The Cloverfield Paradox : J.J. Abrams, producteur, justifie la sortie sur Netflix

La Rédaction | 8 février 2018
La Rédaction | 8 février 2018

La promo du film a tellement bien marché qu'elle s'est complètement passée des interviews presse. Mais J.J. Abrams a quand même répondu à quelques questions.

The Cloverfield Paradox de Julius Onah est donc arrivé par surprise sur Netflix il y a quelques jours, après une date de sortie cinéma repoussée plusieurs fois. Troisième épisode de l'univers après Cloverfield et 10 Cloverfield Lane, le film de science-fiction, qui aurait été racheté pour la coquete somme de 50 millions par Netflix, a logiquement provoqué un buzz immédiat pour tous les amateurs du genre.

J.J. Abrams, le producteur des films jusqu'à The Cloverfield Paradox, a d'abord raconté, lors d'un Q&A d'une vingtaine de minutes, comment le film est passé du thriller SF intitulé The God Particle au troisième épisode de la saga Cloverfield :

« À l'origine c'est Oren Uziel qui a écrit une première version qui était indépendante. Bad Robot a ensuite jeté un oeil sur le script et on a commencé à se demander comment on pouvait l'insérer dans ce monde. Et quand on a commencé à tourner le film, on se posait toujours la question. Parce que l'idée derrière la série Cloverfield n'est pas tant de créer une ligne narrative suivie que de proposer des attractions indépendantes. Si on imagine un parc d'attractions Cloverfield, chaque manège à son propre but, mais ils sont liés d'une manière ou d'une autre. Un peu comme La Quatrième Dimension, mon show télévisé préféré, ou Black Mirror maintenant.

 

Photo Cloverfield ParadoxUne équipe de choc ou une équipe choquée ?

 

L'idée derrière cet épisode de la série était d'amener un nouveau genre et on a commencé à se demander lequel cela serait, et on a fait des ajustements pendant le tournage. Le truc, je dois rendre hommage à Julius parce que que c'était un film qui a eu bien des versions différentes et il y a des studios qui pratiquent cela tout le temps mais nous, nous ne l'avions encore jamais trop fait.

Les gens commençaient à demander : "Qu'est ce qu'il se passe sur Terre ? J'ai besoin de le savoir". L'idée d'étendre l'histoire est littéralement venue du fait que les gens disaient : "On veut en voir plus". Donc on a commencé à explorer cette fois et à filmer cette séquence également. C'est ce procédé itératif que la Paramount, le studio qui a produit, nous a autorisés à employer. »

 

PhotoTapis dans l'ombre, ils sont là... les envahisseurs ?

 

Puis il est revenu sur comment la décision a été prise, à la surprise de tout le monde, de diffuser le film sur Netflix :

"On discutait avec la Paramount du moyen le plus fun de diffuser le film, et c'est venu de cette conversation. Les gens ont toujours su que le film sortait et ils savaient aussi que c'était un film Cloverfield, et la série s'est toujours appuyée sur l'élément de surprise, et on se demandait quelle était la manière la plus fun de surprendre les gens. On a discuté de comment, quand on pouvait le faire dans les temps. En six à huit semaines, la décision était prise."

Au final, nous, on trouve que ça ne marche pas trop, voire pas du tout sur bien des aspects (notre critique). Mais ça ne vous empêche de vous faire votre propre avis sur The Cloverfield Paradox, disponible sur Netflix depuis le 5 février.

 

Photo Affiche

commentaires

karine
11/02/2018 à 01:27

Pourquoi être si sévère avec ce film? La partie terrestre gâche un peu les choses, trop série B, c'est vrai.
On devine un peu la fin, d'accord, mais les rebondissements sont pas mal faits, et les images sont belles; la station est réaliste, et on ne s'ennuie pas.
C'est déjà mieux qu'avec de grands succès qui ont été encensés et pendant lesquels je me suis en... dormie!

tom's
09/02/2018 à 00:19

Vu alors pour moi c'est mauvais mais du genre dommage et tout a fait d'accord avec la redac d'E-l, génant non comparé surtout au 2éme qui était un vrai truc sf bien pensé l'ambiance la real amener a devenir un classique bien plus que le 1er et comparé a celui ci qui est foiré realisation inerte/Casting de dingue mais eux aussi sont inintéressant,seule scene bien le bras du type et la cloison,ca sent la réééécriture et la greffe de cloverfield au final ca se ressent je trouve refiler a netflix ca arrange ts les parties

Rorov94
08/02/2018 à 20:05

Ce film est un classique instantané SF sans prétention.
Je le met au niveau de EVENT HORIZON,SUNSHINE,LIFE...
Techniquement irréprochable.
Mise en scène inventive.
Certes cousu de fil blanc mais belle broderie quand-même!
Sympa cette univers CLOVERFIELD ,même si c'est pas du grand art ça à le mérite d'être original dans la démarche de promo,diffusion et récit.
Ne boudez pas votre plaisir,ça va vous changer des merdes encensées par la rédac'!p'tites quenelles pour foltzer,riaux et autres escrocs d'EL...

Geoffrey Crété - Rédaction
08/02/2018 à 19:27

@KibuK

Pas forcément. En l'occurrence, les deux personnes qui ont vu Cloverfield Paradox sont d'accord. Mais plus généralement, impossible d'avoir toute la rédaction qui voit les films à chaque fois, surtout pour celui-ci qui est arrivé par surprise dans la nuit de dimanche à lundi.

Lorsque nous sommes très divisés, nous ne le cachons pas, et publions même parfois des dossiers sur la question (Prometheus, Fast & Furious). Cela se retrouve dans nos tops et flops annuels également.

KibuK
08/02/2018 à 19:21

@ Ecran Large
Quand vous dites "nous" ("pour nous, ça ne marche pas trop"), ça veut dire que toutes personnes de la rédaction l'ont vu ?...
D'avance merci !

votre commentaire