Découvrez les précieux conseils donnés par Harrison Ford à Alden Ehrenreich pour qu'il devienne le parfait Han Solo

Christophe Foltzer | 8 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 8 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après des mois de silence et pas mal de problèmes en coulisses, Solo : A Star Wars Story a enfin décidé de se montrer au public avec une première bande-annonce. Pas trop tôt pour un film qui sortira le 23 mai prochain.

Et, comme on pouvait s'y attendre, la bande-annonce a pas mal divisé les fans de cet univers. Entre ceux qui s'attendaient au pire et qui se retrouvent suffisamment surpris, et les autres qui l'attendaient un minimum et qui se retrouvent devant un trailer un peu étrange, il y aurait beaucoup de choses à dire.

Mais tous s'accorderont sur un seul point : Han Solo évidemment. Faut nous comprendre aussi, cela fait 40 ans que, pour nous, Han Solo c'est Harrison Ford, alors un prequel avec un autre acteur, ça nous demande du temps pour nous faire à l'idée.

 

Harrison Ford

Le seul, le vrai

 

Et c'est bel et bien le gros défi du film, installer Alden Ehrenreich dans le rôle du hors-la-loi le plus cool de la galaxie. Si un seul trailer ne suffira évidemment pas pour le déterminer, il nous semble par contre évident qu'il reprendra quelques tics de jeu de son aîné pour assurer une continuité dans son personnage. Et, de ce fait, on en vient à se demander si Ehrenreich a eu la possibilité d'en discuter avec Harrison Ford en amont du tournage, voire même de recevoir quelques précieux conseils.

Visiblement, les deux comédiens ont passé du temps ensemble pour en discuter, autour d'un repas, comme vient de le révéler le jeune acteur au micro d'Entertainment Weekly, même si Harrison Ford reste fidèle à lui-même :

"Il m'a dit une chose absolument géniale quand nous nous sommes vus : "Dis-leur que je t'ai dit tout ce que tu devais savoir mais que tu n'avais le droit d'en parler à personne."

 

Photo Alden Ehrenreich

L'autre, là, le jeune

 

On reconnait bien là le caractère frondeur du Han Solo historique mais, qu'on ne s'y trompe pas, il a quand même suivi l'évolution de l'affaire, comme en témoigne la productrice Kathleen Kennedy :

"Ce qu'Harrison a fait pour Alden c'est qu'il lui a raconté ce dont il se rappelait de sa première lecture du scénario du premier Star Wars, et ce que George Lucas a fait avec Han. Qui était son personnages et quelles conversations il avait eu avec George pendant tant et tant d'années en ce qui concerne son développement. Il lui a apporté cette vision de l'intérieur qui n'a pas de prix. Il y a eu plusieurs moments durant le tournage où Alden s'est rappelé de ce qu'il lui avait dit. Ça l'a beaucoup aidé."

 

Photo Alden Ehrenreich

"Allez Chico, met la gomme !"

 

Une attitude de père spirituel que Ron Howard, le réalisateur, met aussi en lumière :

"Harrison Ford est un acteur et un artiste très réfléchi. Je voulais savoir ce qu'il avait appris sur le personnage. Il m'a dit qu'Han était constamment tiraillé entre le fait que, dans un sens, c'est un orphelin et qu'en même temps, il aspire à se connecter au maximum de personnes et que cela est un conflit constant chez lui. J'ai trouvé ça très intéressant."

Bref, toutes les chances semblent de leur côté pour que Solo fasse honneur au personnage légendaire, faut juste que le compresseur Disney se soit mis en veille pour l'occasion. Ben quoi, on a le droit de rêver un peu, non ?

 

Tout savoir sur Solo : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
corleone
08/02/2018 à 16:23

@Eddie C'est aussi ce que je pensais. Mais ça c'était avant. Avant les derniers jedi.

Eddie Felson
08/02/2018 à 13:50

@corleone
Hérésie
Quand on veut voir un SW, on le voit en salle!!!

corleone
08/02/2018 à 13:13

J'ai plutôt trouvé la BA pas mal en fait. Ce qui m'as captivé dans le jeu d'Alden c'est le sourire en coin fétiche d'Han Solo(qui est en fait la marque de fabrique d'Harrison Ford) qu'il semble reproduire parfaitement. Même si je verrais pas ce film au ciné(comme tous les prochains films de la "gamme" Star Wars) , je lui ferais l'honneur d'être l'un des premiers à télécharger.

Dirty Harry
08/02/2018 à 12:15

Zut ils tombent dans le psychologique...bien sur qu'on s'en doute qu'il y a "une humanité blessée" mais ce qu'on veut voir c'est surtout l'espèce de cold bastard, selfish and sarcastic he can be.

votre commentaire