Ridley Scott trouve que Blade Runner 2049 était beaucoup trop long (et que c'était de sa faute)

Christophe Foltzer | 27 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 27 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Sorti en octobre dernier, Blade Runner 2049 n'a pas fait de quartiers et a clairement divisé les fans en deux camps, sans qu'un avis contrasté ne soit possible. Soit on aime, soit on n'aime pas. Et sa durée faisait aussi partie des débats.

Parce que si l'on pouvait reprocher au film de Denis Villeneuve d'être beaucoup trop long, il ne fait "que" 2h30 et, en 2017, ce n'est plus une durée excessive (le dernier Star Wars fait la même durée, les Marvel dépasse souvent les deux heures) et le public est habitué. Mais il y aussi le temps ressenti par le spectateur et là, ça varie d'une personne à l'autre. Certains trouveront que cela passe comme une lettre à la poste, tandis que d'autres le ressentiront interminable. Tout est une question de rythme, du film, et d'investissement, du spectateur concerné.

 

Photo Denis Villeneuve

Denis Villeneuve sur le tournage, à droite.

 

Pourtant la durée est l'une des critiques qui est revenue régulièrement à la sortie de Blade Runner 2049 au point que certains lui attribuent une partie de l'échec commercial du métrage. En tout cas, c'est l'une des raisons principales selon Ridley Scott, réalisateur du premier Blade Runner et producteur de 2049, comme il vient de l'annoncer au micro de Vulture :

"Je dois faire très attention à ce que je vais dire... C'était beaucoup trop long. Putain de merde ! Et la plus grande partie du script vient de moi !"

Et là, tout de suite, il y a un truc qui cloche puisque Scott n'est crédité nulle part en tant que scénariste du film. Il explique :

"J'ai passé beaucoup de temps avec les scénaristes et il était établi que je n'apparaitrai pas dans les crédits à ce poste, parce que cela reviendrait à m'asseoir avec eux avec un dictaphone pendant que nous parlons. Je ne peux pas faire ça à un bon auteur et pourtant c'est ce que j'ai dû faire, pour prouver que je faisais partie du processus."

 

Photo Harrison Ford

 

Donc, fatalement, dans ces conditions, on a envie de savoir quelles idées viennent de lui. Si vous n'avez pas encore vu le film, arrêtez-vous là, ça va méchamment SPOILER :

"La grosse idée du film provient de Blade Runner. Tyrell est multi-milliardaire et peut-être 5 à 10% de sa fortune ne concerne que l'Intelligence Artificielle. Comme Dieu, il a créé des êtres parfaits, avec leurs propres raisons d'être et il est impossible de les différencier des humains. Et puis il dit qu'il va créer une A.I. Il va prendre un homme et une femme, qui ignorent qu'ils sont artificiels, je vais les faire se rencontrer et tomber amoureux et ils vont avoir un enfant. Ça, c'est le premier film.

 

Photo Jared Leto

 

Le second s'intéresse à ce qu'il advient de ce bébé. Vous ne pouvez pas avoir la mère, donc elle doit mourir 4 mois après le sevrage. Ses os sont retrouvés enterrés sous un arbre, tout ça vient de moi. Et la petite amie virtuelle vient de moi aussi. Je voulais qu'elle soit une évolution de Pris, qui est outragement sexy dans l'original, n'est-ce pas ?"

Une belle manière de dégager toute responsabilité de Denis Villeneuve dans cet échec commercial. Même si on se demande si Scott ne serait pas en pleine entreprise masochiste pour porter le chapeau à ce point.

 

Photo Ryan Gosling

Tout savoir sur Blade Runner 2049

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Verm
30/12/2017 à 11:30

"Même si on se demande si Scott ne serait pas en pleine entreprise masochiste pour porter le chapeau à ce point."

Confondre le melon démesuré de Scott qui tente, comme toujours, de tirer la couverture à lui (et clamer qu'il est le seul génie dans tout ce qu'il approche) et une entreprise masochiste, faut vraiment être à la pointe du journalisme...

major fatal
29/12/2017 à 13:35

Heu le jour ou les android auront des gosses LOL LOL ET LOL !!!!!!!!!!!!!!!!!! Allez on reste au 1er

Mesburnessurletageredetavulve
29/12/2017 à 02:59

Un article incroyablement mal rédigé, au ton lamentable, à la syntaxe hasardeuse, et à l'intérêt proche du néant. Je ne sais pas qui est ce Christophe Foltzer, mais il ferait mieux de se reconvertir au plus vite dans la restauration rapide (à la plonge ou au service, pas en tant que manager, faut que la boîte tourne, et avec des manches pareils, ce serait foutu d'avance). Quelle honte !

Dude
28/12/2017 à 01:00

Il aurait duré 30mn de plus que je n'aurai pas boudé mon plaisir.

Beerus
27/12/2017 à 23:07

Il a jamais écrit de scénario, il a juste écrit le gros synopsis sous forme de "nouvelle "avec Hampton Fancher et ensuite il a laissé Hampton Fancher et Michael Green écrire le script donc qu'il ne se plaint pas. ^^

Pino Eric
27/12/2017 à 19:48

Ruther Hauer... Pardon...
Ça aurait donné la poesie du précédent...
En lenteur on fera pas mieux que le maître kubrick et son chef d'oeuvre "barry lyndon"...
Une merveille...

Pino Eric
27/12/2017 à 19:43

C'est dur de faire mieux que le premier...
L'ambiance y est... Après le scénario manque lucidité... Trop prévisible...
Manque un final magique à la rutger hauet
Un

coco74
27/12/2017 à 19:29

Autant starwars 7 je comprends qu'il soit trop long, autant blade runner 2 était tout simplement magnifique. Des films comme ça on en voit pas tous les jours.

palmito
27/12/2017 à 17:18

On dit souvent cela des chef-d'oeuvres...Qu'ils sont trop longs...

Alxs
27/12/2017 à 15:12

On tient une nouvelle fois le responsable, Scott et ces délires mystiques/religieux complètement abscons. Vivement qu'il soit trop sénile pour toucher un stylo ou un objectif.

Plus
votre commentaire