il défendra les femmes mieux qu'il ne fait ses films

Raoul
17/02/2018 à 17:34

Mais quel idiot.

Karkass
17/02/2018 à 15:33

Bientôt, quand on aimera pas leurs étrons estampillés Star Wars, on sera des "misogynes, racistes et antisémistes".

tonto
17/02/2018 à 15:10

Y a plus qu'a esperer que J.J soit a la hauteur de Rian Johnson et de son genial Episode VIII ! La tache sera dure pour faire aussi bien mais tout est la pour conclure en beaute - croisons les doigts !

Plus
votre commentaire