The House That Jack Built : le serial-killer de Lars Von Trier se dévoile dans une première image

Alexandre Janowiak | 27 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 27 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Lars Von Trier va revenir au cinéma avec le film le plus brutal de sa carrière, et c'est lui qui le dit.

Connu pour faire la une des tabloïds pour ses propos douteux sur Hitler à Cannes en 2011 ou pour réaliser un diptyque dramatique sexuellement explicite avec Nymphomaniac, Lars Von Trier est revenu sur le devant de la scène il y a quelques jours visé par des accusations de harcèlements sexuels de la part de l’actrice Björk. Si les propos de la comédienne ne sont pas à prendre à la légère que le cinéaste danois s’est défendu bizarrement, c’est son nouveau long-métrage qui nous intéresse ici.

En 2018, Lars von Trier reviendra sur le grand écran avec The House That Jack Built dont la première image a été dévoilée. On y découvre Matt Dillon, l’interprète du serial-killer Jack, dans son antre avec ce qui semble être des corps humains disposés sur des rayons derrière le rideau en plastique.

 

Photo Matt Dillon

 

Le film se déroule dans l’Etat de Washington, dans les années 70 sur douze années et suit l’évolution d’un serial-killer, Jack, à une époque où les preuves ADN ne sont pas encore utilisées dans les cas de meurtres.

Il considère chaque meurtre comme une œuvre d’art en soi, même si son dysfonctionnement lui cause des problèmes dans le monde extérieur. Et bien que l’intervention inévitable de la police s’approche de plus en plus, faisant monter la pression sur Jack, il est décidé – contrairement à toute logique – à prendre de plus en plus de risques.

 

Photo Lars von Trier, Kirsten Dunst, Charlotte GainsbourgSur le tournage de Melancholia

 

Lors d’une interview donnée à Indiewire il y a quelques mois, Lars Von Trier expliquait qu’il s’agirait sans doute de son film le plus brutal. Quand on connait la violence psychologique d’Antichrist ou Dancer in the Dark, on peut d’ores-et-déjà s’attendre à quelque chose d’extrêmement perturbant et choquant.

Porté par Matt Dillon, The House That Jack Built mettra également en scène Bruno GanzUma ThurmanRiley KeoughSiobhan Fallon et Sofie Gråbøl. Prévu pour 2018, le long-métrage pourrait logiquement atterrir à Cannes en mai prochain ou même à Berlin dès février.

 

Affiche

Tout savoir sur The House That Jack Built

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jere
27/10/2017 à 21:51

Mdr, il était pas persona no grata lui aussi?

Come Enssa
27/10/2017 à 15:13

Je comprends pas : c'est qui ce Jack ?

votre commentaire