Valerian : Luc Besson explique pourquoi le film s'est planté et pourquoi il veut réaliser la suite

La Rédaction | 23 novembre 2017 - MAJ : 28/01/2019 15:05
La Rédaction | 23 novembre 2017 - MAJ : 28/01/2019 15:05

Il comptait parmi les plus gros challengers du box-office mondial de 2017, mais le public n’était pas de cet avis. Luc Besson revient sur l’échec de Valerian et la Cité des mille planètes.

Le réalisateur, scénariste et producteur est une véritable star en France : l'industriel le plus (re)connu dans l’hexagone grâce à ses films, souvent extrêmement populaires, mais aussi par ses nombreuses productions au succès international impressionnant, qui l'ont érigé en porte-étendard national mais aussi en tant qu’un des créateurs les plus respectés et puissants de sa génération.

Mais le 7ème art n’étant jamais une science exacte, et malgré le récent triomphe de LucyLuc Besson a connu un échec bien réel avec Valerian, boudé par le public (sauf en France). Le métrage ayant coûté 180 millions d’Euros hors promo, ses 225 millions de dollars rassemblés à l’issue de son exploitation salle sont très loin de compenser l’investissement massif d’Europacorp et menacent par conséquent la mise en chantier d’une suite.

 

Photo Dane DeHaanDane DeHaan

 

Dans un long entretien à ColliderLuc Besson a néanmoins rappelé que si l’exploitation en vidéo du film se déroulait bien, il avait toujours pour projet de réaliser une suite, qui est déjà écrite, le cinéaste s’étant dès le départ attelé à une trilogie.

Il est également revenu sur ce qu’il identifie comme la principal raison de l’insuccès de Valerian au cinéma, à savoir les grands méchants journalistes.

« En réalité, nous avons eu une très, très mauvaise campagne de presse aux Etats-Unis pour la sortie en salle, très mauvaise. C’est mon opinion. Une partie des critiques, environ 70%, étaient positives et 30% mauvaises, comme d’habitude. Une partie des avis négatifs s'est propagée dans le monde entier, certains articles ont de l’écho… »

 

Photo Cara DelevingneCara Delevingne

 

Notons au passage que l’air de rien, Besson reconnaît que, comme on l’avait écrit il y a peu, la presse est traditionnellement de son côté et soutient son cinéma. Quant à savoir si une poignée d’articles négatifs peuvent suffire à aliéner le grand public, l’artiste a là aussi sa petite idée.

« Ils se retrouvent sous les yeux de toute personne qui tient un journal entre ses mains, jusqu’en Chine. Ils lisent cet article qui arrive d’Hollywood (…) Toute l’entreprise a été flinguée par un ou deux papiers. Soudain, le reste du monde se demande " Woah, qu'est-ce qui se passe aux Etats-Unis avec ce film ?" Et après il est devenu très compliqué de s’adresser aux gens, de leur dire "Les gars, jugez par vous-mêmes, allez voir le film". »

 

PhotoUne des créatures du film issues de la bande-dessinée originale

 

À moins que le film n’ait souffert d’une campagne marketing qui aura présenté le blockbuster sans jamais introduire son univers, ses personnages ou ses codes, ce qui était passablement suicidaire pour une fresque quasi-inconnue du public. De même, le casting du métrage ne s’est pas forcément facilité la tâche en réunissant Cara Delevingne et Dane DeHaan, aucun des deux n’ayant encore les épaules pour attirer massivement le public en salles.

Le réalisateur retrouvera bientôt le public, puisqu’il est actuellement en train de tourner Anna, un thriller d’action avec Sasha LussCillian Murphy et Helen Mirren

 

Photo Luc BessonLuc Besson sur le tournage de Valerian

 

commentaires

Groarrr24
29/09/2020 à 07:53

Il faut arrêter avec Besson!
Ce mec est nul et n’a rien à dire depuis quasiment toujours.
Même ses premiers films, tout bien considéré, sont d’une médiocrité abyssale et n’apportent rien.
Cela dit, on peut dire ça de 90% de la production mondiale...

Ed
28/09/2020 à 23:30

L'univers déjanté de Valerian avec ses extraterrestres un peu loufoques est bien rendu. Les 2 héros sont peu expressifs, peut-être parce qu'ils jouent le rôle d'agents secrets. Leur jeu est trop froid. Valerian est trop hautain. Ce qui ne cadre pas avec le personnage de BD, qui lui est plutôt cool et sympathique.

MDRRRR
27/09/2020 à 18:06

films merdique avec sa troupe d' "acteurs" isuue de la diversité du 93, jamais je paierai pour voir une daube, ni le 1 ni le 2. Besson si tu veux gagner de l'argent , arrête le cinéma !

Philochon
26/09/2020 à 17:21

Le film est complètement raté. Le jeu d’acteur est plat. Les doublages affreux. Trop fouilli, trop « 5ème élément » , film totalement raté. Les journalistes n’y sont pour rien.

Lolo risson
25/09/2020 à 22:19

Ce film est loupé, c est dommage mais c est loupé

Muscha
21/09/2020 à 22:53

Je suis ok avec Hannibal Smith, il aurait fallu commencé par le commencement de l'histoire de Valerian. Ceux qui n'ont jamais lu la BD ont dû être largués. La BD est complexe, drôle, intelligente. L'adaptation du film est simpliste, et dialogues de faibles qualités. La question est... Comment va condenser monsieur Besson toute l'histoire en une trilogie !?! Quelle dommage.!

Badoum
14/09/2020 à 19:47

Ne tapons pas sur les acteurs. Les dialogues étaient mièvres.
Le scénario ne donne aucune profondeur aux personnages.

Et la figure féminine chère à notre cinéaste, qu'on retrouve dans tous ses films (corps à la limite de l'anorexie, visage presque émacié, aucune personnalité) ne fait pas l'unanimité outre atlantique.

Hannibal smith
05/09/2020 à 17:27

il y aurait eu plus de potentiel a adapter" la cité des eaux mouvantes "que cette adaptation manqué de" l’empire des milles planetes",je suis un fan de valerian et laureline depuis 1976,et je suis d’accord avec certains les acteurs n’avait pas la carure,ni le jeu pour se montrer a la hauteur de la tache.

Sonny
05/09/2020 à 00:44

Le film est excellent

titi
30/08/2020 à 11:06

Selon moi, le premier contact avec le film, c'est avec les acteurs (les héros.
Les deux interprètes ont des trognes pas sympathiques, genre ado qui prend la pose en faisant la gueule. De bons acteurs certes, mais qui n'ont pas le charisme des héros..

Plus

votre commentaire