Fairuza Balk, l'héroïne de Dangereuse Alliance, tient à préciser qu'elle n'est pas vraiment une sorcière

Christophe Foltzer | 24 octobre 2017
Christophe Foltzer | 24 octobre 2017

Sorti en 1996, Dangereuse Alliance a été un succès surprise. Si le film accuse mal le temps qu'il passe, il reste cependant éminemment sympathique, ainsi qu'une belle tentative de parler sérieusement de la sorcellerie.

Les sorcières, la magie, tout ça, c'est un univers à part entière qui respecte un certain nombre de règles. Et, tout dépend de son utilisateur et de l'intention cachée derrière l'invocation. La magie, à la base, n'est ni bonne ni mauvaise, c'est l'intention qui en définit l'orientation. Pratiquée avec les meilleures intentions, cela donne Dangereuse Alliance. Invoquée avec les pires idées derrière la tête, cela donne Charmed. Et c'est là une des grandes lois de l'univers dont on devrait tous s'inspirer dans notre quotidien.

 

Photo 2 The Craft

 

Alors que l'on parle de plus en plus d'un remake de Dangereuse Alliance, impossible d'oublier le film original pour une actrice en particulier, l'incroyable Fairuza Balk. Elle tenait le rôle de Nancy Downs et volait la vedette à tout le monde avec son charisme de dingue, son regard intimidant et son jeu halluciné. En marge de la sortie du film, beaucoup de personnes disaient qu'au final, elle n'avait pas dû inventer grand chose parce qu'elle était elle-même une sorcière dans la vraie vie et lorsque l'on sait avec quel sérieux cet aspect avait été abordé dans le scénario, on se dit que c'était tout à fait possible. En effet, Dangereuse Alliance se basait sur de vrais rituels, avec conseiller technique et tout et tout, histoire de respecter son sujet.

Sauf qu'en fait, pas du tout. Si cette réputation suit la comédienne depuis plus de 20 ans, Fairuza Balk a enfin pris son courage à deux mains pour éventer la rumeur, au micro d'Entertainment Weekly :

 

Photo Fairuza Balk

 

"La vérité c'est que j'ai trouvé cette boutique occulte à Los Angeles et que j'y allais souvent pour y faire mes recherches. C'étaient des gens charmants et la propriétaire voulait prendre sa retraite. Elle n'avait pas l'argent nécessaire pour que la boutique continue d'exister et elle allait être remplacée par un restaurant chinois. Je trouvais que c'était une tragédie parce que cette boutique occulte était la plus ancienne du pays. Il y avait là-bas un homme qui était une véritable encyclopédie sur le sujet et qui a été plus ou moins mon professeur sur Dangereuse Alliance. Je trouvais que c'était honteux que cela devienne un restaurant, alors je l'ai racheté et j'y ai un peu travaillé pour que la boutique puisse survivre.

 

Photo Fairuza Balk

 

Mais, évidemment, les gens ont dit que puisque j'avais acheté le magasin, j'étais à fond dans la sorcellerie et que tout ce qu'il y avait dans le film était vrai. C'est devenu un petit mythe qui m'a totalement échappé. Vous pouvez raconter la vérité aux gens mais ils n'entendront jamais que ce qu'ils ont envie d'entendre. Qu'est-ce que je peux y faire ? Aujourd'hui, je ne suis plus impliquée dans cette boutique. C'était il y a très longtemps."

Alors, certes, cela enlève un peu de magie au film et cela nous ramène un peu plus dans la déception du réel. Mais que voulez-vous, cela vaut peut-être mieux que de se raconter des histoires. Et puis, en fait, quand on y réfléchit, c'était évident que Fairuza Balk n'était pas une sorcière. Parce que si ça avait été le cas, vous ne pensez pas qu'elle aurait tenté une petite invocation pour avoir une meilleure carrière que la sienne ? Ce qui n'enlève rien évidemment à son immense talent, entendons-nous bien.

 

Photo The Craft

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire