I, Tonya nous offre un teaser glacé avec une Margot Robbie métamorphosée en patineuse

Alexandre Janowiak | 20 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 20 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Margot Robbie délivre une performance fabuleuse dans I, Tonya et s'annonce déjà comme une des favorites pour les Oscars.

Depuis son apparition remarquée et dénudée dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese en 2013, Margot Robbie se forge une carrière peu à peu. Des blockbusters Suicide Squad et Tarzan aux petits films indépendants Suite française et Les Survivants, l’actrice australienne essaye de se forger une filmographie éclectique.

Si pour le moment, elle n’a pas encore marqué les écrans avec une immense prestation, son rôle dans I, Tonya pourrait bien être le déclic. Un premier teaser du long-métrage a justement été dévoilé.

 

 

 

Présenté au festival de Toronto en septembre dernier, I, Tonya a été très apprécié par la critique et adoré par les spectateurs qui l’ont désigné runner-up du prix du public (en gros médaille d’argent). Ce biopic s’intéresse à la grande championne de patinage artistique Tonya Harding connue pour avoir été la première américaine à réaliser un triple axel en compétition mais surtout restée dans les mémoires pour avoir agressé sa rivale Nancy Kerrigan quelques jours avant les JO de 1994 à Lillehammer.

Margot Robbie incarne donc Tonya Harding dans une performance jugée impressionnante et splendide. La comédienne a de grandes chances d’être nommée aux Oscars. Et ce n’est pas la seule, Allison Janney est favorite des second rôles féminins, dans la peau de LaVona Harding, la mère de Tonya. Réalisé par Craig Gillespie (The Finest Hours), le film sortira le 28 février 2018 en France et s’annonce comme un film à ne pas manquer.

 

Photo Allison JanneyAllison Janney

Photo Margot Robbie

Tout savoir sur Moi, Tonya

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rico601
20/10/2017 à 20:19

Mais qu'est ce qu'on en a à foutre en France de Tonya Harding? J'attends avec impatience les prochains biopics pondus par nos amis américains sur Harvey Weinstein et Bill cosby !

Dirty Harry
20/10/2017 à 19:38

Les cassoss font du patinage. Heureux de voir la délicieuse Margot (c'est marrant chez nous c'est un patronyme de paysanne...la Margot !) prendre un risque avec ce rôle dont le fait divers fut aussi déplorable que pathétique. Espérons le triple Axel.

votre commentaire