Gremlins : comment Steven Spielberg a sauvé Gizmo d'une fin atroce

Jacques-Henry Poucave | 15 décembre 2017
Jacques-Henry Poucave | 15 décembre 2017

Plus de trente ans après sa sortie, Gremlins demeure un classique du cinéma horrifique et impertinent… que Steven Spielberg a probablement sauvé.

C’est le réalisateur du film, Joe Dante, qui a expliqué à Entertainment Weekly que le scénario initial du film, dont le concept a été imaginé par Chris Columbus, était bien différent du récit que nous avons découvert. Il y a d’ailleurs fort à parier que sans l’intervention du producteur du film, le déjà célèbre Steven Spielberg, Gremlins n’aurait pas connu le succès qui est encore le sien.

 

PhotoDeux personnages qui devaient intiialement n'en former qu'un

 

En effet, il était initialement prévu que ce soit Gizmo, le mignon Mogwaï, qui se transforme en redoutable Gremlin, devienne l’adversaire du héros pour être massacré salement lors du climax. Mais en découvrant combien le look de la créature était réussi, le producteur Spielberg a bien compris qu’il risquait de s’aliéner une partie du public s’il en faisait du pâté. Joe Dante est revenu sur cet épisode :

« Après avoir vu nos tests pour le personnage de Gizmo, Spielberg l’a tellement aimé qu’il m’a dit : "Tu sais, on ne devrait vraiment pas s’en débarrasser, il devrait rester et devenir le copain du héros jusqu’à la fin du film." »

Pour le coup, il ne fait pas grand doute que la figure de Gizmo fut pour beaucoup dans la réussite de la saga, et que cette dernière aurait eu bien du mal à rester dans les mémoires sans un personnage aussi éminemment culte et adorable.

 

PhotoEt joyeuses fêtes hein !

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire