Stars 80, la Suite... des problèmes judiciaires

Jacques-Henry Poucave | 24 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 24 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après les pédo-blagues de Jean-Luc Lahaye (rien n’arrête le LOL), il semblerait que Stars 80, la suite, ne soit pas sorti de l’auberge.

Sur le papier, tout va pour le mieux dans le meilleur du monde. Un concept narratif parfaitement faisandé, des comédiens en déshérence, un producteur habitué aux unes des tabloïds, une brochette de stars muséifiées désireuses de troquer leurs semelles orthopédiques et hanches en plastiques contre un petit rail de gloire plastifiée : pas de doute, on est bien dans une bonne comédie franchouille conçue pour ne pas provoquer de rupture d’anévrisme chez le spectateur dominical moyen.

Sauf que Stars 80 la suite, après la micro-polémique orchestrée par le film autour du goût de Jean-Luc Lahaye pour les jeunes filles, le métrage fait désormais face à des ennuis judiciaires.

 

Photo

Jean-Luc Lahaye

 

En effet, Stars 80 et sa suite adaptent les mésaventures d’Olivier Kaefer et Hugues Gentelet, deux producteurs qui organisèrent en 2006 une série de concerts, RFM Party 80, qui vrillèrent les oreilles de la France entière et fournissent au producteur Thomas Langmann une base dramatique. Sauf que Kaefer, ainsi qu’il l’explique dans son ouvrage Mes Etoiles 1980 (qui sera publié le 27 novembre), et dans Le Parisien :

"Je l'ai attaqué car j'ai collaboré au scénario du premier film, sorti en 2012. Et mes droits d'auteur n'ont toujours pas été payés. Je l'attaque aussi sur le deuxième film pour violation de mon droit moral. Les deux personnages censés nous incarner ont été réutilisés sans notre autorisation." explique Kaefer. Et d'ajouter : "[...] Dès que Thomas Langmann n'a plus eu besoin de nous, il nous a oubliés. Il fourmille d'idées, mais il a un ego surdimensionné."

 

Affiche

 

Comme on pouvait s’y attendre, Thomas Langmann n’est pas tout à fait de cet avis et a donné sa version des faits au journal.

"[...] À aucun moment, mes films ne racontent sa vie et celle de Gentelet. Dans les scénarios, l'histoire de la tournée comme la vie intime des personnages sont très, très éloignés de la réalité. Dès qu'on fait un succès, il y a toujours quelqu'un qui attaque pour réclamer de l'argent, c'est pathétique."

Stars 80, la suite est attendu sur les écrans le 6 décembre prochain.

 

Affiche officielle

Tout savoir sur Stars 80, La Suite

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
mikegyver
28/11/2017 à 11:22

@lateub

qui se deplace ? les centaines et centaines de milliers de gens qui sont allés au concert, la nostalgie fonctionne a plein tube pas de probleme.

Ce genre de film me choque pas, une sorte de produits derivés de la tournée, et vraiment aucun soucis , les années top 50 , la nostalgie, le delire, debut de soirée, bref rien de bien mechant

Roukesh
24/11/2017 à 16:27

Surpris du manque de professionnalisme des journalistes. Vous nous parler de Star 80 alors qu'on a appris aujourd'hui que le même Frédéric Forestier allait faire un autre film.
Donc après stars 80, ce sera un biopic sur BLACK M, rien sur cette grande nouvelle. Fallait y penser quand même. A quand un biopic sur ... (j'ai rien trouver de plus médiocre, désolé).

Y Boy
24/11/2017 à 16:04

Réponse à tes 3 questions : il faut être un gros beauf (si possible assoiffé d'argent pour les producteurs).

LaTeub
24/11/2017 à 14:14

Comment peut-on avoir l'idée de sortir des films pareils? Comment en vient-on a les produire? Et surtout, qui se déplace au cinéma pour voir ce genre de films?

votre commentaire