Ridley Scott explique pourquoi la stratégie de Disney vis-à-vis de Star Wars est "putain de stupide"

Jacques-Henry Poucave | 29 décembre 2017
Jacques-Henry Poucave | 29 décembre 2017

En retournant l'intégralité des scènes incluant Kevin Spacey dans Tout l'Argent du Monde en un temps record, Ridley Scott a rappelé qu'il était un des metteurs en scène les plus solides techniquement oeuvrant actuellement à Hollywood.

Fort d'une carrière impressionnante et réputé capable de terminer le tournage d'énormes projets avec une avance considérable sur ses plans de travail, Ridley Scott aura emballé pas moins de deux projets de poids en 2017, à savoir Alien : Covenant et Tout l'argent du monde.

Efficace et presque systématiquement maître de son budget, le cinéaste a été soupçonné de s'être vu proposer de remplacer Phil Lord et Chris Miller à la barre de Solo : A Star Wars Story, le spin-off finalement réalisé en catastrophe par Ron Howard.

 

Photo Ridley Scott

Ridley Scott et Michelle Williams

 

Interrogé par Vulture sur cette question, à savoir s'il aimerait réaliser un épisode de Star Wars, Scott s'est bien gardé de trop en dire, mais n'a pas hésité à expliquer en quoi l'approche managériale du studio lui paraissait problématique.

"Je pense qu'ils aiment avoir le pouvoir et c'est aussi ce que j'aime. Quand vous embauchez un type qui a réalisé un film à petit budget et que vous lui donnez soudainement 180 millions de dollars, ça n'a absolument aucun sens. C'est putain de stupide. Vous saveez combien coûte des journées de tournage additionnel ?

 

Photo Ridley Scott

Ridley Scott sur le plateau de Prometheus

 

Des millions ! des millions. Je coûte le prix que je coûte, et c'est très cher, mais je ne dépenserai pas l'intégralité du budget, et je finirai à l'heure. C'est là que l'expérience fait la différence, c'est aussi simple que ça. Et ça peut vous rendre ennuyeux comme la pluie, mais quand on est expérimenté, on sait ce qu'on fait et putain c'est essentiel. Il faut croître, petit à petit. Commencer sur de petits budgets, réaliser un peu plus gros, peut-être qu'après 20 millions, vous pouvez en gérer 80, mais il ne faut pas se retrouver d'un coup avec un film à 160."

Si pour le coup, les propos du réalisateurs paraissent frappés au coin du bon sens, Ridley Scott feint probablement d'ignorer que c'est l'ampleur phénoménale de ces projets, confiés à des créateurs encore verts, qui les condamne justement à être très dépendants de la firme qui les emploie. D'autant qu'un Thor : Ragnarok a été globalement salué, alors que le réalisateur Taika Waititi n'avait avant ça réalisé que de très petits budgets, tout comme James Gunn avant Les Gardiens de la Galaxie.

Et si en effet, on imagine mal Disney laisser le réalisateur misanthrope de Blade Runner prendre les mêmes risques avec Star Wars que sur la saga Alien, on aurait rien contre l'idée de découvrir au moins un spin-off sorti de son imagination.

 

Photo Casting

Le casting de Solo : A Star Wars Story

 

commentaires

...
05/01/2018 à 17:17

hIHIHI Scott ignorerait l'ampleur phénoménale d'une production à 160 180 millions ????
C'est légèrement sous entendu dès qu'on compare un film de 10 M à un autre de 180M.
Toujours aussi ridicule dans votre besoin de croire que vous en savez plus que des professionnels qui ne feraient qu'une bouchée de vos prétendues connaissances.....
Toujours aussi drôles à lire ici bas :))))

Pulsion73
30/12/2017 à 20:45

Moi je suis pas fan de la méthode old Scott alors comme ça......

FredFred
30/12/2017 à 12:42

Ce n'est absolument pas une histoire de budget.
Entre un Ridley Scott, à la notoriété mondiale, et un "jeune" réalisateur (enfin ils ont 40-50 piges les mecs) pas très connu, qui croyez-vous que Kathleen Kennedy va choisir ?
Vous croyez qu'on peut renvoyer un Ridley Scott comme un Colin Trevorow ?
Que croyez-vous que soit le statut du metteur en scène ? Un simple larbin qui exécute les ordres de sa patronne.
De toutes façons l'argent ne pose pas problème puisqu'il coule à flot.
Combien coûte à votre avis le retournage quasi intégral du spin off Han Solo par Ron Howard alors qu'il était largement finalisé ?!

Tauxi
30/12/2017 à 11:58

@Prof. Broom
Entièrement d'accord, dans le temps on appelait ça "Traduire avec le dico sur les genoux" ^^'
(un mal qui a sévit dans pas mal d'anciens jeux vidéo...)

Prof. Broom
30/12/2017 à 11:27

"It’s fuckin’ stupid." Ne peut pas se traduire par "putain de stupide" parce que ce n'est pas français. La phrase est correctement formulée en anglais la traduction française doit donc l'être aussi.

"Fuckin" ne peut pas se traduire par "putain". Il décrit le terme "stupide" est doit donc être traduit par un adverbe. Une traduction plus correcte : "foutrement stupide" ou "sacrément stupide". Ou bien on le traduit par un adjectif : "énorme stupidité". Finalement la traduction la plus fidèle parce qu'elle traduit le sens anglais dans un français compris de tous "une grosse connerie".

Traduire "putain de stupide" c'est juste du mot à mot. C'est comme si on traduisait "do you want to fuck ?" par "faire tu veux à putain ?"

papafab
29/12/2017 à 23:45

En réponse à Putain...
Dans l'interview il dit "Because I know what I’m doing. [Laughs.] I think they like to be in control, and I like to be in control myself. When you get a guy who’s done a low-budget movie and you suddenly give him $180 million, it makes no sense whatsoever. It’s fuckin’ stupid. You know what the reshoots cost?"
Donc j'ai bien l'impression qu'il dit la phrase traduite par EL

Putain...
29/12/2017 à 22:23

... ce titre.
"putain de stupide", mais personne ne dit ça... faites un effort de traduction, nom de Dieu.

MystereK
29/12/2017 à 21:28

M. Scott semble oublier qu'il est passé d'un budget de 900'000 $ (Les duellistes) à 11'000'000 $ pour Alien et à 28'000'000 $ pour Blade Runner....

Ne parlons même pas de Peter Jackson, de Sam Raimi, etc...

Hasta
29/12/2017 à 19:29

Il veut juste bosser dessus c'est tout... Les trois quart de ceux qui gueules veulent juste une part du gâteau, c'est aussi simple que ça faut arrêter avec les pseudos légitimités. Ridley aimerait bien taper dans la gamelle Star Wars.

Y Boy
29/12/2017 à 19:06

L'hôpital qui se fout de la charité...
Quand Disney dépenses des millions pour un film Star Wars, ils savent qu'il en rapportera au moins un milliard, quelle que soit sa qualité. De plus les films ne sont qu'une gamme parmi d'autres de la marque "Star Wars", et même pas la plus importante...

C'est sûr que des figurines de néomorphe ça se vendrait pas top...

Plus

votre commentaire