Tron 3 a bien été annulé à cause du bide d'À la poursuite de demain, selon l'acteur

Geoffrey Crété | 26 janvier 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 26 janvier 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La carrière décevante d'A la poursuite de demain de Brad Bird aurait donc bien enterré le troisième Tron.

Le retour inespéré de Tron dans Tron : L'héritage en 2011 n'a peut-être pas été le succès monumental espéré (environ 400 millions au box-office pour un budget officiel de 170), mais il a suffisamment emballé le public avec son imagerie folle pour avoir droit à une suite. Du moins en théorie, puisque ce Tron 3 annoncé et lancé a finalement été annulé au dernier moment en mai 2015.

Interrogé par MTV, l'acteur Garrett Hedlund, au casting de la série Mosaic de Steven Soderberg et interprète de Sam Flynn dans le film, a donné sa version des faits :

"Quand le prochain Tron était censé commencer - ça avait été validé et on était prêts à y aller -, Disney a eu des problèmes avec la manière dont A la poursuite de demain était reçu. Et je pense qu'ils leur ont demandé de leur donner une centaine de raisons pour lesquelles ils feraient Tron 3".

 

Photo Garrett HedlundGarrett Hedlund dans Tron

 

A la poursuite de demain, petite merveille de Brad Bird avec George Clooney, a en effet été une douche froide pour Disney. La superproduction à environ 190 millions, hors frais marketing, n'a même pas engrangé 210 millions en salles, dont 93 aux Etats-Unis. Un triste sort pour ce film fabuleux, parmi les meilleurs blockbusters de ces dix dernières années.

Difficile donc d'en vouloir à Disney de suivre le public, qui a réservé un accueil bien plus chaleureux la même année à Avengers : l'Ère d'UltronJurassic World ou Fast & Furious 7. Même Divergente 2 : L’Insurrection a plus marché que Tomorrowland en salles.

 

Photo Garrett Hedlund, Jeff BridgesHedlund avec Jeff Bridges

 

Evoquée dès 2010, la suite de Tron : L'héritage était quasi officialisée début 2011. En septembre 2013, Joseph Kosinski confirmait que le projet avançait et que le scénario était en cours d'écriture. En mars 2014, Tron 3 était officiellement lancé, avec les retours de Garrett Hedlund et Olivia Wilde. Et en mai, Disney décidait de tout annuler.

Depuis, il y a eu de vagues déclarations sur des discussions discrètes en coulisses pour relancer la machine. En février 2017, le réalisateur expliquait que le film n'était pas mort en "sommeil cryogénique". Un reboot avec Jared Leto serait même développé.

Joseph Kosinski travaille actuellement sur Top Gun : Maverick, un autre comeback inespéré.

 

Affiche Tron 2

Tout savoir sur Tron : L'Héritage

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Piwi
27/01/2018 à 14:24

@mmarvinbear

Et que le public accepte son rôle et son pouvoir. Ok un studio, des producteurs, des artistes, doivent peser dans la balance et pousser vers des choses plus "nobles", mais bon au final c'est bien le public qui dirige tout ça, au fond.
On ne peut pas forcer les gamers à acheter The Last Guardian s'ils veulent Fifa. On ne peut pas les forcer à aller voir un James Gray s'ils veulent un Michael Bay. On ne peut pas "éduquer" de force ou penser à leur place.

mmarvinbear
27/01/2018 à 14:20

Le cinéma, c'est comme les jeux vidéos de maintenant.

D'un coté il y a des merveilles comme Ico qui vendent trente copies et de l'autre y'a FIFA 2019 qui en vend vingt millions parce que la coupe de Pogba a changé depuis l'édition 2018.

Que les studios gardent un oeil sur les bénéfices, je veux bien, mais il faut que les artistes reprennent le pouvoir sur les comptables.

Arrival
26/01/2018 à 16:29

Bien vu Zanta, y'a belle lurette qu'on va plus au cinéma pour l'aura d'une star comme c'était le cas dans les années 80/90.

corleone
26/01/2018 à 15:33

Tomorrowland est plein d'originalité et d'inventivité, juste un chef d'oeuvre. Un vrai Ovni dans cette decennie ciné de merde. J'imagine bien que les blaireaux plus bas font parti des lobotomisés qui avaient applaudi cette année là devant des étrons filmiques comme Avengers Ultron et Jurassic World.

Toky
26/01/2018 à 15:32

Moi je trouve John Carter assez médiocre, pas du tout beau, et profondément fade. Le revoir récemment me l'a confirmé.

Donc je crois qu'on est encore face à un cas incroyable de goûts, et pas de "vous prenez quoi", comme diraient certains.

Tomorrowland, rien que la séquence de la maison est d'une virtuosité folle en terme de découpage, de rythme, de timing action-comédie. Visuellement il y a un paquet d'images sensationnelles, un vrai désir de faire du merveilleux, de faire du spectacle grand et excitant.

Après, je trouve l'excuse du marketing pas toujours suffisante. Le public fait des choix aussi... Moi, la promo m'a donné envie, a vendu du spectacle, des effets, une star au premier plan. Disney aurait-il pu mieux vendre le truc ? Oui, peut-être, on peut toujours l'imaginer sur n'importe quel flop. Tout comme la date de sortie, le titre, etc ont un rôle à jouer. Mettre Clooney en avant ? Oui, c'est un blockbuster. Si la promo avait misé sur Britt Robertson, on aurait reproché à Disney d'avoir joué cette carte et pas attiré avec Clooney donc bon... Au final c'est le public qui a décidé de ne pas y aller.

Zanta
26/01/2018 à 15:16

Tout à fait, Tomorrowland se regarde, mais sans plus.
On est loin de la virtuosité de The Lone Ranger, ou oui, de la beauté vintage d'un John Carter.
Si le film de Brad Bird s'est viandé, c'est aussi en raison d'un marketing foireux... Disney a préféré mettre en avant Clooney plutôt qu'assumer le fait que leur film de s-f avait une héroïne.

Pulsion73
26/01/2018 à 14:02

A la poursuite de demain, bon film, j'ai pas décroché du début à la fin. Certes le message final est un peu léger mais c'est du bon cinéma. Disney ne sait pas toujours bien vendre ses pépites telles que John Carter qui ne méritait pas un tel sort. Pas extraordinaire mais intéressant quand même.

Raoul
26/01/2018 à 13:50

Tomorrowland petite merveille? Vous prenez quoi chez Ecran Large... C'est sympatoche tout au plus, si je me rappelle bien la première moitié est bien, et ensuite tout part en vrille.

votre commentaire